Les paris truqués en handball : Karabatic mis en examen

Le handball français est dans le collimateur de la police depuis quelques jours : un match aurait été truqué en mai 2012 et des paris engageant de fortes sommes auraient été joués par des stars du handball, dont Nikola Karabatic.

Le 12 mai 2012 a eu lieu le match Montpellier/Cesson-Sévigné. En toute logique, Montpellier, déjà assuré d’être champion de France avant de jouer ce match, aurait du le gagner haut la main. Or, c’est bien Cesson-Sévigné qui remporte le match sur un score de 31-28 (pas dingue, sachant que Montpellier était un peu diminué avec ses joueurs-stars en moins, mais quand même). En terme de paris sportifs, la côte du match était de 2€ pour 90.

La semaine dernière, des journalistes ont sorti l’affaire : la Française des Jeux a enregistré des sommes jouées anormalement importantes pour ce genre de match. En effet, près de 5 000€ auraient été pariés par seulement 10 personnes, qui ont donc empoché en tout 200 000€. Belle somme. Parmi ces personnes sont cités des handballeurs tout récemment champions olympiques, dont Nikola Karabatic. De plus, des serveurs et des patrons de bar, grisés par les paris mirobolant déposés par ce qui semblaient être des connaisseurs, ont eux aussi misé des sommes dépassant l’entendement.

L’équipe de Montpellier aurait donc fait exprès de perdre le match, pour permettre à ces personnes de miser des sommes qui permettraient de gagner gros, vu la côte du match.

Hier soir, dimanche 30 septembre 2012, 17 personnes ont été interpellées et mises en garde à vue, dont Nikola Karabatic et son frère Luka, 7 joueurs de Montpellier, 2 anciens évoluant maintenant dans un autre club et des membres de leur entourage (la compagne de Luka Karabatic, l’animatrice de NRJ12, Jeny Priez).

Entendus ce matin, ils devraient vraisemblablement admettre qu’ils ont parié sur ce match, mais qu’ils n’ont pas triché pour autant. Une nuance importante puisqu’ils n’encourent pas la même peine : des matchs de suspensions et 15 000€ d’amende en cas de « délit sportif » (qu’un joueur parie sur sa propre équipe, c’est pas hyper réglo) mais 5 ans de prison et 75 000€ d’amende en cas de triche. Effectivement, la nuance est TRÈS importante.

Dans le milieu du handball, les avis sont très partagés. Si certains défendent ces joueurs en leur trouvant des excuses plus ou moins valables, d’autres n’hésitent pas à les enterrer un peu plus, à l’image de Daniel Costantini, ancien sélectionneur de l’équipe de France de handball : « Tout le monde parlait de son intelligence, disait qu’il aurait pu faire des études supérieures. Or là, si c’est avéré, il s’est comporté comme un petit con. Etre prêt à mettre sa carrière en jeu pour 10.000 euros… »

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • FlashForward
    FlashForward, Le 1 octobre 2012 à 17h53

    L'équipe qui a joué ce jour là était l'équipe seconde, Montpellier, assuré d'être champion de France n'a mis que ses remplaçants sur le terrain, ce qui "pourrait" expliquer la défaite.

    Maintenant, des sportifs n'ont pas a parier sur le résultat de leur propre équipe.
    Cette affaire est un gros scandale. Et montre que le foot n'est pas le sport le plus malsain. En hand aussi.
    C'est dommage, moi qui adore(ais?) Karabatic... :erf:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)