« Je suis un écho », le court-métrage avec Marion Seclin dedans

Le Nikon Film Festival propose cette année à de jeunes réalisateurs d'interpréter la phrase « Je suis un souvenir » en l'espace de 140 secondes. Retrouvez celui de Marion Seclin !

« Je suis un écho », le court-métrage avec Marion Seclin dedans

Aujourd’hui, c’est le jour de Marion : après le Mad Gyver mensuel consacré à son chat, la voici dans ce court-métrage participant au Nikon Film Festival. Ça s’intitule Je suis un écho, c’est réalisé par Alaeddine Serraoui de Lanzac et le pitch est intriguant, pas moins que ces 140 secondes :

Un souvenir n’est pas toujours radieux, parfois il peut blesser, laisser une cicatrice… Tellement que les mots sont difficiles à trouver et pourtant on se doit d’avancer. C’est ce que vit cette jeune femme. « J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. » Alfred De Musset

Vous pouvez le voir en cliquant sur la preview ou sur ce lien, mais si comme nous, vous aimez Marion, vous pouvez voter pour ce court-métrage en cliquant sur le bouton <3 SOUTENEZ CE FILM.

Bon après, on avoue qu’on est un peu partiaux, mais il y a beaucoup d’autres vidéos à voir sur le site du Nikon Film Festival !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Spiracle
    Spiracle, Le 9 janvier 2014 à 22h47

    kid_next_door;4550208
    Je trouve ça un peu nulle de faire de la pub pour voter pour vos copains/copines à un concours, où des gens qui ont moins de moyen/d'expérience/de notoriété essayent justement de se faire remarquer. Soutenir une initiative, faire connaitre un projet pourquoi pas, appeler au vote pour un concours je trouve pas ça très fairplay quand on connait l'impact que vous pouvez avoir.
    (Et je participe même pas au concours Nikon, ni aucun de mes amis)
    La phrase qui conclut l'article est celle-ci :  "Bon après, on avoue qu’on est un peu partiaux, mais il y a beaucoup d’autres vidéos à voir sur le site du Nikon Film Festival !". Je trouve que c'est une façon de dire "oui, on fait de la pub parce que Marion Seclin joue dans Mad Gyver, qu'on aimerait lui donner un coup de pouce, parce que c'est elle, parce qu'on aime ce qu'elle fait, que sa prestation dans la vidéo est top, mais on n'oublie pas le sens critique !" (après c'est mon interprétation hein :shifty:).

    Et puis, chacun est libre de faire la promotion de n'importe quelle participation à un concours dont le vote est public, je crois.. C'est un peu "les règles du jeu", comme dans n'importe quel concours dont le vote est ouvert au public (pêle-mêle : l'élection du Président de la République, du délégué de classe, le concours sur Facebook pour gagner un paquet de salami, etc.).

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)