Le ketchup supprimé à la cantine

Un décret vient de tomber ce dimanche dans le Journal officiel : désormais, recouvrir son assiette de ketchup, ce n'est plus autorisé !

Tu le sais déjà : la cantine, au lycée, c’est tout de même pas la joie. Remuons le couteau dans la plaie en te parlant de souvenirs douloureux tels que le gratin de la mer, la palette à la diable ou le bœuf mode, plats face auxquels tu devais t’armer de courage et de petits pains pour pouvoir avaler.

Pour celles qui y sont encore, mauvaise nouvelle : à partir de septembre 2012, les sauces et les condiments ne seront plus libres d’accès, à l’exception des plats qui s’y prêtent (je suppose qu’on parle des frites). En clair : finis le ketchup, la mayo, la moutarde et les salières ! La raison ? L’éternelle lutte contre la malbouffe et la quête perpétuelle de l’équilibre alimentaire….
ketchup Le ketchup supprimé à la cantine
Petit problème : le monde est-il peuplé de monomaniaques du ketchup ? Un peu de mayonnaise sur un plat fait-il de vous des obèses en puissance ? Je ne pense pas que 5 déjeuners à la cantine fondent réellement l’équilibre alimentaire et de plus : le ketchup ou autre servent bien souvent à faire passer les plats que l’on n’aime pas. Perso le ketchup, je ne l’ai mangé justement qu’à la cantine de mon lycée pour faire passer les steaks hachés un peu bizarres…

Et vous, qu’en pensez-vous ? Décret absurde ou effort salutaire pour l’équilibre alimentaire ?

Tous les articles Actu en France , Etudes, jobs & métiers , Miam , Société , Vis ta vie
Les autres papiers parlant de Etudes
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 30 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Ellis
    Ellis, Le lundi 3 octobre 2011 à 21h54

    Dans l'absolu je suis pour. Ce n'est pas parce que les élèves mangent des cochonneries chez eux qu'il faut leur laisser manger n'importe quoi aussi le midi. Au contraire, le fait de surveiller davantage ce qu'il est possible de surveiller, donc leur repas de midi au self, ça peut leur donner la chance d'avoir au moins un repas équilibré dans la journée - et franchement, c'est toujours ça de pris.

    Le problème, c'est que malheureusement, les repas de self sont rarement équilibrés. Comme ça a été dit, tout baigne dans l'huile, il y a des frites tous les deux jours... donc qu'ils s'occupent plutôt de revoir les menus et de présenter des fruits et légumes comestibles plutôt que de pinailler sur le ketchup et la moutarde qui sont franchement loin d'être la priorité.

  • Westeros.
    Westeros., Le mardi 4 octobre 2011 à 16h32

    Je suis surprise car mon ancien lycée le fait déjà depuis 2-3 ans, je pensais que ça se faisait partout depuis plusieurs années du coup, pour moi ça n'avait strictement rien changé puisqu'ils remettaient les condiments lorsque le plat s'y prêté, donc c'est pas dramatique, au pire ça n'empêche pas les élèves de venir au self avec leur ketchup et cie :cretin:

  • Neith
    Neith, Le mercredi 5 octobre 2011 à 18h36

    Comme l'ont dit les autres avant moi, je pense que les plats sont à varier et les goûts à améliorer. Après c'est de la grosse batterie, ils ne peuvent pas se permettre de faire des plats aux goûts de tout le monde (je vous vois arriver, ce n'est pas une raison de mettre tout le tps la même chose)
    Ensuite, les plats proposés sont assez neutre afin de plaire à tout le monde justement.
    Maintenant je risque de m'attirer vos foudres mais, une des madz indiquait que dans son lycée on servait soit des pâtes/steack soit du poisson/(...) et que les personnes choississaient la première option, il y a là une proposition de choix (mais je peux comprendre leur choix, le poisson étant bizzarement cuisiné dans les cantines). Ce que je veux dire par là c'est que certains parents n'ont pas "éduqué" leur enfant de manière à leur faire découvrir des saveurs/aliments différents que ceux de base. (Après je suis également d'accord que la malbouffe c'est tueur!)

    Pour en revenir au sujet principal "le ketchup supprimé à la cantine" : D'un point de vue goût = améliorer la nourriture servie : c'est pas cool.
    D'un point de vue gaspillage (au collège, au lycée... qui n'a pas fait des trucs dégueux avec le reste des aliments - je précise que j'en étais ou plutôt que je suivais et que je n'en suis pas fière-) : c'est bien (idem pour les sachets de poivre et sel)
    D'un point de vue pratique : pour les cantines : plus besoin de gérer le stock (HS je sais) pour nous (enfin les utilisateurs de cantine) adieu les tâches à cause des pompes bouchées et donc adieu bactéries accumulées.

    Pour finir, je dirais que ce n'est pas à l'état de gérer ça mais aux personnes elle même, à eux d'éduquer leurs enfants même si on part dans une étude poussée des conséquences de consommation du ketchup et autres sauces (ça fait genre je suis intelligente) on peut comprendre l'intervention (malbouffe - obésité - pbs de santé - SS - trou dans les budgets...)

  • Dies Irae
    Dies Irae, Le mercredi 5 octobre 2011 à 21h48

    C'est bizarre... j'ai pas tellement l'impression d'avoir été dans des cantines particulièrement bonnes, au contraire, mais si y a bien un truc que je ne pouvais pas leur reprocher, c'était de pas faire des repas équilibrés...
    Oui, il y avait parfois friand en entrée + poulet frites en plat, mais TOUS les midis dans mon lycée on pouvait choisir des tomates ou un demi pamplemousse en entrée, et des légumes avec le poulet... Le seul truc c'est que les légumes étaient rarement bons et souvent très mal cuisinés mais bon au moins y en avait.
    C'était vraiment une cantine tout ce qu'il y a de plus banale donc je suis franchement étonnée de vos descriptions de repas à l'école.

    Quant à la suppression du ketchup... Bof, ça m'indigne pas franchement. Je vois ça comme une composante d'une réforme bien plus large, c'est pas comme si c'était juste une mesure qui sortait de nulle part.

  • Honey67
    Honey67, Le jeudi 6 octobre 2011 à 12h27

    je crois que je bosse donc comme vacataire dans la seule cantine scolaire où je n'aurais jamais vu passer de ketchup en 1an.
    Franchement c'est déjà tellement fade et écoeurant, on se bat pour faire manger des morceaux de viandes durs comme des semelles aux gosses, rien n'est jamais saucé ni salé franchement, les légumes ont juste le goût de la flotte, je pensais que cette réforme était appliquée depuis belle lurette.
    L'équilibre alimentaire oui mais pas à n'importe quelle prix, si les gosses n'aiment pas ce qu'on leur sert à la cantine ils se jettent sur tout et n'importe quoi à 16h en rentrant et se font une image faussée des aliments !
    Ok le ketchup c'est rien mais bon faut regarder à plus grande échelle toutes ces mesures dites diététiques.

  • Stalowa Wola
    Stalowa Wola, Le jeudi 6 octobre 2011 à 14h51

    Jane Doe;2598610
    J'en ai déjà parlé à propos de l'article sur Arnaud Montebourg et sa possible décision d'interdire la télé-réalité, mais ça m'insupporte tellement que je me sens obligée d'en rajouter une couche.

    Ca me parait invraisemblable que le gouvernement se sente obligé de prendre les gens par la main et de leur dire "ne mange pas ça, ne regarde pas ça, ne fume, fais du sport". Cette infantilisation permanente me met hors de moi.
    Peut-on vraiment parler d'infantilisation de la population quand il s'agit d'améliorer la qualité nutritionnelle des repas des cantines? :facepalm:

    On a la chance d'être dans un pays qui dépense de l'argent pour la santé des enfants. Le décret en question veut limiter les frites, le ketchup et le sel mais aussi augmenter les fruits et les légumes. Franchement, je ne trouve vraiment pas qu'il y ait de raisons de s'indigner.

    Ce n'est pas une infantilisation que d'informer la population sur les risques du tabagisme, de la sédentarité et de la malbouffe.

  • Milk.
    Milk., Le jeudi 6 octobre 2011 à 21h02

    Je suis peut-être trop vieille (je ne crois pas :shifty:) mais je n'ai jamais eu de ketchup à la cantine. Même avec les frites.

  • She Said
    She Said, Le jeudi 6 octobre 2011 à 21h22

    NOOOOOOOOOON *les genoux à terre les mains levées vers le ciel*

    Rassurez-moi ça ne concerne pas le supérieur ? Dites moi que ma cafét' a des chances d'y échapper. :goth:

    En tant que grande consommatrice de ketchup allégé (ketchup pâtes, ketchup sandwich, ketchup pizza), je pense que l'heure est grave.
    A la cantine, je préféré toujours manger des légumes mais des fois, oui j'admets, qu'un peu de ketchup avec mon steak et mes haricots n'a jamais fait de mal.

    Je suis d'accord avec le fait que c'est bien que l'État soit actif, mais que les parents fassent preuve d'éducation c'est mieux.
    Le ketchup c'est pas automatique parce-que je vis l'école du goût à la maison, mais quand même, on va assister les enfants perpétuellement ? Petite, j'ai toujours pris deux pressions maxi parce-que je savais que le ketchup n'est que du sucre et que c'est mauvais en grosse qt, mais les enfants savent-ils réellement tout ça ? J'ai la nette impression que le dialogue padres-ninos n'existe pas et qu'on laisse les enfants vivre d'eux-mêmes en toute quiétude.

    Oui c'est bien de jouer sur les doses de sel, et de ketchup, mayo mais pour moi le vrai débat pour sauver les nouvelles générations de l'obésité et tout ça, doit se focaliser autour du self:
    "Est-ce normal d'autoriser des enfants à la fin du service, à avoir du rab, c'est à dire une deuxième assiette de pâtes, frites, cordon bleu, steak plus 95 pains ? Sachant qu'en toute logique ayant mangé au début du service, à la fin du service soit quasi une heure aprés ils sont rassasiés."

    (Il n'y a que moi que ça a choqué, ces enfants, surtout les filles n'exerçant aucun sport à la récré, déjà BIEN rondouillardes, mangeant vite pour pouvoir se resservir des frites ? On voit toutes de qui je veux parler :nerd:)

  • Kapesní-kapesníky
    Kapesní-kapesníky, Le lundi 17 octobre 2011 à 21h21

    Mon lycée est dans l'illégalité, OH MON DIEU. En effet nous pouvons encore recouvrir nos plats -douteux- de poivre, sel et MOUTARDE (soit l'aliment qui me permet de survivre, pain+moutarde = équipe de Winneur ! )

  • Nyliye
    Nyliye, Le mardi 1 novembre 2011 à 12h57

    Personnellement je pense que lutté contre la malbouffe c'est bien, même très bien, mais de là à supprimé complètement tout condiments... :knockout: Dans mon lycée, la bouffe est très très mal cuisinée (les pattes font office de colle et les lentilles de purée) les légumes ne sont jamais salés. Je fais des efforts pour pouvoir bouffer des brocolis à la place de pattes ou de riz, mais quand rien n'est salé ni poivré, on a beau vouloir manger correctement, si c'est pas bon, bah on mange pas. Alors supprimé ketchup moutarde mayo sel poivre, les seuls trucs qui nous laissaient avaler nos plats, il y aura beaucoup plus de personnes qui finiront avec 3 kg de pain dans le bide plutôt que leurs légumes ou autres aliments fadasses... Ce n'est que mon humble avis :shifty:

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !