Libération, Bernard Arnault et la satire

Après sa Une d'hier (« Casse toi riche con » à l'adresse de Bernard Arnault), Libération en remet une couche aujourd'hui, toujours dans une titraille-référence à la Sarkozie.

Hier matin, alors que j’avais encore 20 minutes à tuer avant mon train, un petit détour au kiosque à journaux de la gare m’a presque arraché un fou rire. Sur le portique de la presse quotidienne nationale trônait le Libération du jour, et sa couverture. Couverture qui allait faire jaser durant les 24 prochaines heures.

Le quotidien, connu pour son traitement graphique voulu percutant (jeu de mots,  rapport texte / images, illustrations décalées, etc.) s’est illustré hier en invectivant Bernard Arnault de façon plutôt inattendue : en Une, le message « Casse toi, riche con ! » (en référence au « Casse toi, pov’con » de Sarkozy) se déployait en lettres blanches sur fond de portrait du président de LVMH, debout devant un tableau de Rothko, une valise rouge à la main et toute la bonhomie du monde affichée sur le visage.

Pour rappel : Bernard Arnault, qui est aussi la première fortune de France, a récemment demandé la nationalité belge. Même si l’homme le plus riche du pays « se défend de s’exiler pour des raisons fiscales », les soupçons sont lourds et le débat sur le marché des capitaux et les paradis fiscaux se voit relancé.

À la vue de cette Une qu’il a jugé « insultante », Bernard Arnault a annoncé qu’il porterait plainte. Ce à quoi Libé a rétorqué, dans sa Une d’aujourd’hui :

Eh oui. Une autre référence à une phrase mythique que l’on attribue à Nicolas Sarkozy (qui aurait, pour rappel, envoyé « si tu reviens, j’annule tout » à son ex-femme, Cécilia Sarkozy.

>> En lire plus :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Niels
    Niels, Le 14 septembre 2012 à 12h39

    "Je trouve ça horrifiant de vouloir récompenser le fait de ne "rien foutre" dans la vie, alors que le fait de gagner de l'argent, c'est mal."

    Gagner de l'argent ce n'est ni bien ni mal, on travaille on gagne un salaire et on peut l'utiliser pour vivre. Gagner 4,5 millions d'euro par an en ayant un patrimoine estimé entre 20 et 40 milliard d'euro c'est un peu différend...
    En quoi récompense t-on ceux qui ne "foutent rien" ? On ne leur donne pas la légion d'honneur il me semble, non on leur donne (et encore il faut remplir certaines conditions) un "salaire" pour vivre, un salaire vraiment bas...Tu fustige ceux qui ne foutent rien donc ceux qui n'ont pas de travail (en ces périodes de licenciement massifs par des patrons riches à millions je trouve ça osé) mais les rentiers travaillent t-ils plus ?
    Les gens qui n'ont pas de travail et qui en cherchent comme ceux qui n'en cherchent pas, ne sont pas glorifiés dans notre société, on les montre plutôt du doigt comme tu le fais et pour une fois que l'on réagit aux actions répugnantes des plus riches les gens s'indignent.

    Dans notre société ce sont ceux qui ont le plus d'argent qui ont autorité sur les autres, mais qu'il faut aussi les respecter comme des dieux vivants, et ça tombe bien vu que Bernard Arnault perçoit un salaire annuel en tant que PDG de 4,5 millions mais aussi 330 millions d'euro de dividende du groupe par an (un homme riche comme ça, cela donne envie de l'aduler non?).

    Ces chiffres sont hallucinants, l'idée que cet homme puisse en plus vouloir se soustraire aux impôts et taxes me sidèrent ! Alors oui cet homme travaille et gagne beaucoup d'argent mais je ne vois pas en quoi c'est bien.

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)