J’ai perdu un parent à l’adolescence, voici comment j’ai vécu mon deuil

Esile a perdu sa mère quand elle était encore au lycée. Quelques années plus tard, elle raconte comment elle a géré son deuil et le regard des autres.

J’ai perdu un parent à l’adolescence, voici comment j’ai vécu mon deuil

C’est rare à l’adolescence de penser qu’on pourrait perdre l’un de ses parents.

Pourtant, c’est arrivé à Esile lorsqu’elle était en première. Quelques années plus tard, elle revient sur le décès de sa mère et comment elle a fait son deuil dans une vidéo.

Comment faire le deuil d’un parent ?

Dans cette vidéo, Esile témoigne du décès soudain de sa mère et de comment elle l’a vécu.

Elle explique qu’une des premières choses qu’elle a faites lorsque c’est arrivé fut de chercher de l’aide sur YouTube en tapant « perdre un parent ».

À l’époque, elle n’a pas trouvé de vidéo pouvant lui donner un peu de réconfort ou de réponses à ses questions.

Esile raconte le deuil de sa mère pour aider d’autres personnes dans son cas

Elle a décidé de partager son propre témoignage pour aider d’autres personnes dans son cas.

Dans cette vidéo, elle raconte les différentes phases par lesquelles elle est passée, comment elle a vécu son deuil.

Elle parle des réactions des autres face à la nouvelle, quand elle rencontre de nouvelles personnes ou que des adultes pensent mieux savoir qu’elle comment elle doit gérer sa peine.

C’est un témoignage que je trouve nécessaire et courageux. En lisant quelques commentaires, il semblerait que cette vidéo a déjà aidé pas mal de gens.

Si tu ne connais pas encore Esile, je t’invite à regarder le Street Style que j’ai fait avec elle. Tu vas voir, c’est la meilleure personne.

À lire aussi : Mon père, que je n’oublierai jamais — Témoignage

Louise Pétrouchka

Louise était presque chauve jusqu'à ses deux ans. C'est peut-être pour ça que Fab a accepté de l'embaucher. Elle s'occupe des podcasts et de la rubrique musique !

Tous ses articles

Commentaires
  • Artemis07
    Artemis07, Le 31 décembre 2018 à 13h37

    le deuil...quel mot affreux, laid...
    Personne ne fait son "deuil" de l'être absent. De l'absence de ses bras réconfortant, de son sourire, de ses mots.
    Ma mère a perdu lors d'un accident de voiture sa jumelle, sa mère, son père.
    Je ne retrouverais jamais ma maman d'avant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!