Communiquez sans stéréotypes genrés grâce au guide du Haut Conseil pour l’Égalité !

Par  |  | 8 Commentaires

Le ministère des Droits des Femmes publie aujourd'hui un « Guide pour une communication publique sans stéréotype de sexe ». Explications.

Communiquez sans stéréotypes genrés grâce au guide du Haut Conseil pour l’Égalité !

Aujourd’hui de 9h à 12h30 au ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, le gouvernement publie un Guide pour aider à une communication publique plus égalitaire, moins stéréotypée. Pascale Boistard, Secrétaire d’État chargée des Droits des Femmes, sera présente.

À lire aussi : Pascale Boistard et les madmoiZelles échangent sur le harcèlement de rue

Le but est non seulement de sensibiliser aux stéréotypes encore très présents dans la communication publique, mais également de fournir les outils pour une communication plus égalitaire et d’agir dès maintenant. L’évènement se conclura sur la signature d’une convention par plusieurs parties : la Convention d’Engagement pour une Communication publique sans stéréotype de sexe, qui sera signée par le Centre national de la Fonction Publique Territoriale, Universcience, l’ONISEP, l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et le CNAM.

Ce guide pratique est disponible ici. Il peut aussi vous être utile pour une communication privée, si vous avez besoin de quelques petits conseils !

À lire aussi : Messieurs, l’égalité hommes-femmes ne se fera pas sans vous

LA MADBOX GIRL POWER

8 surprises personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Miss Lu

Miss Lu est petite mais elle ne mord pas. Elle aime les Minions, écrire des poèmes et débattre à partir de quatre heures du matin. Elle parle trop fort pour garder ses secrets, et lorsqu'elle dessine des vaches, on les prend pour des chiens.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Jorda
    Jorda, Le 9 novembre 2015 à 17h37

    KuroKuro
    Ma seule tristesse : avoir écarté le mot autrice pour l’exception auteur. Je comprend ce choix (auteure s'est beaucoup popularisé ces dernières années) mais comme je lute depuis un moment pour le mot autrice... bref.
    D'autant plus que l'académie française semble davantage tolérer "autrice" par rapport à "auteure" (même si "auteure" est très utilisé au Québec).

    Sinon ça semble pas mal du tout comme guide. La confusion entre sexe et genre ne me gêne pas plus que ça, dans la mesure où l'essentiel est quand-même dit, et recouvre pas mal d'aspects.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!