Jean-Jacques Goldman répond à la polémique « Toute la vie » dans « Le Petit Journal »

Jean-Jacques Goldman a répondu à la polémique sur « Toute La Vie », l'hymne 2015 des Enfoirés, dans « Le Petit Journal ».

Hier soir, Jean-Jacques Goldman a répondu au Petit Journal à la polémique autour de Toute La Vie, l’hymne 2015 des Enfoirés. On l’attendait drôlement, cette réponse, parce que celle qu’il avait faite à l’écrit sur le site des Restos du Coeur était très courte. On y apprenait simplement que le message qu’il avait voulu envoyer n’était en rien celui que les gens qui avaient été choqués avaient reçu.

À lire aussi : « Toute la vie » : Jean-Jacques Goldman répond à la polémique [MAJ]

De plus, ce week-end, Maxime Le Forestier était rigolard sur Europe 1 et a eu des mots qui m’ont personnellement fait bien mal au bide. Après avoir expliqué que lui avait bien compris l’intention de Goldman en découvrant les paroles, contrairement à des milliers de personnes, il a ajouté :

« Je sais pas d’où ça vient cette histoire-là. On dit « les jeunes » mais ils sont pas tous analphabètes, y en a qui comprennent les paroles (il rit) ! »

Il s’est également dit affecté de « la montée de l’intolérance et de la connerie » (mais je t’invite à écouter son intervention en entier derrière ce lien, parce qu’il y explique également sa vision de la chanson).

Enfin, dans la journée d’hier, au micro d’Europe 1, Jamel Debbouze s’était lâché sur ces mêmes personnes (dont je fais partie, et peut-être que toi aussi), confondant vraisemblablement ce qu’on disait sur cette chanson des Enfoirés et l’association respectable et nécessaire aux yeux de tout le monde qu’est Les Restos du Coeur :

« Qu’est-ce qu’on vient faire chier les Restos du Coeur, oh ! Les gens ils donnent à manger à des gens qui ont faim et qui ont soif, vous êtes fous ou quoi ? Les gens qui perdent du temps à parler mal des Restos du Coeur sont des in… Sont des inconscients. »

Alors moi on m’a dit « Y a Goldman qui va prendre la parole au Petit Journal ! », je me suis dit, « peut-être qu’il va calmer les esprits, peut-être qu’il va s’excuser ». On ne dit pas que c’est une mauvaise personne, mais même si tout ceci est un malentendu, que son but en écrivant la chanson n’était pas de mépriser les jeunes d’aujourd’hui, des excuses auraient été appréciables. C’est arrivé à tout le monde au moins une fois de faire, par exemple, une blague qui a été mal comprise et de blesser quelqu’un : dire « oh, c’était pas ce que je voulais dire ! » n’empêche en rien d’ajouter « je suis désolée je voulais pas te faire du mal ».

La réponse de Jean-Jacques Goldman s’est faite par le biais de l’humour, dans le cadre d’une fausse interview d’Eric et Quentin. Personnellement, ce choix m’a laissé le goût amer d’une déception un peu triste, parce que j’aurais préféré qu’on me donne l’impression que ce que ressentent les jeunes était un peu plus pris au sérieux dans la forme… mais après tout, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de réflexion sur le terme « réac ».

Et toi alors, qu’est-ce que tu penses de cette prise de parole ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 47 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lilou la licorne
    Lilou la licorne, Le 8 mars 2015 à 1h46

    agapanthe7
    Ce que cette polémique soulève c'est aussi la chose suivante: doit-on s'excuser de n'avoir pas été compris par la plupart?
    Ca arrive à tout le monde de dire un truc, d'être pas du tout compris par son auditoire, résultat, on se dit "bon tant pis, vous ne voyez pas où je veux en venir, passons".
    Moi je vois la chose ainsi.

    Puis il devrait s'excuse aupres de qui sachant qu'il n'avait pour but de stigmatiser personne? On ne parle pas de Orelsan qui traite son ex de Pute(et par extension fait son sexiste de base, donc offense les femmes), on parle d'un type qui a (mal)écrit une chanson au message bancal.
    Différencions l'intention de l'interprétation, par pitié!
    Je suis assez d'accord pour faire la différence avec Orelsan.
    Déjà il n'y a pas la même violence, et en plus il n'y a pas du tout la volonté de cibler une personne.

    Mais même si on admet que JJG est de bonne foi, le fait est qu'il a blessé des gens. Que ce soit ce qu'il ait voulu dire ou pas, finalement, peu importe. Car s'il voulait dire autre chose, il fallait le dire autrement, tu ne crois pas ? Alors oui, tout le monde à le droit à l'erreur, bien sûr, mais tout le monde peut aussi admettre en avoir commis une.
    On peut blesser sans le faire exprès. Par exemple, quelqu'un d'un peu ignorant et peu sensibilisé pourra dire sans le vouloir quelque chose de raciste. La personne n'a pas voulu être raciste, mais aura pu offenser un groupe de personnes.
    Ici pour moi c'est un peu la même chose : pour moi les paroles sont sûrement plus bêtes que méchantes, il n'empêche qu'elles sont potentiellement blessantes voire insultantes. Il ne tient qu'à leurs auteur set leurs interprètes de le reconnaître, ce qu'ils ne font absolument pas.

Lire l'intégralité des 47 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)