4 beaux films sur l’amitié, à regarder entre potes !

Par  |  | 6 Commentaires

À l'occasion de la sortie de Girls Trip le 13 décembre au cinéma, Kalindi a eu envie de célébrer l'amitié en vous proposant une liste de films à mater entre copines !

4 beaux films sur l’amitié, à regarder entre potes !
Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec Universal Pictures France.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Dans quelques jours sortira un film évènement, qui a fait hurler de rire l’Amérique toute entière.

Girls Trip s’exporte jusque dans notre belle France pour nous conquérir !

À l’occasion de cette bouffée d’air frais insufflée par Malcolm D. Lee, réalisateur de Scary Movie 5, j’ai eu envie de mettre à l’honneur l’amitié, dans une sélection feel-good.

L’occasion peut-être d’appeler ce soir ta meilleure amie, pour lui dire combien tu l’aimes ?

Girls Trip, l’amitié retrouvée

Girls Trip, c’est un film qui fait du bien. Si l’humour semble parfois potache, son message est aussi universel qu’éternel.

Véritable carton outre-Atlantique, ce long-métrage 100% bonne humeur a fait hurler de rire la quasi-totalité des journalistes invités à la projection de presse.

Un véritable moment de bonheur !

  • Girls Trip, de quoi ça parle ? 

Ryan (Regina Hall), Dina (Tiffany Haddish), Lisa (Jada Pinkett Smith) et Sasha (Queen Latifah) se connaissent depuis l’université. Elles ne se sont plus vues toutes les 4 ensemble depuis un bon bout de temps.

Pour ressouder les liens qui les unissaient autrefois, le gang des Flossy Posse part en escapade au festival Essence, un événement qui célèbre tous les ans la diversité et la créativité de la communauté afro-américaine.

L’occasion pour elles de retrouver leur complicité, par le biais de confidences, de fêtes, d’alcool, et de discordes… Et l’amitié triomphe toujours !

Max et les Maximonstres, l’amitié plurielle

Peut-être n’avez vous pas entendu parler de Where the Wild Things are, de son titre original ?

Pourtant c’est un bijou précieux réalisé en 2009 par Spike Jonz, le créateur merveilleux de Her et Dans la peau de John Malkovich, qui s’affranchit des codes habituels de son cinéma.

Imaginatif, et follement poétique, Spike réalise un film sensible, qui esquisse les contours des amitiés fictives d’un petit garçon…

  • Max et les Maximonstres, ça parle de quoi ? 

Max a 9 ans et se sent incompris par sa famille. Un soir, après avoir été une nouvelle fois privée de dessert, le petit garçon s’enfuit. Au terme d’un périple, il atterrit dans une contrée bien étrange, peuplée d’immenses créatures au pelage réconfortant.

Max va se lier d’amitié avec les Maximonstres, qui finissent par le nommer roi de leur pays.

Terriblement touchant, rêveur et parfois cruel, Max et les Maximonstres a peuplé mes jeunes années de créatures extraordinaires.

Et j’ai avec eux entretenu une amitié intense, à l’image de celle que ressent Max. Une amitié qui se solde malheureusement par une déception, celle de s’être trompé.

Mais l’erreur fait partie intégrante de l’éducation. Même celle de l’amitié.

Et Max s’en est allé du monde des Maximonstres en ayant grandi, prêt à se faire de vrais amis, et à goûter à la vie, la vraie, pas celle des romans et de l’imaginaire.

Thelma et Louise, l’amitié fatale

Ridley Scott n’a pas signé que des chef-d’oeuvres. En témoignent les récents Prometheus, et Alien : Covenant ! Cependant, il se cache tout de même derrière quelques réelles pépites.

Après avoir réalisé l’extraordinaire Blade Runner sorti en 1982, il s’attèle à un projet tout à fait différent quelques années plus tard, qu’il confie à Susan Sarandon et Geena Davis, deux actrices désormais indissociables des rôles de Thelma et Louise.

Deux héroïnes qui prêtent leurs noms au film dont il est ici question, et nous emmènent dans un road trip de l’amitié, semé d’embuches…

  • Thelma et Louise, de quoi ça parle ? 

Thelma et Louise sont deux amies qui plaquent tout pour partir sur les routes. Elles se retrouvent vite en cavale après avoir commis quelques graves impairs à la loi.

Ce film (qui a d’ailleurs lancé la carrière de Brad Pitt) est un drame grandiose aux airs de tragédie shakespearienne.

Beignets de tomates vertes, le récit d’une amitié éternelle

J’ai découvert Beignets de tomates vertes (réalisé par Jon Avnet) il y a quelques années, sur les conseils avisés de ma mère :

« Tu vas adorer, bon sang. Regarde-le ! Tu ne regardes jamais ce que je te conseille ! C’est quand même dingue.

C’est pourtant un beau film sur l’amitié, toi qui a tant de copines, ça va te parler et puis franchement, tu ne m’écoutes jamais… »

Du coup, par épuisement (et amour), j’ai inséré le DVD et appuyé sur play. Et là, surprise : c’était bienveillant sans être cucul, émouvant sans être larmoyant et léger sans être idiot !

Beignets de tomates vertes fait le joli croquis d’amitiés puissantes entre plusieurs femmes. Et depuis, vous savez quoi ? Eh ben je l’ai revu ! Et plutôt deux fois qu’une !

  • Beignets de tomates vertes, de quoi ça parle ? 

En Alabama, Evelyn Couch, une femme au foyer, mène une existence dominée par l’ennui.

Un jour, elle rencontre Ninny Threadgood, une vieille dame bien différente d’elle, qui va redonner des couleurs à sa vie monochrome.

La vieille dame lui raconte alors une histoire d’amitié extraordinaire entre deux femmes qui se battent pour tenir à l’écart de leur vie un homme violent…

Voilà mes petites ouailles de quoi nourrir vos après-midis entre copines, à regarder d’autres amitiés se faire et se défaire sur l’écran magique de votre ordinateur. 

À lire aussi : Partouze, triolisme… 5 films érotiques qui vont vous donner des idées pour cette Saint-Valentin !

Commentaires
  • Candyclown
    Candyclown, Le 14 décembre 2017 à 11h37

    Et Stand by me!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!