Lettre ouverte à la jeunesse de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Le Ministre Patrick Kanner a choisi de s'exprimer sur madmoiZelle dans une lettre ouverte. Il y propose aux jeunes de 16 à 25 ans d'aider les réfugié•e•s via des services civiques. Nous lui ouvrons avec plaisir nos colonnes.

Lettre ouverte à la jeunesse de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Vous qui avez vingt ans, vous qui avez parfaitement conscience que nous vivons dans un monde ouvert, vous savez que l’Europe est aujourd’hui confrontée à un défi de grande ampleur : accueillir ceux qui fuient la guerre, notamment en Syrie, en Irak et en Erythrée. La violence des combats et des exactions y est indicible. Des milliers de personnes risquent leur vie pour sauver leur vie. Ils comptent sur la générosité et l’hospitalité de l’Europe. Face à cette détresse, la France et l’Europe font le choix historique d’accueillir ces personnes.

Nous devons le faire avec le souci que les réfugiés soient accompagnés, orientés, aidés pour qu’ils puissent subvenir à leurs besoins dans un premier temps, puis qu’ils puissent trouver leur place parmi nous dans un second temps.

La France est fière de ses valeurs républicaines, de sa tradition humaniste. Elle a ici l’occasion de le montrer en actes.

C’est l’occasion pour vous de tordre le cou aux idées reçues de certains vos aînés : vous ne vous désintéressez pas de la marche du monde. Je sais, pour l’avoir vue, votre volonté de vous engager, de vous engager pour des grandes causes, des causes généreuses.

Aujourd’hui, je vous appelle à une mobilisation exceptionnelle pour répondre à une situation exceptionnelle : nous allons créer un millier de missions de service civique pour que ceux qui sont prêts à donner de leur temps et de leur énergie au service de l’intégration des réfugiés puissent le faire.

L’agence du service civique est prête à vous orienter au fur et à mesure que les besoins seront identifiés. Vous interviendrez en renfort des travailleurs sociaux, auprès des associations et des collectivités territoriales.

Montrez au monde entier que la jeunesse française est la meilleure ambassadrice de la fraternité.

— Patrick Kanner

Clémence vous l’expliquait il y a quelques temps :

« L’émoi suscité par les photos des corps de réfugié•es syrien•nes échoué•es sur les plages méditerranéennes est en train de générer un élan de mobilisation en France et en Europe. Après avoir fait la Une de la presse internationale, la photo du corps du petit Aylan Kurdi, Syrien de 3 ans mort noyé, semble avoir réveillé les consciences citoyennes.

Il n’y a pas que des Syrien•nes aux portes de l’Europe, dans nos gares, dans nos villes et dans nos rues : des personnes ayant demandé ou déjà obtenu l’asile politique, il en arrive de toutes les régions politiquement instables, ou carrément dangereuses. »

Le Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Patrick Kanner annonce aujourd’hui un programme d’urgence du Service Civique pour soutenir les réfugiés. Il va donner la possibilité à au moins 1000 jeunes de 16 à 25 ans d’agir en complément des travailleurs sociaux. Les missions permettront principalement d’accueillir les réfugiés et de les accompagner dans leurs démarches administratives, ainsi que de mettre en place des actions sportives et culturelles.

crise-refugies

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 22 septembre 2015 à 4h29

    En même temps, c'est un ministre, inutile d'attendre de lui qu'il se pointe avec une démarche engagée totalement désintéressée. Bien évidemment que chaque décision politique a été prise par quelqu'un qui avait une idée derrière la tête. Sa lettre ouverte reste plutôt élégante et je ne crache pas sur l'idée : l'état n'a pas les moyens de créer autant de postes et on est face à une situation urgente, une mission de service civique est certes mal payée mais valorisée sur un CV (comme un stage, plus ou moins), bon. De plus, du point de vue des réfugiés, y a aussi du positif : les volontaires seront peut-être moins bien formés que les professionnels mais sans doute plus motivés puisque ce n'est justement pas leur travail, ils seront venus exprès en sachant très bien qu'on les sous-paierait.

    En bref, oui la proposition de Patrick Kanner est opportuniste... Mais je trouve que c'est une bonne idée.

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)