Léa Salamé seulement « virevoltante et sexy » ? Daphné Bürki répond !

Par  |  | 9 Commentaires

Léa Salamé aurait été choisie pour participer à Dialogues Citoyens jeudi soir seulement pour son côté « virevoltant et sexy ». À ce sexisme ordinaire, Daphné Bürki balance une réponse piquante et efficace !

Léa Salamé seulement « virevoltante et sexy » ? Daphné Bürki répond !

Jeudi soir, l’émission Dialogues Citoyens était diffusée sur France 2. François Hollande y participait pour répondre aux questions de quatre journalistes et quatre anonymes, tournant évidemment autour de la situation politique et économique actuelle.

Parmi les professionnels des médias se tenait Léa Salamé, qui officie, entre autres, comme chroniqueuse-polémiqueuse dans l’émission On N’est Pas Couchés depuis 2014.

Et si la journaliste a fait beaucoup parler d’elle suite à la diffusion de cette émission grâce à son franc-parler et son impertinence, d’autres propos ont choqué l’opinion publique et les internautes. Ceux de Michel Field, patron de l’info de France 2, qui aurait révélé qu’il l’avait choisie car elle est « virevoltante et sexy ». Ah, bon.

C’est le Canard Enchaîné et L’Express qui ont révélé ces dires, qui n’ont pas manqué de faire polémique sur Twitter, mais aussi de faire réagir les personnalités du PAF, comme Daphné Bürki, qui ne s’est pas privée de répondre dans l’Édito de La Nouvelle Édition de ce jeudi.

La présentatrice a donc donné une réponse qui ne manque pas d’humour, soulignant le sexisme auquel Léa Salamé fait face. Parce qu’avant d’être une femme « virevoltante et sexy », elle a surtout un CV impressionnant, et connaît son métier.

Car les propos tenus sur Léa Salamé en disent long sur le sexisme dont les femmes sont encore victimes dans les médias, que ce soit de la part du public ou des professionnels : on a tendance à d’abord regarder le physique d’une personnalité féminine, avant ses compétences ou son expérience.

À ce que je sache, David Pujadas n’a pas été choisi car il est « viril et ténébreux ».

La réponse de Daphné Bürki est parfaite : drôle mais piquante, et qui met surtout le doigt sur le problème du sexisme ordinaire, encore trop présent aujourd’hui dans les médias.

À lire aussi : « Je suis le machisme ordinaire » récompensé au festival Très Court !

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

JulietteVonGeschenk

Juliette est la rédac mode de mad. Elle a un diplôme de styliste-modéliste, beaucoup trop de fringues dans son placard, et adore les séries animées. Des fois elle vit des hauts, des fois elle vit des bas, mais la plupart du temps, elle vit sa vinaigrette.

Tous ses articles

Commentaires
  • Jujudu13
    Jujudu13, Le 17 avril 2016 à 9h46

    @MelPop21 Je suis d'accord avec toi, je ne la connais que pour son travail sur France Inter et je la trouve très pertinente comme journaliste

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?