« Equals », la romance futuriste, a sa bande-annonce officielle

Découvrez la bande-annonce officielle d'Equals, avec Kristen Stewart et Nicholas Hoult dans un film de science-fiction sur fond de romance intemporelle.

Mis à jour le 18 avril 2016 – La bande-annonce officielle d’Equals vient de sortir !

Le Collectif qui a supprimé toutes les émotions des gens semble avoir aussi banni les couleurs vu cette bande-annonce au ton bien glacial — qui se réchauffe petit à petit quand quelques personnages commencent à ressentir des émotions en résistant au traitement.

Certain•es ? Plus exactement Kristen Stewart et Nicholas Hoult devrais-je dire, qui partent pour être le futur couple d’amants maudits…

Ces quelques minutes confirment bien l’aspect romantique de ce long-métrage futuriste, mais montrent également une esthétique bien singulière dans un monde aseptisé.

Aucune date de sortie n’est prévue pour le moment… on garde les doigts croisés !

Mis à jour le 11 février 2016 – Le réalisateur Drake Doremus, acclamé pour sa première romance, Like Crazy, revient avec un nouveau long-métrage, Equals. Cette romance futuriste est signée Nathan Parker, l’auteur de Moon, qui est considéré comme l’un des meilleurs films de science-fiction de tous les temps ! Pour l’instant dépourvu d’une date de sortie française, le film a déjà fait escale à Toronto et à Venise pour leur festival respectif.

Cette fois-ci, Nathan Parker situe son action dans le futur, dans une société où les émotions ont été éradiquées, sujet maintes fois traité dans les œuvres littéraires et leurs adaptations… puisqu’en l’occurrence, il s’agit justement d’une adaptation modernisée de 1984, le chef d’œuvre de George Orwell (et vous vous en fichez, mais il se trouve être mon bouquin préféré, alors forcément le film m’intrigue hautement). On vous en avait d’ailleurs parlé avec scepticisme… mais on revoit notre copie !

À lire aussi : 1984 version romantique avec Kristen Stewart et Nicholas Hoult

Une race supérieure d’humains s’est élevée, mais le sacrifice des sentiments, comme dans tous ces univers dystopiques, pose la question de leur part d’humanité. Est-ce qu’un être humain sans sentiments peut toujours prétendre posséder une âme ? Qu’est-ce qui fait de l’être humain un humain ?

La bande-annonce se sert uniquement de la chanson Kill For Love des Chromatics dont les paroles illustrent parfaitement l’histoire.

« I took a pill almost every night
In my mind I was waiting for change
While the world just stayed the same »
(« J’ai pris une pilule presque toutes les nuits, dans mon esprit j’attendais le changement, mais le monde est simplement resté pareil… »)

À l’image du Meilleur des mondes, les émotions sont régulées par la prise d’une drogue dans la société uniforme d’Equals. Forcément, le jour où Nia et Silas commencent à éprouver des sentiments l’un pour l’autre, les troubles vont pointer le bout de leur nez. Alors si j’en crois la bande-annonce, on aborde plus la romance des amants maudits plutôt que l’analyse sociétale… mais comme Nathan Parker prête sa plume au projet, j’ai de bons espoirs pour que ça ne tombe pas uniquement dans la superficialité.

À lire aussi : « La 5ème Vague », un film de science-fiction avec Chloë Grace Moretz — Extrait exclusif

Kristen Stewart et Nicholas Hoult n’ont plus besoin d’être présentés, et si vous aviez encore des doutes sur les talents d’actrice de Stewart (rien que parce qu’elle a joué Bella dans Twilight), jetez un œil à The Guard ou encore Welcome to the Rileys. Le second, vous le retrouverez bien entendu dans le dernier opus des X-Men ! On retrouve également dans Equals Guy Pearce et Jacki Weaver.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Solstice
    Solstice, Le 18 avril 2016 à 21h33

    @Mrs.spock Parce que de nombreuses fois, lorsque les personnages sous Prozium (genre au début) ressentent clairement des émotions (genre de la fierté, ce genre de choses). C'est très difficile de faire un dialogue cohérent avec cette histoire là comme tu sens que de nombreuses fois, si ils ne ressentaient vraiment pas d'émotions, certaines réponses ne pourraient pas exister. (Je sais pas si je suis claire j'essaye d'être générale pour pas apporter trop d'éléments principaux du film)
    Et pour citer Durendal qui en a fait une très bonne critique (on peut lui reprocher beaucoup de choses, mais c'est assez bon critique à mes yeux) où il disait que si les gens n'avaient vraiment pas d'émotions, la société ne pourrait pas marcher, les gens n'auraient pas de raison de se lever le matin, ni de raison d'adorer ou d'obéir à une quelconque autorité. L'adoration et l'obéissance découlent d'émotions (peur, respect, foi voire amour) du coup cette histoire de suppression complète d'émotions ne tient jamais la route. :fleur: Après ça reste un film que j'adore regarder et tout mais dès le premier visionnage j'étais genre "Mais... Pourquoi il dit ça ? Il est pas censé pouvoir." :yawn:.

    Spoiler: le lien de la playlist, si ça t'intéresse

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)