Le Débat pour Tous : un livre retrace le débat sur le Mariage pour Tous

Martin Zeller et Wandrille, deux trentenaires, se sont penchés sur les huit mois de débat qui ont agité la sphère publique, réelle et virtuelle, autour de la question du Mariage pour Tous.

« L’un à Berlin, l’autre à Paris, hétérosexuels bon teint, le Mariage pour Tous ne les concernait pas à titre personnel. Mais la virulence du débat a poussé l’un à prendre parti et l’autre à chercher à comprendre. »

Ils offrent un point de vue citoyen sur ce qu’ils qualifient, sans doute à raison, du « plus grand débat de société en France depuis l’abolition de la peine de mort ».

« Premier débat citoyen à quitter la rue, la presse et la télévision, pour s’épanouir sur Internet, il a été abondamment relayé sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, les sites d’informations, la diffusion des débats, la publication des articles, des réactions, des commentaires, jamais un débat n’avait autant fait vibrer la toile. »

Ce livre-reportage, qui sortira le 19 juin chez Steinkis, retrace les contributions notoires des deux camps, à travers tweets, articles et citations des protagonistes du débat.

Tous les articles Actu en France , Culture , Livres , Sur le web
Les autres papiers parlant de Mariage pour tous , Polémique , Réseaux sociaux
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Earl
    Earl, Le mardi 4 juin 2013 à 20h20

    sword;4162479
    Bof, étant donné qu'on n'a strictement aucun recul sur la portée de ce débat (= on est encore dedans), je ne vois pas trop l'intérêt du livre, si ce n'est ramasser des pesos en surfant sur le buzz du moment.
    Je ne sais pas si la question n'est que financière, mais je suis d'accord avec toi : je ne vois pas comment on peut analyser correctement un débat quand on est encore en plein dedans, donc ça ne donne pas très envie d'acheter un "livre-buzz". Si la manif pour tous/le printemps français et compagnie continuent d'exister dans les mois qui viennent et deviennent une vrai force d'opposition, ou si au contraire le mouvement s'essouffle et disparaît, l'analyse des débats actuels sera complètement différente. Alors à quoi bon se précipiter ?

  • DestyNova_
    DestyNova_, Le mercredi 19 juin 2013 à 17h06

    sword;4162479
    Bof, étant donné qu'on n'a strictement aucun recul sur la portée de ce débat (= on est encore dedans), je ne vois pas trop l'intérêt du livre, si ce n'est ramasser des pesos en surfant sur le buzz du moment.
    Moi je pense qu'on a déjà pas mal de recul sur le débat étant donné qu'il a mis en jeu des questions débattues avec des arguments datant du siècle dernier, voire de celui d'avant.

    Sinon je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas écrire des livres sur des sujets "en cours". Si on avait pas des écrits publiques de gens ayant vécu des évènements historiques au moment où ils avaient lieu et essayant de les analyser "à chaud" alors on n'aurait que la vision de nos historiens "avec du recul". Mais je pense que ce qui intéresse justement ces gens c'est d'avoir l'opinion des gens au moment où ils l'ont vécu. Je ne vois pas pourquoi un livre au temps T+n serait forcément plus "valide" qu'un livre écrit au temps T+1 an ou T+1mois ou T+0.

    Si cette théorie de "on ne peut analyser un évènement que quand on a du "recul" dessus" est vraie alors ya pas mal de livres qu'on peut bruler aujourd'hui même (ps : avoir du recul ce n'est pas forcément une question de temps).

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)