Harry Potter entre à Sciences Po !

Harry Potter s'invite à Sciences Po puisque l'IEP consacre un module de cours à la saga de J. K. Rowling !

Les universités anglo-saxonnes proposent souvent des cours sur la pop-culture qui font très envie : étude de Tolkien, de Star Trek, de Buffy contre les vampires… Cette dernière fait même l’objet de tant de recherches que l’on parle de « Buffy studies ».

La plupart du temps, les Français-e-s sont condamnés à regarder ces programmes en soupirant. Mais cette année, certains étudiant-e-s Potterheads ont de la chance : Sciences Po propose cet automne un cours intitulé Harry Potter de J. K. Rowling, approche littéraire, psychanalytique et politique.

L’enseignement se concentrera sur les livres — avoir lu l’intégrale est d’ailleurs un pré-requis. Les aventures du sorcier seront mises en relation avec l’Iliade ou Jane Eyre et rapportées « aux enjeux contemporains qu’[elles] ne cessent d’évoquer ». L’idée : la saga a eu un tel succès qu’elle a influencé toute une génération. Les étudiant-e-s découvriront donc « quelle jeunesse ce roman à succès a pu former ».

Parmi les thèmes des cours : « La vision de l’école. Hogwarts/Poudlard est-il un bon collège ? » (oui, si on oublie le taux de mortalité), « Dumbledore et la connaissance de soi » ou encore « La critique des élites (les Malefoy, Skeeter, Ombrage, Percy… les jumeaux Weasley) ».

Si vous n’êtes ni à Poudlard, ni à Sciences Po, consolez-vous : vous pouvez toujours lire les billets consacrés à Harry Potter, publiés entre autres par le professeur François Comba sur le blog collectif Profondeur de champs.

Et toi, quelle saga aimerais-tu étudier en cours ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pauline C.
    Pauline C., Le 6 septembre 2013 à 23h41

    altheea;4343821
    @Pauline C.

    En fait quand je parlais de pertinence je pensais plutôt au lien au réel.

    Je comprends totalement le fait qu'on peut apprendre sociologiquement d'un univers comme celui d'Harry Potter car il présente une société cohérente avec des codes qu'il est intéressant de comprendre.

    En fait niveau lien au réel je trouve qu'HP est plus important en tant que "phénomène de société" se poser la question de savoir pourquoi ça à eu l'impact que ça eu, etc...


    Après si le but est d'introduire des étudiants à des concepts sociologiques par la fiction, je trouve qu'il y a des ouvrages où c'est plus visible et qui montre de manière plus vivantes ce que pourrait provoquer l'application de certains concept à leur paroxysme :)
     Oui, bien sûr ! Mais en quoi le fait de pouvoir étudier HP comme un phénomène de société rend le fait de l'étudier sociologiquement moins pertinent ? Personnellement (après, peut-être que ça regarde que moi, hein) les études de ce genre me font ni chaud ni froid. A les lire comme à les produire. Là où je me suis amusée, par contre, c'est en étudiant la saga d'un point de vue sociologique et en me rendant compte qu'il y a dans HP énormément de lien au réel dans le systême politique, dans les idéologies, dans les configurations sociales et dans les personnages-mêmes.

    Le but de ce cours peut être aussi de dire que la critique est partout, et pas seulement sur les livres estampillés CRITIQUE DE LA SOCIéTé ICI ICI ICI, de surprendre en choisissant un support a priori enfantin pour parler de thèmes sérieux.

    Les ouvrages dystopiques (enfin ceux que j'ai lus parmi ta liste) dont tu parles sont - évidemment - très intéressants à étudier mais, en quelques sortes, ils sont là pour ça.

    Ce qui est intéressant et qui fait que ce cours interpelle, c'est que son intitulé (et surtout le fait qu'il soit donné à science po) ne va pas de soi.

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)