Crystalline, le nouveau clip de Björk réalisé par Michel Gondry

L'icône islandaise vient de dévoiler son nouveau clip signé Michel Gondry, son fidèle collaborateur.

« Nous avons filmé ce clip image par image, et en exposant la pellicule plusieurs fois. J’ai décidé pour ce clip que la pluie de météorites tomberait sur le sol et produirait un son… L’idée qu’un rayon de lumière puisse avoir un impact sur ces choses et les faire bouger est quelque chose qui m’a intrigué. Pluis tard, elles créent des vaguelettes – comme la pluie . Et dans le 3eme couplet, elles créent des bulles dans lesquelles des objets métalliques apparaissent. Tout ceci résulte de multiples conversations avec Björk, qui abordaient de nombreux sujets. » explique Michel Gondry à Billboard Magazine.

Chargement du lecteur...

Le réalisateur de Eternal Sunshine of the Spotless Mind et de The Green Hornet avait déjà travaillé sur les clips de «Jóga» et «Declare Independence».

La mélodie de ce morceau est le fruit du gameleste, créé spécialement pour Björk. Imaginé par Matt Nolan et Björgvin Tómasson, cet instrument de musique inédit est l’hybride de gamelan (percussions javanaises) et de celesta (percussions à clavier). Il se contrôle grâce à un iPad et est utilisé sur au moins 2 titres de Biophilia.

[vimeo]http://vimeo.com/24934880[/vimeo]

À la rentrée prochaine, les fans de la brunette à la voix cristalline auront le plaisir de découvrir son nouveau projet, Biophilia. Celui-ci s’annonce comme le travail le plus abouti de la carrière de Björk : musique, installations, concerts – le tout intimement lié à l’utilisation d’Internet.

L’album sort le 27 septembre prochain.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Azertg
    Azertg, Le 31 juillet 2011 à 21h00

    J'ai d'abord écouté la chanson sans regarder le clip, puis je l'ai visionné. Et j'ai été très déroutée par les images, cela ne reflète pas du tout l'ambiance que le son a créé dans mon esprit... C'est presque choquant, je ne sais pas très bien expliquer, c'est comme si vous aviez été trompée sur le produit, vous avez aimé le truc parce que vous l'avez interprété comme X, mais que l'artiste, en vous donnant une nouvelle facette, tend à l'interpréter comme Y. Je ne sais donc plus trop ce qu'il faut croire, et ça me déroute vraiment, parce que j'ai l'habitude de me plonger assez aveuglément dans les albums de Björk et de me laisser importer. Là, je sais pas trop quoi penser, ça me "bloque" dans l'écoute.

    (et j'ai probablement l'air d'une illuminée, là, mais tant pis :shifty:).

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)