Sélection de dramas venus du Japon, de Taïwan et de Corée

Vous connaissez les dramas ? Cecelight vous a préparé une sélection de ses séries asiatiques préférées, venues de Taïwan, de Corée et du Japon !

Sélection de dramas venus du Japon, de Taïwan et de Corée

Nulle obsession n’est aussi grande chez moi que celle que j’entretiens pour les séries. J’en regarde quasiment une dizaine par semaine, si bien que je sens désoeuvrée quand l’été approche. Ah ! Douce cruauté ! Rien ne sera aussi bon qu’un cliffhanger de fin de saison, où on s’accroche à son écran en pleurant… Rien ne sera aussi bon que les débats enflammés sur les réseaux sociaux pour défendre bec et ongles nos « ships » (les couples qu’on aimerait former).

Alors c’est sans aucun doute accrochée par ce démon que j’ai commencé à m’intéresser aux séries qui ne sont pas aussi « mainstream » qu’un Walking Dead, cherchant la petite perle qui me fera baver pendant des semaines. Eh bien je les ai trouvées, ces petites perles, avec les dramas, et particulièrement ceux du Japon, de Taiwan et de Corée.

C’est quoi, un drama ?

Mon obsession pour les dramas a commencée en 2008 quand j’étais jeune, exubérante (et que je passais mon bac). Il m’arrivait de réviser des épisodes dits cultes en pleurant. Ma mère débarquait et me coupait Internet… Sombre époque. Puis j’ai arrêté un peu quand je suis arrivée en études supérieures, et je m’y suis remise sur les coups de 2012.

Lyre nous l’avait expliqué : un drama est une série asiatique. Les trois pays au top en terme de production de dramas sont Taïwan, le Japon et la Corée (TJC la sainte trinité). Un drama diffère d’une série américaine par son mode de production. La beauté de la TJC, c’est qu’ils produisent un drama fini par défaut ! Ils ne reconduisent pas (ou très rarement) pour une seconde saison. Vous pouvez donc être sûr•e•s que vous n’aurez pas la haine comme avec Pushing Daisies ou plus récemment The Tomorrow People.

pushing-daisies

À lire aussi : Ces séries qui ont été arrêtées trop tôt (et c’est bien dommage) – 1/2

Un drama aura toujours une fin, et comme les épisodes sont déjà tous tournés quand il est diffusé, la pression des fans et des médias pour changer des événements dans le fil narratif n’aura aucun effet : les dramas conservent leur qualité.

Comme les séries, les dramas ont une variété impressionnante. On a les policiers, les médicaux, les mélodrames… Encore plus génial, les épisodes de dramas sont LONGS, d’environ une heure, donc il se passe juste énormément de choses !

Dans un drama, il y a souvent une sacrée histoire d’amour — à croire que nos amis nippons, coréens et taïwanais sont de grands romantiques. Ça ne me dérange pas vraiment, je suis hyper fleur bleue ! De plus, l’humour est TRÈS particulier. L’humour coréen est moins potache que celui des Américains, mais celui des Japonais l’est bien plus. Il faut donc VRAIMENT ouvrir son esprit pour apprécier. Quand j’étais encore une novice, il y a eu des scènes qui me faisaient ouvrir grands les yeux avec un « WTF» imprimé sur mon visage. Mais quand je m’y suis habituée, j’ai eu de grands moments de fou rires.

La musique, en revanche, divise comme elle rassemble. Nos amis utilisent assez souvent les BO pour promouvoir des artistes, et ça peut conduire à l’ingurgitation quand on entend encore et encore la même chanson. C’est l’inconvénient : ça peut faire décrocher.

Il est également bon de savoir que la différence de culture se ressent énormément. Au-delà de l’humour, le sexe est très différent ! Croyez-moi, quand on voit ce que j’appelle un bisou « décent » dans un drama, je débouche limite le champagne. Si les Coréens se « décoincent » de plus en plus, c’est flagrant avec les Japonais. J’avais vu la série documentaire de Philippe Desrosiers sur le sexe dans le monde. Il montre comment en Corée et au Japon règne la notion de l’honneur de la famille, et l’idée que faire l’amour est d’abord un acte spirituel. Cela permet une autre approche des relations amoureuses.

Un drama, c’est donc un univers différent, produit d’une culture très différente de nos propres codes sociétaux ! Voici ceux que je préfère de Taïwan, du Japon et de la Corée.

Taïwan et ses dramas rafraîchissants

It Started With A Kiss (2005) est pour moi le meilleur des dramas ! Il y a une grosse histoire derrière ; pour faire simple, ISWAK est l’adaptation d’un manga japonais appelé Itazura Na kiss adapté dans la sainte trinité du drama (du Japon à la Corée et à Taïwan) et en anime — qui est d’ailleurs à voir. Le plus fou dans cette histoire, c’est que l’auteure a passé l’arme à gauche alors qu’elle n’avait pas fini son oeuvre, ce qui propose des fins alternatives intéressantes.

drama it started with a kiss

Et j’ai vu toutes, je dis bien TOUTES les versions. Deux versions japonaises sont sorties, et je les conseille très moyennement. La version coréenne (Playful Kiss) n’est bien que sur la fin : il faut attendre les mini-épisodes faits en happening après la fin du drama pour avoir quelque chose de bon. L’acteur principal masculin est monoexpressif, et on sent pas de réelle évolution… ce qui n’est certainement pas le cas avec la version taïwanaise !

Celle-ci est constituée de deux saisons, It Started With A Kiss et They Kissed again, et j’ai rarement vu une alchimie pareille entre deux acteurs. On part pourtant d’un postulat de départ téléphoné à des kilomètres : l’histoire d’une fille qui tombe amoureuse d’un type froid qui n’en a rien à faire d’elle, mais qui persévère. Le début est mignon, c’est le concept de base d’un manga shojo, mais ce qui est extrêmement intéressant, c’est que l’histoire ne s’éternise pas au lycée ! Ça continue à l’université, et à travers le prisme de leur histoire d’amour, on traite du futur, du fait de devenir adulte etc.

drama they kissed again

De plus, la meilleure saison n’est autre que la deuxième ! On y sort de la pure comédie pour arriver dans quelque chose de plus dramatique et humain. Et autant vous le dire, j’ai pleuré. Ce drama est le premier qui m’a fait pleurer comme une madeleine ! C’est drôle, tendre, c’est humain… un vent d’air frais, quoi.

Je vous conseille aussi Devil Beside You avec le magnifique Mike He. Vous verrez, c’est tout.

mike he

Les dramas japonais

Il y a une sacrée liste d’acteurs et de dramas japonais que j’ai beaucoup appréciés. Cependant les Japonais adaptent énormément de mangas, et je pense que c’est pour cela que les Coréens les surpassent en terme de qualité.

Hanazakateri No kimitachi E (Hana Kimi pour les intimes) est une comédie sortie en 2007 et l’adaptation d’un manga connu sous le doux nom de Parmi eux ici dans l’Hexagone. L’histoire est simple mais efficace : pour des raisons un peu dramatiques, une jeune fille se fait passer pour un mec dans un internat non-mixte. Attention, c’est cette version et non le remake qu’ils ont OSÉ faire après qu’il faut regarder ! L’actrice Maki Horitaka est fabuleuse, mais la mention revient à Toma Ikuta dans le rôle quasiment parfait de Nakatsu.

Ce drama est tellement absurde et drôle que je ris encore. C’est frais et léger, avec des personnages hauts en couleurs (et des beaux mecs). La bande-son est géniale, et j’aurais TROP voulu être à la place de Maki. La jeune fille se retrouve dans un triangle amoureux, mais un des deux (Nakatsu) ne sait pas qu’elle est une fille et ça donne des scènes juste magnifiques d’absurde. C’est un gros classique des années 2000 !

Kurosagi est aussi l’aussi adaptation d’un manga de mystère et d’action sorti en 2006. L’acteur Yamashita Tomohisa (Yamapi pour les intimes) campe le rôle de Kurosagi, un escroc qui escroque…. les escrocs. C’est génial, trépidant et puis il y a Yamapi quoi… Une raison ô combien suffisante !

  • Ouroboros (2015) est un drama avec mon Ikuta Toma adoré et Shun Oguri qui ont tous les deux joué dans le drama Hana Kimi. C’est un mélange de drame et de policier où un détective hyper maladroit et un génie du crime s’allient.
  • Last Cinderella (2013). Si Bridget Jones était japonaise, ce serait elle.
  • Koizora (2010). Avant Nos Étoiles contraires, il y avait Koizora. Bref, prévois des mouchoirs dans ta poche, petit padawan.

À lire aussi : Drama japonais : Quatre exemples qui s’éloignent des clichés du genre

Les Coréens et leurs dramas qui déchirent

Boys Before Flowers est la version coréenne de HanaYori Dango, et est sans conteste mieux que l’original, un classique au Japon. Les acteurs sont globalement meilleurs, il y a plus de rebondissements, c’est moins « manga» que la version japonaise, et j’ai un réel coup de cœur pour l’actrice et l’acteur principaux…

Good Doctor est un drama qui raconte l’histoire de Park Si On, un jeune homme souffrant d’autisme et de déséquilibre mental. Bien que son âge mental soit de dix ans, il souffre également du syndrome du savant responsable de ses compétences exceptionnelles en matière de diagnostic médical, et qui lui permet de devenir chirurgien pédiatrique. Il faut absolument regarder ce drama pour la performance de l’acteur principal qui est juste hallucinante de qualité !

drama good doctor

Eh ouais.

Coffee Prince (2007) suit l’histoire d’une jeune femme qui pour éponger ses dettes se fait passer pour un homme… et l’amant d’un homme qui n’a pas envie d’être marié de force. C’est sans conteste l’une des plus belles histoires d’amour que j’ai vu dans un drama.

Birth Of a Beauty (2014)  part d’un postulat absolument dingue au départ, mais les acteurs sont tellement bons qu’on s’en fiche complètement. Ça raconte l’histoire d’une femme âgée de 33 ans appelée Sa Geum Ram qui est en surpoids et exploitée par sa belle-famille. Elle apprend que son mari la trompe et décide de se venger en changeant d’apparence. Le personnage principal féminin est tellement génial et badass qu’on passe outre tous les clichés du genre. Regardez-le, vraiment ! Vous rirez, vous pleurerez et vous allez vous attacher aux personnages principaux.

Healer (2014) est l’histoire d’un homme qui fait des livraisons pour des gens qui le paient bien… Mais ce ne sont pas des livraisons traditionnelles. C’est hyper dynamique, il y a de l’action, une grosse intrigue, une très belle histoire d’amour et tous les personnages, y compris les secondaires, cassent la baraque. En bonus, la bande son est géniale.

Et maintenant mes ami•e•s… Voici le meilleur drama de l’année 2015 (même si elle n’est pas finie) !

Kill me Heal raconte l’histoire d’un homme (Cha Do Hyun) faisant partie d’une famille riche et qui souffre d’un trouble dissociatif de la personnalité. Il partage donc son existence avec les sept personnalités qu’il a créées. Je ne peux pas dire qui sont ses personnalités car l’intérêt est justement c’est de les découvrir.

Que dire d’autre ? La bande-son est au poil, les personnages secondaires ET principaux sont vraiment bien écrits… L’intrigue est géniale, plus ça avance et plus on se pose des questions — et on a des réponses ! L’acteur principal (Ji Sung) est mon acteur coréen préféré tous dramas confondus. Je l’ai découvert avec la comédie Protect The Boss, et il m’a eue avec son film My Ps Partner, une comédie romantique loin des clichés qui parle de sexe comme on parle de chemises. Puis le drama Secret Love (que je conseille vivement) m’a achevée.

Il est sans conteste l’un des meilleurs acteurs que j’ai pu voir, et joue des rôles très variés. Il a aussi un truc pour changer sa voix de façon folle, la rendre plus grave ou plus aiguë… Le drama est en cours de diffusion et une vingtaine d’épisodes est prévue. S’il n’y a qu’un seul drama à voir de toute la liste que je viens de donner et tous pays confondus, c’est celui-là !

Et vous, quels sont vos dramas préférés ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 47 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Opalescente
    Opalescente, Le 24 août 2015 à 18h11

    Seiryu
    J'ouvre l'article : BAM, Boys Over Flowers. Arrêtez de me faire du mal, voulez-vous ? :cretin: Je sais jamais quoi regarder comme drama quand ça me prend (genre 1 à 2 fois par an) alors je retourne toujours à BOF, la valeur sûre du drama coréen.
    Ah mais c'est bizarre que tout le monde adore Boys over flower alors que pour moi Hana Yori Dango est bien meilleur...

    Boys
    c'est mon premier kdrama et franchement je ne lui trouve pas grand chose de positif, si ce n'est que tout le monde est absolument ravissant (sauf l'actrice principale, la pauvre avec sa coupe au bol moche -_- et je la trouve beaucoup trop vieille pour jouer une lycéenne). Ça tire trop en longueur, pas d'alchimie entre le couple principal, hyper surjoué (même à l'échelle drama où les acteurs ont tendance à en faire un peu trop), les situations sont tellement rocambolesques que ça en devient ridicule...

    Du coup j'ai vraiment l'impression d'être passée à côté de quelque chose!

Lire l'intégralité des 47 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)