Katy Perry fait polémique : eh non, même un garçon, on ne l’embrasse pas sans prévenir

Par  |  | 21 Commentaires

Katy Perry a embrassé par surprise un candidat tout timide d'American Idol. L'occasion de rappeler que le consentement n'est pas en option — même pour les garçons.

Katy Perry fait polémique : eh non, même un garçon, on ne l’embrasse pas sans prévenir

La question du consentement est sur toutes les lèvres depuis l’affaire Weinstein et le mouvement #MeToo (#MoiAussi).

L’écrasante majorité des personnes ayant témoigné avoir été victimes de gestes non consentis étaient des femmes.

Mais il y avait aussi quelques hommes, comme Terry Crews, agressé par un agent, ou Anthony Rapp, qui a dénoncé Kevin Spacey.

Aujourd’hui, c’est le nom de Katy Perry qui est accolé à une affaire de baiser non consenti, et ça s’est passé dans American Idol, un télé-crochet musical.

Et si j’ai eu vent de cette info, c’est grâce à ce tweet peu sympa mais informatif. Merci @DoKiwi de me tenir au courant des actualités féminazies !

Katy Perry embrasse par surprise un candidat d’American Idol

Katy Perry est jurée d’American Idol, une émission très populaire visant à faire découvrir des talents.

Elle recevait dans le dernier épisode le candidat Benjamin Glaze, en compagnie de Lionel Richie et Luke Bryan, qui forment le reste du jury.

Benjamin est un jeune homme de 19 ans assez timide, originaire d’Oklahoma.

Lorsque Luke Bryan lui demande s’il a déjà « embrassé une fille » (en référence à I Kissed A Girl, le tube de Katy Perry), le candidat admet n’avoir jamais échangé de baiser avec qui que ce soit.

Car pour ça, il attend d’être dans une relation amoureuse, ce qui ne lui est pas encore arrivé.

Ni une ni deux, Katy Perry lui demande de s’approcher du jury pour qu’elle puisse lui offrir « son premier baiser » — un gentil smack sur la joue. Mais elle en réclame un second, arguant que Benjamin n’y a pas mis assez d’ardeur.

Et lors de l’essai numéro deux, Katy a tourné la tête au dernier moment, embrassant sur la bouche le jeune homme qui tombe à terre, visiblement déboussolé par son geste.

Benjamin Glaze a ensuite livré une performance marquée par la nervosité. Sa reprise de Levels, par Nick Jonas, ne lui a pas permis d’entrer dans la compétition.

Ce que dit le candidat embrassé par Katy Perry sans son consentement

Benjamin Glaze s’est exprimé dans le New York Times en ces termes :

« J’étais un peu mal à l’aise. Je voulais garder [mon premier baiser] pour ma première relation. Je voulais qu’il soit spécial.

Est-ce que j’aurais dit oui si elle m’avait demandé « Tu veux m’embrasser ? »… Non, j’aurais dit non.

Je sais que plein de mecs auraient dit « Oh que oui ! », mais j’ai été élevé dans une famille conservatrice, ça m’a mis mal à l’aise.

Je voulais que mon premier baiser soit spécial. »

Il a ensuite clarifié les choses sur Instagram :

Hi everyone, I would like to clear a few things up for anyone who is confused, concerned, or angry. I am not complaining about the kiss from Katy Perry at all, doing a few news reports and being interviewed by many different reporters has caused some major questions. The way certain articles are worded is not done by me, and my true intentions are not accurately represented in every article you read about the situation. I am not complaining about the kiss, I am very honored and thankful to have been apart of American Idol. The main purpose for the show is to find stars and new music artist. I do wish I would have performed better in the moment. I should have picked another song to sing and calmed myself down regardless of the kiss. I should have been able to perform under pressure. I do not think I was sexually harassed by Katy Perry and I am thankful for the judges comments and critiques. I was uncomfortable in a sense of how I have never been kissed before and was not expecting it. My main goal is to reach people through the universal love of music and not cause strife or anger against anyone or about any situation! Please take into consideration that I don’t believe my views have been appropriately communicated through the media! Thank you to everyone who has followed me in this journey and I hope I answered a few questions. . . . . . #americanidol #katyperry #music

A post shared by Ben Issac Glaze (@benjaminglaze) on

« […] Je ne me plains pas du baiser de Katy Perry […] La façon dont certains articles sont formulés ne vient pas de moi, et tous ne représentent pas mes intentions avec honnêteté.

Je ne me plains pas de ce baiser, je suis honoré et touché d’avoir pu participer à American Idol. […]

J’aimerais avoir livré une meilleure prestation. J’aurais dû choisir une autre chanson et réussir à me calmer, malgré le bisou. J’aurais dû savoir m’en sortir sous la pression.

Je n’estime pas avoir été agressé sexuellement par Katy Perry […] J’étais mal à l’aise parce que je n’avais jamais été embrassé et que je ne m’y attendais pas. […] »

Parler de consentement, ça ne fait jamais de mal

Loin de moi l’envie de dire à Benjamin Glaze ce qu’il devrait ressentir. Au contraire, s’il ne s’estime pas traumatisé ni agressé, tant mieux pour lui !

Mais au niveau du public et de la société, c’est important qu’un baiser non consenti ne soit pas considéré comme amusant, gratifiant ou dénué de conséquences (rappelez-vous du bisou sur les seins de TPMP…).

À dire vrai, je suis heureuse que ce baiser « par surprise » ne passe pas inaperçu.

Car il y a des années, quand j’ai parlé de Shia LaBeouf qui expliquait avoir été violé par une femme visitant sa performance artistique, beaucoup de personnes pensaient encore qu’un homme ne peut pas être sexuellement agressé.

Les idées reçues à ce sujet sont légion : l’érection serait forcément signe de désir (non), un homme aurait toujours envie (non), il serait forcément capable de repousser son agresseur ou agresseuse (toujours non)…

À lire aussi : Un homme victime de viol s’exprime : « Je ne savais pas que ça pouvait arriver aux hommes »

En 2018, un jeune homme embrassé par une immense star sans son consentement, ça génère autre chose que des « Oh le chanceux ! ». Et il peut dire avoir été gêné sans que tout le monde ne le traite de « fragile ».

L’acte ne me ravit bien évidemment pas, mais l’évolution des mentalités me rend confiante. Confiante en un avenir dans lequel le consentement de tous et toutes ne sera plus jamais outrepassé, même pour un « beau moment de télé ».

Je souhaite à Benjamin Glaze de trouver quelqu’un qui respectera ses valeurs et sa patience, de toucher les gens grâce à sa musique et de sortir indemne de toute cette histoire.

Je souhaite au reste du monde de se rappeler qu’aucun acte « tendre », que ce soit une caresse, un câlin, un baiser ou autre, n’est tendre pour tout le monde, et que le consentement ne doit jamais être en option !

Besoin d’un cours de rattrapage ? Laisse donc Charlie t’apprendre le consentement !

7 surprises choisies par Elise, + de 35€ de valeur
18.90€ + livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Pawline
    Pawline, Le 18 mars 2018 à 15h20

    En plus, cette attitude de la part de Katy Perry renforce encore une idée pourrie comme quoi passé un certain âge c'est bizarre voire honteux de n'avoir jamais embrassé personne :sad: je rejoins l'idée de @Daydream foutons-lui la paix!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!