Gaspard Ulliel, mon amour depuis 10 ans — Les fantasmes de la Rédac

Cela fait maintenant une décennie que Juliette nourrit une obession incurable pour le joli Gaspard Ulliel. Retour sur un amour longue durée dans ce nouveau Fantasme de la Rédac.

Gaspard Ulliel, mon amour depuis 10 ans — Les fantasmes de la Rédac

Je pense que c’est vers l’âge de 12 ou 13 ans que mes hormones ont sérieusement commencé à frétiller du slip — et par conséquent, à faire se mouvoir le mien, de slip.

Un de mes premiers crush a été Orlando Bloom, que j’avais découvert dans Le Seigneur des Anneaux, saga que j’ai regardée pour la première fois vers ce même âge (et que je n’ai jamais arrêté de regarder depuis). Je le trouvais très mignon avec sa perruque longue et blonde et ses manières elfiques.

Mais mon amour pour lui fut aussi court qu’intense, et je l’ai abandonné vers mes 15 ans pour laisser croître celui que je ressens enver un acteur, français cette fois-ci : Gaspard Ulliel.

gaspard ulliel

Coucou je t’aime.

Gaspard, je l’ai découvert dans Un Long Dimanche de Fiançailles, et j’ai tout de suite craqué pour son joli visage juvénile, ses yeux bleus profonds et sa fossette exagérée par une cicatrice sur la joue. Adorable. L’amour que je lui porte ne m’a jamais quittée, puisque ça fait aujourd’hui 10 ans qu’il hante mes rêves les plus interdits.

À lire aussi : REPLAY ! L’Émifion n°7 sur les fantasmes

La discrétion du cinéma français

Si Gaspard Ulliel est revenu sur le devant de la scène l’année dernière dans le rôle d’Yves Saint Laurent, on peut dire qu’il a fait son petit chemin depuis maintenant plus d’une décennie. Mais il fait partie des acteurs discrets du cinéma français, ceux qui ne font pas 12 films par ans, et qui ne courent pas les plateaux télé.

À lire aussi : Gaspard Ulliel incarne Yves St Laurent au cinéma

On en sait peu, voire très peu sur ce jeune homme, sur sa vie privée, ou tout simplement sur la personne qu’il est lorsqu’il n’est pas à l’écran, le « vrai » lui (même si, en toute objectivité, je pense que c’est une personne merveilleuse). Cela cultive son côté mystérieux, qui fait partie de son personnage et donne envie d’en savoir plus sur ce talentueux jeune homme et sur à quoi il ressemble quand il est tout nu (même si on l’a vu dans Yves Saint Laurent vous pouvez regarder sur Google).

hannibal-lecter-gaspard-ulliel

Je ne ferai pas de blagues sur le sexe oral pendant les règles, laissez-moi.

Même si cela peut être frustrant pour certain-e-s de ses fans, j’adore son côté « mon boulot c’est d’être acteur, pas d’être un people », qui le rend encore plus désirable et me laisse penser que Gaspard est le genre de personne qui ne court pas après la célébrité et ne fait son métier que par passion, afin de mettre sa vie privée à l’abri des regards indiscrets.

En plus de ça, il choisit ses films et cela se voit, car il donne le meilleur de lui-même dans chaque rôle qu’il incarne. Il est aussi convaincant dans la peau du Manech touchant d’Un Long Dimanche de Fiançailles que dans celle d’un Docteur Lecter au regard fou dans Hannibal : Les Origines du Mal

Et ça, ma bonne dame… bah ça m’plaît.

Gaspard Ulliel, à la fois minet et ténébreux

Quand j’avais 13 ans, comme beaucoup de jeunes filles de mon âge, j’aimais les acteurs/chanteurs/célébrités qui avaient un visage assez juvénile — qui faisaient « minet », comme on dit souvent. Je pense que cela vient du fait que c’était plus facile pour moi de m’imaginer avec un Gaspard dans Jacquou Le Croquant et sa grande mèche sur le front (très en vogue dans les années 2000) plutôt qu’avec un Hugh Jackman hyper viril dans X-Men.

Et puis comme on dit, les goûts on ne les contrôle pas, et la première fois que j’ai vu le regard expressif de l’acteur français n°1 dans mon coeur, mes sentiments, ma tête et mon slip ont tous chaviré pour le laisser devenir mon fantasme récurrent.

Ce qui me plaît chez Gaspard, ce qui fait que 10 ans après, il hante toujours mes pensées, c’est qu’il a oscillé entre un style de minet-bien-propre-bien-rasé dans ses premiers rôles au cinéma, jusqu’à un look beaucoup plus ténébreux qu’il cultive depuis plusieurs années, à base de cheveux mi-longs, de petite barbe et moustache qui font brûler l’intégralité de mes sous-vêtements.

gaspard ulliel chanel

Vous entendez ? C’est le bruit de mon soutif qui crépite.

Gaspard, c’est à la fois ce jeune homme mal à l’aise et timide qui fait fondre mon coeur et cet homme viril et ténébreux, qui pourrait parfaitement se confier toute la nuit et parler de ses doutes… mais aussi m’embrasser fougueusement en m’asseyant sur un coin de table, laissant mes cheveux complètement emmêlés et mon slip à l’autre bout de la pièce (j’ai chaud).

Mes goûts changent, Gaspard reste

Je pense que si Gaspard n’a jamais quitté mes fantasmes, c’est parce que j’ai eu l’impression de le voir vieillir quand moi je grandissais. Il devenait un homme pendant que je dépassais cette phase ingrate qu’est l’adolescence pour entamer ma vingtaine.

Même s’il m’a touchée en plein coeur à une période où il était facile de le faire, vu qu’à 13 ans, mes hormones contrôlaient tout à fait mon corps (j’aurais totalement pu tomber amoureuse d’un raton-laveur au regard un peu coquin, c’est vous dire), il continue de hanter mes rêves, car ses quelques changements physiques ont tout simplement réuni tout ce que j’aime chez un mec.

Je dis souvent que mes hommes, je les aime comme mon vin blanc : secs. Et même si un Chris Pratt musclé dans Jurassic World ne me dérange pas, je préfère de loin les hommes minces voire « maigres » aux éphèbes musclés. Gaspard, lui, a ce côté mince qui me plaît totalement, et s’il était un peu plus brindille cela ne me dérangerait pas du tout… au contraire.

À lire aussi : Chris Pratt, irrésistible labrador humain — Les Fantasmes de la Rédac

Comme tout le monde, j’ai une kryptonite. Et la mienne, ce sont les mâchoires. Une mâchoire d’homme bien dessinée et parfaitement définie sur le visage me rend toute chaude chose, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le menton triangulaire et la mandibule anguleuse de G. me transportent dès que je les vois.

gaspard-ulliel

J + G = amour pour toujours.

Ce côté énigmatique qui le caractérise continue de faire chavirer mon coeur.

Je remarque que je suis souvent attirée par ce genre de personnes : non seulement parce qu’il faut s’avouer que le mystère, c’est foutrement sexy, mais aussi parce qu’étant quelqu’un de passablement bavard, le silence éloquent de Gaspard (et autres de mes amours ténébreux) me laissent à la fois perplexe, admirative, et surtout, déstabilisée.

À lire aussi : Norman Reedus — Les Fantasmes de la Rédac

Même si certains de mes goûts ont changé, comme le fait que je me sens souvent attirée vers les hommes qui ont des traits loin des diktats de la beauté masculine (un jour je vous parlerai de mon amour pour Alfie Allen), le visage angélique de Gaspard reste toujours dans mon coeur, et ce depuis mes 13 ans.

Bien sûr, tous ces critères que je peux lister ne sont absolument pas immuables (je me suis souvent trouvée très attirée vers des hommes plus en chair, qui parlaient beaucoup et à la mâchoire discrète), je dois bien avouer que je pense, pour toutes ces raisons, que Gaspard Ulliel ne cessera jamais de hanter mes fantasmes les plus fous !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • EiraRozen
    EiraRozen, Le 29 septembre 2016 à 0h36

    Cet homme grrrr :winky: !
    Je l'ai découvert dans Jacquou le Croquant et je dois dire qu'il a un magnifique fessier un visage à croquer :jv: (et pas que son visage, if you know what I mean :winky: ) ! Je n'ai vu que ce film avec lui (ne m'étouffer pas avec vos culottes svp), il faudra que je m'y mette ^^ .

    Il n'y a pas que lui qui me donne chaud mais il fait parti de ma mini liste d'acteurs qui .... 'fin m'voyez :culotte:

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)