« Féministe, et vous ? », un docu radio par France Culture

Jeudi dernier était diffusé à l'antenne de France Culture un chouette documentaire de Nedjma Bouakra et Christine Robert, « Féministe, et vous ?».

Son but ? « Interroger le féminisme aujourd’hui » et partir à la découverte des « différentes facettes du féminisme contemporain ».

En une cinquantaine de minutes, on revoit l’histoire féministe de ces dernières années, ponctuée d’interventions variées, et rythmée par des intermèdes cinématographiques et musicaux (notamment par l’inénarrable Brigitte Fontaine).

Chargement du lecteur...

De Louise Bourgeois à Lola Lafon, de Causette à Talents Hauts, de La Barbe à Osez le Féminisme, les points de vue ne manquent pas, et nous donnent de multiples raisons pour revendiquer l’adjectif « féministe » encore en 2012.

On parle des lieux de pouvoir, du travail des femmes, du sexisme ordinaire, du sexe, de l’histoire du viol, le tout avec quelques touches d’humour tirées de citations, entre autres, d’écrivains respectables et respectés (et existe-t-il de meilleure arme que l’humour ?).

C’est efficace, et ça se passe ici et est écoutable ci-dessous !

Tous les articles Actu en France , Culture , Moi, moi et moi , Vis ta vie
Les autres papiers parlant de Documentaire , Féminisme , Osez le Féminisme , Radio , Rapport Hommes / Femmes , Sexisme
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Tardigrade
    Tardigrade, Le samedi 25 février 2012 à 15h43

    C'est vraiment intéressant. Le "débat" est bien mené, avec beaucoup d'extraits audio pour varier ... Très agréable à écouter. :happy:


    Spoiler

  • Spacesheep
    Spacesheep, Le samedi 25 février 2012 à 16h57

    L'idée est bonne, j'ai un peu de mal avec la réalisation (plein d'extraits audio, pas vraiment de "plan", je trouve que ça manque de structure) mais ça a l'air de convenir à d'autres, c'est le principal =)

    En revanche, qu'elles relient viol et porno ça m'embête énormément. Déjà parce qu'on sait que les consommateurs de porno savent faire la part des choses (jusque là aucun de mes partenaires ne m'a jamais rien fait qui sorte du cadre très restreint de la sexualité "ordinaire" sans mon accord explicite), d'autre part une (des ?) étude a montré la corrélation inverse.
    Google est notre ami, "étude viol porno", premier lien : econoclaste - Le blog d'econoclaste

    Une petite question aussi, c'est pas la première fois que je remarque ça. Quand on demande à la victime de prouver qu'il y a vraiment eu un viol, ça a l'air de choquer les esprits. Mais c'est pas le principe de la justice ? La présomption d'innocence c'est pas quelque chose de normal ?
    Bon, "La preuve que vous avez bien consenti à un moment c'est que vous êtes encore vivante", effectivement, ça prouve qu'il y a un problème à l'heure actuelle, mais attention à ne pas tomber dans l'excès inverse.

    C'était mes seules récriminations, super doc !

  • SaSooc
    SaSooc, Le samedi 25 février 2012 à 17h39

    Super doc! J'étais tombé dessus l'autre soir dans le bus en écoutant la radio sur mon MP3 et j'étais captivée jusqu'au bout! Contente qu'il n'ait pas plut qu'à moi :-)

  • Lieve
    Lieve, Le samedi 25 février 2012 à 18h32

    Merci d'avoir relayé l'info, je l'écoute avec mon copain du coup.

  • Tifloflo
    Tifloflo, Le dimanche 26 février 2012 à 14h09

    Vraiment merci pour cet article.
    Je l'ai fait écouter a mon copain et comme de par magie, il vient de comprendre toutes mes revendication du quotidien quand je rale du vendeur de la fnac qui ne parle qu'a mon copain alors que c'est moi qui pose les questions et qui m'y connait le plus en informatique de nous deux, LOOOOOOL.

    Bref je voudrai savoir le nom de l'édition des livres d'enfant quelqu'un en connait d'autres?

    Merci

    Et nous aussi on va faire pipi debout juste pour qu'il ait peur de notre pouvoir

  • Indigo
    Indigo, Le dimanche 26 février 2012 à 19h46

    Cool cool cool ! Je case ça quelque part dans mes favoris.
    Merci pour l'info :top:

  • VesperColdstare
    VesperColdstare, Le lundi 27 février 2012 à 14h21

    C'était vraiment super intéressant, merci de l'avoir partagé! J'aime beaucoup l'extrait de Louise Bourgeois, c'est assez révélateur du sexisme ordinaire (même si ça date un peu)

  • Carmelita
    Carmelita, Le lundi 27 février 2012 à 14h44

    Spacesheep;2948538
    L'idée est bonne, j'ai un peu de mal avec la réalisation (plein d'extraits audio, pas vraiment de "plan", je trouve que ça manque de structure) mais ça a l'air de convenir à d'autres, c'est le principal =)

    En revanche, qu'elles relient viol et porno ça m'embête énormément. Déjà parce qu'on sait que les consommateurs de porno savent faire la part des choses (jusque là aucun de mes partenaires ne m'a jamais rien fait qui sorte du cadre très restreint de la sexualité "ordinaire" sans mon accord explicite), d'autre part une (des ?) étude a montré la corrélation inverse.
    Google est notre ami, "étude viol porno", premier lien : econoclaste - Le blog d'econoclaste

    Une petite question aussi, c'est pas la première fois que je remarque ça. Quand on demande à la victime de prouver qu'il y a vraiment eu un viol, ça a l'air de choquer les esprits. Mais c'est pas le principe de la justice ? La présomption d'innocence c'est pas quelque chose de normal ?
    Bon, "La preuve que vous avez bien consenti à un moment c'est que vous êtes encore vivante", effectivement, ça prouve qu'il y a un problème à l'heure actuelle, mais attention à ne pas tomber dans l'excès inverse.

    C'était mes seules récriminations, super doc !
    Le présomption d'innocence, ça signifie que le suspect est considéré comme innocent jusqu'à preuve de sa culpabilité, preuve qui doit être établie par l'investigation judiciaire.
    Cela n'implique pas que la victime doive prouver qu'elle est une victime. Donc oui, demander à la victime qu'elle a été victime de viol, c'est scandaleux. Elle n'a rien à prouver du tout, elle. C'est à la justice de prouver la culpabilité de son agresseur. Subir un traumatisme tel qu'un viol c'est déjà affreux ; avoir le courage de le dénoncer malgré les pressions sociales, c'est extrêmement louable ; il est indigne de retourner la démarche de culpabilisation envers la victime. C'est immonde.
    Et je t'invite à lire le témoignage paru sur Madz d'une madmoizelle qui parlait du viol dont elle avait été la victime et de la façon dont les autorités judiciaires l'avaient reçue. C'est édifiant.

  • October Rain
    October Rain, Le lundi 27 février 2012 à 15h46

    Spacesheep;2948538
    Une petite question aussi, c'est pas la première fois que je remarque ça. Quand on demande à la victime de prouver qu'il y a vraiment eu un viol, ça a l'air de choquer les esprits. Mais c'est pas le principe de la justice ? La présomption d'innocence c'est pas quelque chose de normal ?
    Je pense qu'elle parlait plus spécifiquement aux viols conjugaux extrêmement difficiles à prouver et qui encore aujourd'hui même si ils sont reconnus par la loi constituent un néant judiciaire.

    Le documentaire était intéressant mais j'avoue déplorer aussi le manque de structure générale.

  • Leech
    Leech, Le lundi 27 février 2012 à 16h53

    @Mirmotte

    Il ne faut pas faire une généralité de ce que tu vis et de ce que tu connais. Tu n'es ni "toutes les filles" ni "tous les couples" ni "tous les hommes".


    Sinon, reportage intéressant :). Mais bon, j'aurais aussi aimé un peu plus de structure :erf:. J'ai eu du mal à suivre à certains moments.

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !