Les emplois d’avenir, en place depuis le 1er novembre

Les emplois d’avenir ont été mis en place il y a une dizaine de jours. Leur but est de permettre à certains jeunes de mettre toutes les chances de leur côté pour avoir un bon avenir professionnel.

C’était une des promesses de François Hollande pendant sa campagne : instaurer un système d’emplois d’avenir pour les jeunes qui ont du mal à trouver du travail. Un projet mis en place le 1er novembre dernier. Mais comment fonctionne-t-il ?

Les emplois d’avenir sont une nouvelle sorte de contrat destiné à promouvoir l’embauche des jeunes âgés d’entre 16 et 25 ans qui n’ont soit pas de diplôme, soit un diplôme inférieur au baccalauréat. Mais sous certaines conditions, des individus reconnus comme travailleurs handicapés de moins de 30 ans peuvent également bénéficier de ces contrats particuliers. C’est une sorte de contrat d’insertion qui devra en principe se traduire par un contrat à durée indéterminée, ou en contrat à durée déterminée de 3 ans avec possibilité de renouvellement, généralement à temps plein et payé au moins au SMIC. Comme il l’est précisé sur le site du service public, « le recrutement s’effectue dans des activités présentant un caractère d’utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d’emplois ». Le recours aux emplois d’avenir est encouragé par l’État : la création d’un emploi de ce type est récompensé par une aide de l’État plus ou moins élevée selon le secteur. Ainsi :

  • dans le secteur public et associatif, l’aide financière est de 75% du SMIC,
  • dans le secteur de l’insertion, elle est de 47%,
  • en ce qui concerne les autres secteurs, elle sera de 35%.

En plus d’avoir un emploi, les bénéficiaires du contrat d’avenir sont également (et logiquement) formés sur le tas. À l’issue de leur contrat, tout ce qu’ils ont appris se retrouvent alors récompensé par une attestation de formation, une attestation d’expérience professionnelle ou une validation des acquis de l’expérience. Ce qui devrait leur permettre de rebondir au mieux et de s’assurer un avenir professionnel.

Et toi, tu as déjà pensé à cette option pour toi ou pour ton entourage ? Et plus généralement, y es-tu favorable ?

Big up
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 39 commentaires !

Lire l'intégralité des 39 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Mamzelle.Sleepy
    Mamzelle.Sleepy, Le 12 novembre 2012 à 22h01

    sabrinalafraise;3707334
    @Mamzelle.Sleepy Je suis tout à fait d'accord sur le fait que les compétences devraient être plus mises en avant, et moi aussi j'ai bossé plusieurs fois dans des boites où il y avait des personnes handicapées qui avaient en fait une sorte d'emploi écran (ils étaient recrutés pour un poste bidon car en plus de couter peu cher, les boites touchent de l'argent sur leur contrat).
    Mais j'ai quand même du mal à me dire qu'il faudrait supprimer ce genre de discrimination positive (je dis j'ai du mal, donc je ne suis pas contre mais juste prête à en débattre ^ ^) car ce n'est pas représentatif de ce que vivent les personnes handicapées (c'est justement pour ça qu'on a créé ce genre de contrat). Les personnes handicapées sont confrontées à beaucoup de préjugés et de craintes de la part des employeurs (peur que la personne ne soit pas autonome ou incompétente pour le post même si le handicap est léger ou qu'il n'y a pas de rapport avec ce qu'on lui demande, peur de devoir changer les infrastructures/ de devoir faire des aménagements, etc. EN PLUS de tout ce à quoi un candidat normal est confronté).

    Ceci dit je pense que tu as raison quand tu dis qu'on doit mettre les compétences en avant (d'autant plus que ces "emplois écrans" peuvent être humiliants pour les personnes employées et ne permettent pas de développer des compétences).


    @Peaudouce J'ai fini par trouver un CDD ; )
    Mais bon, le monde est fait de tel façon que l'employeur a tout le pouvoir.
    L'autre jour mon patron me paye un café, je lui dis :
    "Non merci, je n'aime pas me sentir redevable
    - ah non non mais tu me seras TOUJOURS redevable de t'avoir employée"
    Bon c'est un gros con qui aime bien employer des jeunes pour les écraser avec sa position hiérarchique mais quand même le gars il croit qu'il m'a sortie du ruisseau, je lui dois la vie :V
    Et puis je ne regrette pas mon expérience gagnée avec tous mes petits boulots qui m'ont appris des choses très utiles en entreprise (la vie d'entreprise, la confidentialité, savoir se vendre, apprendre à parler à voix haute, faire semblant d'avoir de l'assurance, etc.).
    Pour le coup c'est plus à pôle emploi que j'en veux, ce n'est pas de leur faute ils n'ont pas les moyens mais ducoup ils ne servent à rien et c'est bien dommage parce que beaucoup d'offres transitent par eux mais tout ce qu'ils peuvent te proposer c'est "une formation pour refaire ton CV".
    Justement, je trouve que ces postes écran ne sont pas adaptés car ils ne développent pas leur compétences, ce n'est pas les aider et c'est dommage.

    Je suis d'accord avec ce que tu dis à PeauDouce, les petits boulots qu'on a pu accumulé sont beaucoup plus formateurs que tout ce qu'on a pu vivre.
    En ce moment mon grand truc en entretien c'est de placer que le métier qui m'a le plus formé c'est le babysitting : patience, tact, gestion de conflits. Si on sait gérer des enfants. On peut tout gérer.
    Malheureusement les employeurs ne voient pas cette expérience comme une vraie expérience et c'est dommage.

    Pour la formation sur CV, ils me l'ont proposé je l'ai regardé et je lui ai dis "j'ai rien contre vous, mais je me suis tapée des cours de comment faire un CV tous les ans pendant mes études, donc je pense que ça va je sais faire un CV, MERCI" puis elle a regardé mon CV et m'a dit : ah oui effectivement.....
    grrrrrrrgrrrr

  • Minerve.
    Minerve., Le 12 novembre 2012 à 22h09

    En fait je n'arrive pas à comprendre quel est le problème. Vous vous plaignez du fait de galérer avec un Bac + 5 et je le comprends, c'est probablement ce qui m'attend dans 2-3 ans si je ne réussis pas à me réorienter vers un secteur qui me plait davantage. Pour autant, je trouve cette mesure très bonne et je suis étonnée que rien n'ait été fait dans ce sens auparavant.

    Mais là où je suis vraiment surprise, c'est que vous, avec un bac + 5, vous aspirez à des postes de DRH, de responsable communication, d'ingénieur, bref, des métiers très qualifiés où l'emploi n'est pas toujours garanti à la fin des études. Alors quoi ? Vous vous sentez mis-e en danger par ces contrats d'emploi d'avenir ? Parce qu'eux trouveront du travail, il y en aura moins pour vous, sérieusement ?

    Je ne comprends pas cette manie de crier à moitié au scandale quand quelque chose est fait pour améliorer la situation d'une frange de la population. Ok, vous êtes frustré-e-s car rien n'est fait pour vous, pour le moment. Pourquoi ne pas simplement se réjouir de cette nouvelle en attendant que quelque chose soit fait pour vous ?

  • Mamzelle.Sleepy
    Mamzelle.Sleepy, Le 12 novembre 2012 à 22h25

    Minerve.;3707464
    En fait je n'arrive pas à comprendre quel est le problème. Vous vous plaignez du fait de galérer avec un Bac + 5 et je le comprends, c'est probablement ce qui m'attend dans 2-3 ans si je ne réussis pas à me réorienter vers un secteur qui me plait davantage. Pour autant, je trouve cette mesure très bonne et je suis étonnée que rien n'ait été fait dans ce sens auparavant.

    Mais là où je suis vraiment surprise, c'est que vous, avec un bac + 5, vous aspirez à des postes de DRH, de responsable communication, d'ingénieur, bref, des métiers très qualifiés où l'emploi n'est pas toujours garanti à la fin des études. Alors quoi ? Vous vous sentez mis-e en danger par ces contrats d'emploi d'avenir ? Parce qu'eux trouveront du travail, il y en aura moins pour vous, sérieusement ?

    Je ne comprends pas cette manie de crier à moitié au scandale quand quelque chose est fait pour améliorer la situation d'une frange de la population. Ok, vous êtes frustré-e-s car rien n'est fait pour vous, pour le moment. Pourquoi ne pas simplement se réjouir de cette nouvelle en attendant que quelque chose soit fait pour vous ?

    Alors clairement, je cherche juste un simple poste d'assistante en communication car je ne suis pas folle je sais que je vais pas devenir cadre avec 35K€ directement... Donc non je ne m'attends pas à griller des échelons.


    daffy duck : je cherche dans la communication, dans l'évènementiel, ou le web 2.0 (community manager).
    Donc là je cherche surtout en tant qu'assistante en communication, ou assistante chef de projet evenementiel, et bien sûr je réponds quand même aux offres de chargée ou responsable de communication car c'est quand même les postes à quoi mène mon diplôme (manager en communication)

    ladybirdy : je comprends ta situation et celle de ta soeur. et j'ai jamais qu'il était plus facile pour quelqu'un avec un handicap (voyant ou non) de trouver un job, juste qu'on s'en occupe plus, qu'il y a même une case spéciale pour eux etc... Courage à ta soeur en tout cas.

  • Caseyklein
    Caseyklein, Le 12 novembre 2012 à 23h04

    Mamzelle.Sleepy

    Je vais faire un hors sujet, mais je suis aussi dans la communication et plus particulièrement événementielle et le web 2.0. J'ai de l'expérience mais je peux te dire que j'ai lâché l'idée d'y bosser, j'arrive déjà pas à me faire embaucher pour vendre des chocolats, pourquoi ce serait plus simple d'accéder au poste qui me plairait.. Et pourtant, j'ai un bon réseau...

    Enfin, je te souhaite bien du courage :pray:

  • Mamzelle.Sleepy
    Mamzelle.Sleepy, Le 12 novembre 2012 à 23h04

    daffy duck;3707852
    Mamzelle.Sleepy, c'est un secteur qui fonctionne par le réseau. je sais pas ce que tu as déjà mis en place et donc qu'elle ville du habite donc tu vas trouver mes conseils peut être ridicules.
    Sois actif sur Viadeo, inscrit toi au hub et essaie d'avoir des interactions intéressantes avec leurs membres. Il y a une asso qui s'appelle nos quartiers ont des talents, contrairement à ce que l'on pense elle ne s'adresse pas qu'aux personnes issus des quartiers. Bref elle s'adresse au haut diplômé et elle te donne un parrain à son poste depuis au moins 5 ans En principe il te donne un parrain qui fait le métier que tu aimerais faire plus tard. Ce parrain a pour mission de te faire profiter de son réseau.

    Ensuite sur le site de l'afij t'as des offres d'emploi accessible aux jeunes diplômés.

    Courage!

    Merci pour les conseils, je savais pour le réseau ;) mais pas pour l'asso. Merci beaucoup je vais voir tout ça :)


    airetsyh : moi aussi j'ai du mal à me faire embaucher pour du chocolat lol. mais courage. J'y crois encore tant que je perçois le chomage... J'ai envie de me battre pour me dire que j'ai pas fais mes études pour rien...

  • Mamzelle.Sleepy
    Mamzelle.Sleepy, Le 12 novembre 2012 à 23h38
  • Mamzelle.Sleepy
    Mamzelle.Sleepy, Le 13 novembre 2012 à 0h19

    ladybirdy : l'organisation d'évènements me passionne c'est clair. Malheureusement tous les bons postes ont les a par piston. C'est dommage.
    Moi je m'acharne un peu on verra bien, en général janvier/février c'est une période de reprise pour le recrutement car ils ont bouclé les budgets etc... Donc j'attends quelques mois mais après je lâcherais l'affaire et je prendrais un job alimentaire.
    (en attendant de gagner à l'euromillions et de pouvoir me faire construire une superbe maison et de m'y prélasser, en passant mes journées à faire du sport et à me balader.)

  • Finderella
    Finderella, Le 13 novembre 2012 à 0h53

    C'est très bien cette mesure pour aider les jeunes sans diplôme mais j'espère juste que ça va pas éclipser les autres contrats aidés (CAE-CUI, emploi tremplin...) car je bosse dans le secteur culturel associatif et dans mon asso comme dans pas mal d'autre tout le monde (même le directeur) est en contrats aidés, pas le choix y'a pas d'argent pour embaucher, et c'est des boulots ou il faut avoir fait un minimum d'étude!

  • Batman
    Batman, Le 13 novembre 2012 à 14h30

    Minerve.;3707464
    En fait je n'arrive pas à comprendre quel est le problème. Vous vous plaignez du fait de galérer avec un Bac + 5 et je le comprends, c'est probablement ce qui m'attend dans 2-3 ans si je ne réussis pas à me réorienter vers un secteur qui me plait davantage. Pour autant, je trouve cette mesure très bonne et je suis étonnée que rien n'ait été fait dans ce sens auparavant.

    Mais là où je suis vraiment surprise, c'est que vous, avec un bac + 5, vous aspirez à des postes de DRH, de responsable communication, d'ingénieur, bref, des métiers très qualifiés où l'emploi n'est pas toujours garanti à la fin des études. Alors quoi ? Vous vous sentez mis-e en danger par ces contrats d'emploi d'avenir ? Parce qu'eux trouveront du travail, il y en aura moins pour vous, sérieusement ?

    Je ne comprends pas cette manie de crier à moitié au scandale quand quelque chose est fait pour améliorer la situation d'une frange de la population. Ok, vous êtes frustré-e-s car rien n'est fait pour vous, pour le moment. Pourquoi ne pas simplement se réjouir de cette nouvelle en attendant que quelque chose soit fait pour vous ?
    Je comprends ton idée.
    Je ne me réjouie pas de cette nouvelle, parce que je me suis démenée pour avoir ce niveau d'étude, cette expérience professionnelle,
    alors que pourtant, quelqu'un possédant un cv plutôt "vierge", lui, sera aidé...
    Pourquoi faire des études dans ce cas là?

  • Lyncis
    Lyncis, Le 13 novembre 2012 à 15h12

    Sympa, les préjugés de certaines : personne non diplômée = feignasse qui n'a rien glandé à l'école... Avoir un niveau Bac+5 et du mal à trouver un travail ne justifie pas ce mépris, à mes yeux.

    Avez-vous pensé à ceux qui ont fait des études supérieures mais ont raté leurs exams et n'ont donc pas obtenu leurs diplômes ? A ceux qu'on a viré de la filière générale pour les caser dans un BEP qui ne leur plaît même pas, ne les motive pas et n'ont pas réussi à le décrocher ? Ils ne méritent pas un peu d'aide à l'orientation ou à l'embauche, ces gens-là ?

    Il y a des jeunes qui ont essayé mais ont échoué... Et je n'estime pas qu'ils méritent de rester sur le bas-côté. Tout le monde a le droit de s'en sortir et à une seconde chance, mais parfois la motivation seule ne suffit pas et un coup de pouce peut vous aider à vous remmettre sur les rails...