Faut-il croire au prince charmant ?

« Le prince charmant, ça n'existe pas », certes. Mais faudrait-il pour autant abandonner tout critère de sélection ?

Faut-il croire au prince charmant ?

semaine-amour

Initialement publié le 12 mai 2015 par Naya

Le prince charmant : le mythe

Je crois que la phrase que j’ai le plus entendue dans ma vie est :

« Le prince charmant n’existe pas. »

Je l’entends de ma mère qui voudrait que je me marie avec un homme qui ne m’attire pas mais qu’elle trouve vraiment exceptionnel, de mes amis qui trouvent que mon célibat s’éternise un peu trop… et des hommes avec qui j’ai des rendez-vous. Ces derniers semblent brandir cette phrase comme un bouclier contre l’éventualité qu’ils ne soient pas à mon goût ! Bien des mecs peu sûrs d’eux m’ont répété ce refrain pour me signaler qu’ils n’étaient pas parfaits et que je ne devais pas m’attendre à une relation de conte de fées.

En réalité, je n’ai jamais bien compris ce que représentait l’« homme parfait » dans l’inconscient collectif, alors que tout le monde est d’accord pour dire que tous les goûts sont dans la nature et qu’une personne aimera un trait de caractère qu’une autre détestera. Ce satané prince charmant semble être si populaire qu’on parle de lui partout. Représente t-il un seul type d’homme ? S’il existe vraiment, à quoi ressemble t-il ?

Et surtout… s’il n’existe pas, doit-on être frustré•e de tirer un trait sur la « happy end » dont on rêvait ?

Un prince charmant qu’est ce que c’est ?

Dans la plupart des esprits, le prince charmant serait un homme attentionné, honnête, beau et grand. Ce prince ne penserait pas qu’aux fesses de sa dulcinée mais à son ââââââââââââme (à prononcer en regardant le ciel, la main sur le cœur). Le prince charmant est drôle, cultivé et emmène souvent sa bien-aimée en balade dans des endroits insolites et surprenant… mais toujours faciles d’accès pour les paires d’escarpins (le prince charmant pense à tout, eh oui).

prince charmant

Le prince charmant est doté d’une capacité extraordinaire, presque un super pouvoir : il est capable de savoir quand sa chérie ne va pas bien, rien qu’en la regardant dans les yeux. Du coup, grâce à cette télékinésie, il prévoit des surprises pour remonter le moral de sa moitié.

« J’ai deviné que tu étais triste à cause de l’émission de Zone Interdite complètement déprimante d’hier soir. C’est pour cette raison que je nous ai prévu une croisière improvisée à Bali, demain, pour te remonter le moral ! »

Sacré prince charmant : il a les bons mots et les bonnes réactions pour toutes les situations.

Je viens de donner la définition du prince charmant comme beaucoup semblent l’avoir assimilée. Cet énergumène, s’il existait, ne m’intéresserait aucunement : il ne ferait que me montrer à quel point je suis imparfaite ! Hollywood a largement participé à véhiculer un portrait de l’homme idéal. À la fois viril et sensible, il promettrait amour et fidélité à sa dulcinée jusqu’à ce que la mort les sépare…

prince charmant il était une fois

À lire aussi : Hollywood nous ment — Les clichés nuls sur les couples

Un autre portrait de l’idéal masculin se profile depuis quelques années dans l’inconscient collectif. Selon certain•e•s, les femmes ne chercheraient finalement pas un homme doux et attentionné, non ! Les dames de 2015 ne veulent plus assurer leur descendance, mais vivre avec un homme qui leur tiendrait tête, qui conduirait une moto et qui casserait des gueules avec sa bande.

Le prince charmant contre le mythe du bad boy

Ces dernières années, je suis tombée sur de nombreux articles qui racontent que les femmes ne chercheraient qu’un homme qui leur fait du mal… Qu’au fond, les mauvais garçons, les gros durs, les brutes, c’est ce qui fait vraiment vibrer nos vagins coeurs fébriles.

prince charmant wolverine

J’ai souvent été étonnée de la façon dont ces articles semblaient décrire la communauté féminine hétérosexuelle dans son ensemble. Loin de considérer que toutes les femmes sont des personnes et qu’elles ne réagissent pas de la même manière, ces articles laissaient penser que la majorité des femmes étaient indifférentes aux hommes gentils et prévenants, pour n’être attirées que par des rustres qui leur brisaient le cœur — tout en cultivant l’espoir secret de changer ces ordures en parfaits gentlemen.

Si toutes les femmes sont attirées par des hommes malhonnêtes, le prince charmant serait donc vraiment à l’opposé de l’homme gentil et attentionné bâti par l’inconscient collectif ! Voilà deux clichés qui s’opposent.

Il faut juste comprendre que les femmes hétérosexuelles et bisexuelles peuvent aussi bien tomber amoureuses de mauvais garçons que d’hommes bien sous tous rapports. Parce que nous sommes des êtres complexes, nous tombons autant sur de bonnes relations que sur des mauvaises… Le mythe du bad boy qui laisse des coeurs brisés derrière lui ne concerne pas tout le monde !

On a beau parler davantage des histoires d’amour qui se passent mal, il y a aussi des gens qui s’aiment et qui se font du bien. Faudrait voir à ne pas l’oublier.

prince charmant ben wyatt

Arrêtez de nous prendre pour des cruches

Lorsqu’un de mes proches me dit que le prince charmant n’existe pas, avec un sourire condescendant, comme si il venait de m’apprendre une découverte majeure, j’ai l’impression qu’il s’adresse à un enfant de trois ans. Les blagues se moquant de la prétendue « exigence » des femmes en matière d’homme circulent partout sur la Toile. Exemple au pif :

« Les princes existent : par paquets de 16 et fourrés au chocolat. »

LOL. Qu’est-ce qu’on se marre.

On semble vouloir envoyer un message aux femmes pour leur dire d’arrêter leurs conneries et de se mettre en couple avec le premier venu – pourquoi pas Brandon, notre gentil voisin de palier, ou le mec là, celui qui livre le courrier, qui a des cheveux blonds et une veste en cuir ?

« Attendre quelqu’un qui te correspond vraiment ? Mais quelle idée saugrenue. Tu finiras seule si tu continues. »

Outre le fait que l’idée de finir seule ne m’a jamais effrayée, j’ai toujours trouvé ces messages oppressants envers les femmes. Tout le monde semble nous dire que nous sommes des êtres bien trop difficiles, voire snobs ! Pour ma part, je suis loin de chercher le prototype du « prince charmant » décrit plus haut. Je crois fermement que mon homme parfait sera rempli de défauts que j’aimerai, et qui ne seront pas forcement du goût des autres.

prince charmant elijah wood

À lire aussi : Ces défauts physiques qui me font craquer

Je crois que le prince charmant existe, et qu’il est différent pour chacune d’entre nous. Alors messieurs, si vous n’êtes pas « le type » d’une femme ou que votre premier rendez-vous ne fonctionne pas, dites-vous juste que vous n’êtes pas faits l’un pour l’autre au lieu de penser que les femmes ont des attentes démesurées…

Au final, chacun•e se fait sa propre idée du prince charmant. Pour certain•e•s, il est hilarant, pour d’autres il s’agit surtout d’un homme ressemblant à Ryan Gosling, et pour d’autres encore d’une personne qui saurait passer l’aspirateur tout en préparant des muffins aux pépites de chocolat. Peu importe après tout : il faudrait juste arrêter de briser les rêves des gens qui attendent de trouver chaussure (et non pantoufle de verre) à leur pied !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 52 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Whats
    Whats, Le 18 mai 2015 à 14h44

    @the-spare-key Idem, je pense que de toute façon on peut pas vraiment compter sur Disney pour promouvoir une vision saine des relations amoureuses. C'est juste inquiétant au vu de l'influence du studio :erf:

Lire l'intégralité des 52 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)