Je suis le sexe faible dénonce le harcèlement de rue par… la danse contemporaine

Par  |  | Aucun Commentaire

Découvrez Je suis le sexe faible, un court en lice au Nikon Film Festival dénonçant le harcèlement de rue avec une chorégraphie de danse contemporaine... qui ne laisse pas indifférent•e !

Je suis le sexe faible dénonce le harcèlement de rue par… la danse contemporaine

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Le Nikon Film Festival 2017, c’est l’occasion de découvrir des courts-métrages sur des thèmes variés, dans lesquels les réalisateur•trices expriment leur singularité.

Aujourd’hui, on vous parle de Je suis le sexe faible, une réalisation de Benjamin Sachs coproduite et chorégraphiée par la compagnie PliezBagage qui ne va pas vous laisser indifférent•e.

Le harcèlement de rue dénoncé via la danse contemporaine

Le harcèlement de rue est maintenant un sujet relativement connu, et les témoignages dénonçant ce fléau affluent. Je suis le sexe faible a décidé de le montrer d’une façon différente, comme une entrée de biais dans ce problème de société pour que personne ne s’y « habitue ».

On y voit une jeune femme marcher tranquillement dans la rue, des écouteurs aux oreilles. Un homme la suit, puis lui bloque le chemin, lui adressant la litanie habituelle. « Hé, j’te parle ! » et autre « Donne-moi ton numéro ».

je-suis-le-sexe-faible

–> Clique sur l’image ou sur ce lien pour accéder au court-métrage ! <–
(Il faut désactiver adblock)

Ne pas oublier la réalité de harcèlement de rue

Leur altercation — l’attaque de l’agresseur et la défense de la jeune femme — est montrée par de la danse contemporaine dans un corps-à-corps à la fois sublimé et profondément malaisant, comme un nouveau symbolisme transmettant différemment l’agression et la violence du harcèlement de rue.

D’autant plus que si cette femme réussit à vaincre son agresseur, on nous suggère que ce n’est qu’une bataille de gagnée dans une guerre perpétuelle…

Si vous souhaitez soutenir le film pour le festival, ça se passe par ici.

À lire aussi : Les madmoiZelles répondent au harcèlement de rue — Témoignages

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Melissa

Mélissa fait les témoignages, mais ce n'est pas elle qui vit toutes les histoires qu'elle raconte - et heureusement parce que sa vie serait un peu compliquée ! Elle aime les pois et s'empiffrer de Kinder en sirotant son thé.

Tous ses articles

Aucun commentaire

LA MADBOX DE JUILLET

  • 8 cadeaux personnalisés
  • par la rédac
  • 18.90€
  • Sans engagement