Dragon Quest Builders, le jeu de construction virtuelle totalement addictif

Par  |  | 9 Commentaires

Lise a fait cette semaine une croix sur sa vie sociale : elle a joué à Dragon Quest Builders ! Le jeu, sorti chez Square Enix le 14 octobre dernier, est une petite pépite.

Dragon Quest Builders, le jeu de construction virtuelle totalement addictif

Publié initialement le 29 octobre 2016

En ce moment, Square Enix fait campagne pour trois jeux : le quinzième volet de Final Fantasy, attendu probablement par la Terre entière, World of Final Fantasy pour ceux et celles qui connaissent moins bien la saga, et Dragon Quest Builders.

Dragon Quest Builders m’a tout de suite rendu soupçonneuse, tout en éveillant ma curiosité. L’idée, c’est d’évoluer dans l’univers de Dragon Quest, le célèbre RPG. Sauf que tout a été détruit, et qu’il faut tout reconstruire façon Minecraft. Un scénario un peu capillotracté pour, effectivement, faire un Minecraft like.

Honnêtement, le concept a beau sembler usé, j’ai très vite été hypée. Déjà, graphiquement, ça déchire. On retrouve la beauté de l’univers de Dragon Quest avec ses personnages chibis, ses couleurs éclatantes et ses monstres au design de dessins animés. Sauf que maintenant, c’est à nous de bâtir le monde !

Un principe hyper-simple

Au tout début du jeu, vous vous retrouvez au milieu d’une plaine verdoyante, mais vide de monde. Devant vous se dressent les vestiges d’un petit village dont les palissades et les maisons se sont écroulées. Au fil de vos réparations, des personnages vont arriver : le plus souvent, ceux-ci sont affolés et seuls.

De même que dans Minecraft, vous devrez donc miner, récupérer les ressources et construire. Grâce à ce système simple, vous pourrez réaliser à peu près n’importe quelle construction. La seule limite, ce sera votre imagination ! Bon, par contre dans mon cas, l’imagination, c’est une vraie limite.

dragon-quest-builders-bazard

Ok, c’est le foutoir. Mais c’est mon foutoir !

Les possibilités de personnalisation sont énormes : au fil des quêtes débloquées, ont apprend à crafter des objets pour décorer notre base, mais aussi pour se nourrir, améliorer le bien-être des habitants… Et se battre, évidemment !

Une aventure avant tout

N’y voyez pas un remake moyenâgeux des Sims : la castagne est toujours bien présente ! Quand la nuit tombe, les monstres sont nombreux à venir s’en prendre à votre campement. D’où la nécessité d’installer suffisamment de barricades et de bien s’équiper.

dragon-quest-builders-armure

Je suis : sappée comme jamais.

Et bien sûr, il va falloir explorer ! Le but n’est pas de construire la meilleure forteresse pour s’y planquer. Le jeu est en monde ouvert et recèle de tas de petits lieux cachés : des grottes avec des coffres aux trésors, des îles isolées et aussi des personnages qui vous proposeront de nouvelles quêtes.

dragon-quest-builders-map

La carte du monde.

Le but étant d’aller finalement poutrer la tronche du grand méchant qui a chassé tous les humains, pour rétablir la paix sur ce monde.

Dites adieu à votre productivité

Il faut reconnaître que l’histoire n’est pas très prenante : elle est surtout là pour nous encourager à construire. Les personnages vont nous demander de leur bâtir telle pièce, de leur ramener tel objet. Autre point négatif : la musique. Pour moi c’est un détail hyper important dans un jeu vidéo. Ici, non seulement elle n’est pas très jolie, mais en plus elle ne participe pas à l’ambiance du jeu.

Pour le reste, le concept marche vraiment très bien. J’ai passé tout le week-end dernier à construire, démolir, puis reconstruire une base encore plus belle. On passe des heures à faire une chouette forteresse, et puis on apprend à crafter de nouvelles choses qui nous permettront de la rendre encore plus cool. Du coup, rebelote ! Et puis vu la beauté graphique du jeu, il y a quelque chose de très satisfaisant à faire de jolies constructions.

dragon-quest-builders-matyas

Voici la ville de mon mec. Il frime, mais en attendant moi je suis plus avancée dans l’histoire.

D’ailleurs si vous souhaitez admirer des prouesses de construction, je vous conseille d’aller voir la chaîne YouTube d’At0mium ! Il publie régulièrement des let’s play du jeu depuis plusieurs semaines, et les douves de son château me font pâlir de jalousie.

En fait je vous avoue que rien qu’en écrivant cet article, là, j’ai déjà envie de retourner explorer le monde, construire la taverne que m’a demandée une de mes habitantes, et aller trouver l’île tout au bout du deuxième monde. Vous pouvez retrouver Dragon Quest Builders en exclusivité sur Playstation 4 !

big-quizz-the-legend-of-zelda-majoras-mask

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Laoragwen
    Laoragwen, Le 16 janvier 2017 à 15h17

    @Lise F.
    tans pis, on trouvera d'autres jeux :)
    mais si tu en connais sur pc dans le même style (construction pareil et graphismes aussi beau), alors je suis preneuse, merci :taquin:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?