Le Fairy, ce « lance-roquettes à orgasmes »

Josée l'Obsédée a testé pour vous le Fairy, ce vibromasseur qui va te décoller le clito tellement il est fantastique. Et hop.

Le Fairy, ce « lance-roquettes à orgasmes »

— Publié initialement le 19 juillet 2011

Quand on m’a fait passer l’article de Maia sur le fameux Fairy, qu’elle a surnommé le “lance-roquettes à orgasmes” ou encore le “trente secondes, douche comprise”, je me suis dit que les choses allaient enfin changer. Parce que voilà, je dois vous avouer mon terrible secret : je n’ai jamais eu d’orgasme. Ni seule, ni à deux, ni à vingt-cinq (nan j’rigole j’ai jamais dépassé les vingt-trois, j’voulais juste me la péter).

Si j’arrive plus souvent à le frôler seule, je n’ai quand même jamais réussi à passer le cap. Soit je m’arrête avant parce que je craque (trop de plaisir = ma main ne répond plus et ne contrôle plus l’objet qu’elle tient), soit ça m’énerve, donc je suis pas dans de bonnes conditions et je lâche l’affaire en jurant sur tous les dieux que jamais on ne me reprendra à pratiquer un acte sexuel.

Du coup, j’ai voulu tester ce sex toy magique et miraculeux, je me suis dit que c’était un signe du destin et qu’il avait sûrement été fait pour moi. Quand j’ai fait ma demande à Neoplaisir, j’ai bien précisé que ce serait pour un test un peu particulier, pour voir si le Fairy est efficace dans toutes les situations ou si il fallait déjà avoir eu quelques orgasmes pour avoir le droit de s’amuser. Lorsqu’on m’a répondu que rien ne garantissait qu’il puisse régler “un petit problème d’anorgasmie”, j’ai pensé deux secondes à me jeter par la fenêtre. Ça a donc un nom ? Je suis handicapée, cassée, malade, foutue, je vais mourir seule et bouffée par mes chats dans un appartement qui pue le moisi.

J’ai donc commencé par le tester vite fait, “juste pour voir”, pendant que je me mettais en pyjama dans la salle de bain. Assise sur mes chiottes (je sais très bien créer un cadre chaleureux et romantique quand je m’y mets), j’ai cru que j’allais décoller. J’avais lu les mises en garde sur la puissance de l’engin, mais bordel de dieu, si vous êtes en rade, il pourrait très bien servir de moteur de secours pour hors-bord. Puis je suis retournée vaquer à mes occupations, toute chamboulée et les jambes un peu engourdies par cette première rencontre. C’est une fois couchée, après m’être détendue et mise en condition (un bon épisode de True Blood et hop), que j’ai pris les choses en main (hohoho mais qu’elle est rigolote celle-là).

(oui bon, on dirait un avion qui décolle, mais une fois en action, on l’oublie vite, va comprendre)

Mes écouteurs dans les oreilles, avec ma playlist “exprès pour faire du heum-heum” bien à fond, j’ai lancé la machine. En deux chansons, c’était bouclé. J’ai cru encore une fois que j’allais décoller, je me suis cambrée comme si j’étais possédée, quelques centimètres de plus et je faisais le pont et respirer ou garder le contrôle de mon corps n’étaient plus que des options inenvisageables.

À la question “et alors ? orgasme ou pas orgasme ?”, je ne saurais pas quoi vous répondre. Et je vous poserai même une question à la place : dans quelle mesure sait-on que l’on a atteint le plaisir sexuel maximal ? L’orgasme est-il réellement un concept qui obéit à l’adage populaire « quand t’en auras un, tu le sauras forcément » ? Vous avez deux heures.

En tous cas, j’ai pris du plaisir. Plus que jamais. Et surtout, le point qui me fait tiquer : une fois le Fairy reposé, j’ai eu un fou rire de 15 minutes. Impossible de me calmer, un fou rire franc, honnête et exaltant, qui me fait dire que peut-être, je tiens quelque chose de solide dans ma quête du plaisir sans limite. Comme toutes celles qui l’ont testé, je ne peux faire autrement que de vous le recommander. J’ai une boite pleine de jouets en tout genre, mais je pense qu’ils vont tous se prendre quelques mois de congé le temps que je me concentre sur le nouveau venu, qui sait me faire tourner la tête.

Et puis au pire, si vraiment ça marche pas, il peut toujours servir de faux micro pour chanter devant son miroir. Ça a plus de gueule qu’une brosse à cheveux.

MISE À JOUR : Après presque un mois de test, chères amies, j’ai une confession à vous faire. Je suis ACCRO au Fairy. Je déconne pas. Le matin, pour bien se réveiller, le soir pour bien s’endormir, dans l’après-midi pour la digestion, au goûter pour un petit coup de fouet… Toutes les occasions sont bonnes pour ressortir mon nouveau meilleur ami.

Chaque femme de ce monde devrait recevoir un Fairy dès qu’elle devient sexuellement active. Comme le moyen de contraception et les soins intimes divers, ça devrait être O-BLI-GA-TOIRE. C’est la plus belle chose qui me soit arrivée. Anorgasmie, vous disiez ? HAHAHA, LA BONNE BLAGUE, J’EN AI 26 À LA MINUTE SI J’VEUX MAINTENANT ! C’est… si bon. Si…aaahhh… oooohhhh… le Faiiiryyyyy….

Achetez-le, demandez à quelqu’un de vous l’offrir, volez-le, échangez-le contre un organe nul (genre le pancréas, la rate, un truc inutile comme ça).

Cette merveille coûte 76,90 euros, soit environ 2 entrées pour Eurodisney mais je peux vous garantir que ça vaut laaaaargement une foutue virée en Space Mountain.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 79 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Annasorel
    Annasorel, Le 15 novembre 2016 à 9h39

    Je ne peux que recommander l'achat de la chose. C'est un excellent investissement.
    Je n'avais jamais vraiment eu d'orgasme, pareil que Josée avec 4 ans de plus (...) et ça me désespérait, je pensais être frigide, les doigts (les miens ou autres) c'était pas mal mais trop lent, pas assez efficace, et puis pour être honnête, pas assez d'envie toute seule vu que "de toute façon" ça n'amenait à rien de dingue, mon rabbit offert il y a des années avait des problèmes de piles...
    Bref je me dis que je passe à côté de qq chose et je pars à la recherche du meilleur sex toy du marché. Suite à la lecture des articles de Josée et de Maïa, j'investis dans le fairy, certes c'est cher, mais si ça peut résoudre un des plus gros problèmes de ma vie...
    J'essaie une fois, deux fois, trois fois, comme Josée je kiffe mais je ne parviens pas au Graal.
    La quatrième fois, toujours pas d'effet orgasmique, je suis en larmes, parce que "même avec ce truc censé être magique ça ne fonctionne pas sur moi", je me dis que je suis perdue et je laisse le fairy tourner tout en me lamentant sur ma condition. Et là, BAM! Waouh!
    Depuis ça fonctionne <3 Pas à tous les coups mais de mieux en mieux. Et si je partage avec un homme, je jouis en moins de deux minutes.
    Je ne parviens pas encore à orgasmer hors fairy, mais grâce à cette bestiole électrique, j'ai la preuve que c'est POSSIBLE.
    Alors pour toutes les filles dans ma situation, je vous recommande le fairy et si ça ne fonctionne pas direct, ne ne désespèrez pas, laissez le ronronner là où c'est sympa et ATTENDEZ: même pas besoin de se faire des scénarii sympas, ça va marcher de soi-même.
    PS: je ne le met pas du tout au plus fort sinon ça me fait limite mal.

Lire l'intégralité des 79 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)