Trois films sortis la semaine du 30 novembre 2016

Par  |  | 12 Commentaires

Pour les sorties de la semaine, la sélection ne sera composée que de trois films, Sully, Oppression et Sausage Party !

Trois films sortis la semaine du 30 novembre 2016

Que nous a apporté la semaine du 30 novembre en termes de sorties ciné ? Eh bien il y a eu Vaiana : légende jusqu’au bout du monde, mais aussi Le Voyage au Groenland et La Fine Équipe du coté de l’Hexagone, sur lesquels on a fait un petit focus, mais aussi d’autres films variés allant de l’animation un peu chelou, au biopic sur un héros ordinaire, et le thriller flirtant avec l’horreur.

C’est vendredi, c’est l’heure des sorties ciné de la semaine, et en plus de ceux cités au-dessus, je rajoute trois films !

Sully et ses quelques minutes qui changent une vie

  • Avec Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney…

Le film Sully est basé sur une histoire vraie, celle du pilote d’US Airways Sullenberger qui a dû amerrir son appareil sur l’Hudson, le fleuve new-yorkais, car ses moteurs lâchaient, et sauvant au passage 155 personnes. La question qui se pose est « aurait-il pu rejoindre l’aéroport à temps » ?

C’est ce que soulève l’enquête dont Sully fait l’objet. A-t-il mis en danger les 155 vies à bord de son avion (même si tout s’est bien terminé) ? Alors que l’opinion publique et les médias le portent aux nues et le présentent comme un super-héros, sa conscience va le travailler.

Pour une histoire de vie sur un brave Américain qui a accompli une sorte de miracle, qui d’autre que Clint Eastwood lui-même pour réaliser ce film ? Le cinéaste réussit à capturer la lutte interne de Sully et à rendre cette histoire plus sincère que n’importe qui.

Clint Eastwood représente un paradoxe en lui-même, connu pour être un irascible Républicain — son image publique est marquée par ses nombreuses frasques et ses paroles souvent dures —, ses films retranscrivent avec une justesse infinie la nature humaine et ses tourments sans fioriture.

Puis il faut reconnaître que c’est surtout grâce à la performance parfaite de Tom Hanks — un véritable acteur caméléon qui ne connait aucune comparaison — que Sully sonne aussi juste. Dans sa prestation, on retrouve un peu de sa facette vue dans Captain Phillips, mais un rôle de composition également.

Bref, une belle leçon de courage.

Oppression met mal à l’aise

  • Avec Naomi Watts, Jacob Tremblay, Charlie Heaton, Oliver Platt…

Un petit thriller interdit aux moins de 12 ans pour mettre une bonne ambiance ce week-end, qu’en dites-vous ? D’accord, Oppression ne transcende pas le genre, mais ça faisait un bout de temps qu’il n’y en avait pas eu un à se mettre sous la dent.

Quand un jeune garçon (Jacob Tremblay) se retrouve en sessions de thérapie suite à la mort de sa mère, sa psy va décider de l’héberger un moment pour qu’il fasse son deuil. Mary (Naomi Watts) vit avec son beau-fils Steven (Charlie Heaton) tétraplégique, dont elle s’occupe au quotidien. Les événements bizarres commencent alors

En tout cas, si le scénario peine un peu à garder sa cohérence et à maintenir le rythme, le casting est irréprochable. L’atmosphère oppressante ressort très bien, malheureusement, ce ne sera peut-être pas suffisant pour l’élever au rang d’incontournable.

En revanche, plot twist en perspective ! Essayez donc de le deviner !

Sausage Party pour les amateurs de porn-food

  • Avec les voix de Seth Rogen, Kristen Wiig, Michael Cera, Nick Kroll…

Interdit aux moins de 12 ans !

Le pour : c’est original et très osé. La revanche de la nourriture, c’est aujourd’hui, alors laissez-la tranquille ! Pour certain•es, il s’agit d’un produit d’un pur génie incompris.

Le contre : c’est un film pornographique avec des aliments en gros. Donc ça ne va pas loin du tout dans la subtilité et donc pour d’autres, on s’approche du foutage de gueule.

Deux camps se sont immédiatement formés autour de ce film. Entre incompréhension et fervente défense, Sausage Party a soulevé les foules.

Et quand je dis les foules, ça va jusqu’à la Manif pour tous qui s’insurge contre ce film d’animation pornographique… Rien que pour les réactions engendrées, je dirais que ça vaut le coup de se faire soi-même sa propre opinion. Pour ma part, j’étais assez perplexe. Je dirais juste que l’humour de la bande de The Interview, ce n’est pas ma came.

Encore une semaine chargée en cinéma !


Aki

Aki était un panda dans une vie antérieure. Elle a découvert les séries et les films un peu tard mais s'est bien rattrapée depuis et œuvre désormais chez madmoiZelle dans ces rubriques. Fana de comédies musicales et de Joss Whedon, elle partage aussi la passion globale de la rédac pour la nourriture.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Aska
    Aska, Le 20 février 2017 à 9h09

    Spoiler: Sausage Party: Violent

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!