Fleur Pellerin, « une belle femme issue de la diversité » ?

Les femmes politiques n'ont pas fini d'en baver : après la robe de Cécile Duflot, c'est au tour de Fleur Pellerin de faire l'objet d'attaques misogynes – dans les médias cette fois.

Ce matin, lundi 23 juillet, Fleur Pellerin donne une interview à Daniel Schick sur Europe 1. Et l’animateur attaque fort :

« Parce que vous êtes une belle femme issue de la diversité ?

Parce que vous appartenez à une minorité peu visible ?

Que vous êtes la preuve de ce qu’est une adoption réussie ?

Que vous êtes un signal fort donné aux marchés asiatiques ?

Peut-être aussi parce que vous êtes compétente ?

Est-ce que vous le savez vraiment ? »

L’interrogation serait peut-être justifiée si la ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Economie numérique n’était qu’un « token« , un quota ethnique. Pourtant, Fleur Pellerin a un parcours remarquable même pour une ministre : ESSEC, Sciences Po, ENA… Avait-elle vraiment besoin d’être « une belle femme issue de la diversité » pour avoir ce poste ?

Les réactions ne se sont en tous cas pas faites attendre. Laurence Rossignol, sénatrice PS de l’Oise, a immédiatement commenté l’interview sur Twitter :

Fleur Pellerin s’était déjà faite traiter de « pot de fleur » par Marc Le Fur, député UMP des Côtes d’Armor. Jeudi 19 juillet, il critiquait l’absence de la ministre à un débat de l’Assemblée Nationale (elle était en fait en train d’être auditionnée par la Commission des Affaires Economiques). « Si elle n’est pas là simplement pour les apparences et pour servir de pot de fleur, elle doit figurer à nos débats et venir nous rejoindre » crut-il bon d’ajouter.

En 2012, peut-on être une femme, porter des jupes à paillettes – comme elle le déclarait à ELLE dans une interview vendredi – et être respectée comme ministre ? C’est mal parti.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Deutsche G.
    Deutsche G., Le 29 juillet 2012 à 4h09

    Au premier abord,j'ai été choquée.

    Et puis après, j'ai été mitigée : même si l'humour n'excuse pas tout, l'animateur pourrait avoir posé ces questions de façon ironique, pour dénoncer ces mêmes préjugés.

    Effectivement, entre préjugés et ironie, la limite est très floue.

    Par exemple [3615 mylife] un soir je suis allée dîner chez un restaurateur, il n y avait plus de couteau, et la seule chose qu'il a cru bon de me sortir, de façon très sympathique c'est "C'est vous qui l'avez volé ! vous êtes de couleur ! ha ha !"

    Je me suis sentie insultée, et puis je me suis souvenue que j'étais la première à faire ce genre de blagues (même si venant de moi c'est plutôt de l'auto-dérision).
    Par exemple j'appelle "Roux" un de mes amis roux parce que je trouve justement drôle et absurde qu'on discrimine quelqu'un à cause de sa couleur de cheveux. Mais mon humour n'a pas été compris (ce que je comprends) (mais je continue parce que j'ai un humour pourri).

    Bref, j'aurais eu un autre sexe et une autre couleur de peau, on ne m'aurait pas permis d'avoir le même humour. [/3615 mylife]

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)