Épilation du maillot : comment s’épiler le frifri ?

Une lectrice a lancé à Annelise un cri, un SOS, à propos de son épilation du maillot. Comment se tailler le frifri sans forcément se retrouver avec Kojak entre les cuisses ? Quelques astuces pour être à l'aise.

Épilation du maillot : comment s’épiler le frifri ?

Publié initialement le 2 mai 2012

Cet article s’adresse à toutes filles qui ne savent absolument pas comment s’y prendre pour s’épiler le maillot, mais qui ne veulent pas pour autant aller chez l’esthéticienne (trop cher ou trop gênant). Des solutions existent pour trouver un motif qui nous plaît, et ne pas se griffer comme si un chat avait attaqué notre intimité. Si si, je te jure.

Épilation du maillot étape 1 : Préparer le terrain

Pour éviter les poils incarnés ou autres soucis, mieux vaut préparer un minimum son épilation.

  • Le gommage est souvent conseillé, mais attention à la manière dont il est fait : tu peux très légèrement gommer le pubis mais ne jamais, au grand jamais, aller dans la zone délicate de la vulve et des lèvres. Le frifri n’est pas fait pour subir les assauts sauvages des grains, tu peux donc gommer rapidement et très délicatement le maillot de base (le pubis), mais pas plus. Jamais.
  • La veille, n’hésite pas à hydrater ta peau : l’épilation est moins destructrice mais aussi plus safe sur une peau hydratée que sur un épiderme tout sec. Bien entendu, là encore, ne touche jamais aux lèvres. Elles n’ont pas besoin de faire connaissance avec une crème Nivéa.

Épilation du maillot étape 2 : Le choix des armes

Tout dépend du type d’épilation que tu souhaites.

  • Le rasoir permet d’avoir un résultat nickel très très rapidement, mais tout repousse vite. Tu le passes comme si tu te rasais les jambes, de préférence avec un gel (type gel douche) tout doux qui permet de faire glisser le rasoir. C’est parfait pour les filles pressées, ou celles qui ne supportent pas la douleur de l’épilation à la cire.
  • La crème dépilatoire a pratiquement la même action que le rasoir : un débroussaillage ultra rapide, mais une repousse tout aussi fulgurante. C’est néanmoins une très bonne solution pour les poils fins.
  • La cire arrache les poils et les racines, autrement dit tu es tranquille pour de nombreux jours. En revanche, il faut pas mal de courage pour arracher sa bande de cire toute seule, et ça peut être très douloureux pour une débutante. Le faire en institut, ça permet de souffrir un bon coup sans s’infliger soi-même ces douleurs.
  • La tondeuse bikini : ce n’est pas réellement fait pour épiler, mais pour désépaissir tout ça. C’est très pratique à utiliser juste avant de raser, mais aussi après avoir épilé la zone de ton choix, pour un résultat parfait. Tu peux également n’utiliser que la tondeuse si tu souhaites conserver la forme naturelle de ton maillot, mais élaguer un peu les poils.

Dans tous les cas : pour épiler/raser/crémer/tondre et toutes ces choses merveilleuses, il y a un impératif. Comme tu le sais, tu peux enlever tous les poils que tu veux, mais là encore tu ne dois jamais toucher la vulve ou les lèvres. Avec une crème dépilatoire ou de la cire, ça peut carrément être dangereux. Pour atteindre les zones « à risques » à la cire, mieux vaut avoir l’expérience d’un pro (une esthéticienne), ou y aller trèèèèès délicatement au rasoir. Le dérapage est vite arrivé, attention.

Épilation du maillot étape 3 : Les looks possibles

Ton frifri, c’est comme la toile vierge d’un tableau que tu devrais composer. Bon, en gros, va falloir faire un minimum d’effort sur le motif, quoi.

  • Le maillot tout simple, autrement dit le maillot net, est un triangle tout bête. En gros, il te suffit d’épiler le contour. Bien entendu, tu peux le faire plus ou moins étendu, de la taille de ta culotte ou bien beaucoup plus échancré (pratique pour certains maillots de bain).
  • Le maillot « ticket de métro » est encore d’actualité, même en 2012. Il s’agit en fait de laisser une fine bande de poils sur le pubis, comme pour signifier « hey, le matos, c’est par là ». Il faut donc épiler les deux côtés et le dessus, pour laisser un rectangle, là encore plus ou moins large selon tes désirs. C’est une forme pratique pour les sous-vêtements très échancrés comme les strings ou les tangas.
  • L’épilation intégrale, c’est comme avoir Barthez dans la culotte. Il suffit donc de tout enlever pour laisser le pubis lisse. L’intégrale au rasoir est fortement déconseillé, à cause de la repousse qui est, comment dire… grattouilleuse.
  • Les motifs funs, du type cœur ou étoile, sont réalisables avec des pochoirs. Vous le fixez, vous appliquez de la crème dépilatoire (c’est le plus simple pour commencer) et hop, après le temps de séchage, c’est parti pour devenir le shérif du frifri. Si tu ne trouves pas de pochoir dans le commerce, tu peux très bien imprimer un pochoir trouvé en ligne et le fixer sur ton maillot.

Épilation du maillot étape 4 : Les finitions

Pour terminer, sur les zones fraîchement épilées, applique de la crème apisante qui ralentit la repousse des poils. D’une, ça soulage, et de deux, ça évite les poils incarnés et la repousse chaotique. En revanche, que l’on soit d’accord : jamais une crème n’empêchera tes poils de repousser. Ou alors, c’est qu’elle t’a complètement ravagé la peau au préalable.

Sélection frifritesque

  • Rasoir/tondeuse bikini, Wilkinson, environ 10€ : un rasoir qui possède également une tondeuse de l’autre côté du manche, ce qui permet une épilation hyper simple et vraiment réussie.
  • Baume dépilatoire onctueux, Ida Delam au CCB, 20€ : il y a une petite spatule avec le baume qui récupère le produit de façon très pratique.
  • Crème dépilatoire maillot/aisselles, Laurence Dumont, environ 6€ : une crème qui respecte cette zone sensible.
  • Bande de cire froide maillot/aisselles, Veet, environ 7€ : plus petites que les bandes corps, pour ne pas s’arracher la cuisse en même temps
  • Roll-on aisselles et bikini, Nair, environ 7€ : de la cire chaude, avec un applicateur plus pratique que ceux pour les jambes.
  • Soin anti-repousse, Laurence Dumont, environ 5€
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 243 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Le Morse de Pingu
    Le Morse de Pingu, Le 28 avril 2016 à 18h15

    Un jour, je me suis coupée les petites lèvres avec le rasoir.
    Ca fait mal rien que de l'écrire.
    Résultat je saignais chaque fois que je m'essuyais.

    Mais maintenant ça va mieux! C'est juste que je ne me raserai plus jamais cette zone là, c'était pas très malin :rire:

    Sinon j'ai une peur bleue d'aller chez l'esthéticienne, déjà que chez la gynéco je galère, alors là la gêne... Et pourtant j'aimerai bien voir ce que ça donnerait de ne plus rien avoir de ce côté-là! :rire:

Lire l'intégralité des 243 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)