Contre le harcèlement sexuel en festival de musique, voici des outils

Le harcèlement sexuel en festival de musique est un vrai problème, et touche majoritairement les femmes qui y assistent. Comment changer les choses ?

Contre le harcèlement sexuel en festival de musique, voici des outils

Être une femme, ça veut aussi dire avoir parfois l’impression d’être une proie — dans la rue, au travail, dans les transports, à l’école…

Et en festival de musique, où le harcèlement sexuel existe aussi. Y compris au Hellfest, souvent considéré « plus sûr » pour les femmes.

Parfois, les artistes sur scène s’interrompent pour aider des victimes.

Parfois même, des gens décident de lancer un festival de musique 100% féminin, interdit aux hommes, pour limiter les risques de violences sexuelles.

Mais le mieux, ce serait quand même que ces violences n’arrivent plus.

Lutter contre le harcèlement sexuel en festival de musique

La RTBF relaie l’initiative de l’association Plan International Belgique : #Safestival, pour des festivals de musique sûrs !

L’organisation a interrogé plus de 600 personnes afin de savoir ce qui peut se passer pendant les festivals en Belgique. Les résultats font froid dans le dos.

  • 60% des sondés reconnaissent que le harcèlement sexuel est un problème fréquent voire très fréquent dans les festivals
  • 1 fille sur 6 révèle en avoir été victime au moins une fois à un festival au cours des 3 dernières années
  • 40% des témoins s’éloignent simplement sans agir

Comment réagir face au harcèlement sexuel ? L’asso propose un test, accessible en cliquant sur l’image ci-dessous !

Parmi les questions du test, des propositions d’action à mener côté festival : mettre en place un numéro d’urgence dédié, sensibiliser les artistes, aménager des espaces calmes, expulser les agresseurs…

Plan International propose également d’interpeller les organisateurs et organisatrices de festival, sur Twitter, avec le hashtag #Safestival.

C’est chose faite pour l’équipe derrière le festival Esperanzah !

Comme le précise la RTBF :

« […] une procédure spéciale, baptisée SACHA, a été conçue avec plusieurs partenaires spécialisés. SACHA pour Safe Attitude contre le Harcèlement et les Agressions.

Les festivaliers recevront un kit avec des conseils pour réagir dans différentes situations.

« Les bénévoles et le personnel recevront aussi une formation adaptée et des zones de sécurité seront prévues pour mettre à l’abri les victimes et témoins potentiels », précise Jérôme Van Ruychevelt [chargé de projet, NDLR].

Enfin, un numéro de téléphone spécialement dédié sera ouvert. »

Et en France ?

À ma connaissance, de telles actions n’existent pas encore en France. Et si ça changeait ?

Tu peux solliciter les festivals de musique que tu veux, en leur demandant d’agir contre le harcèlement sexuel, avec l’exemple de la campagne #Safestival sous la main !

Tu as déjà été victime ou témoin de harcèlement sexuel pendant un concert ou un festival ? À ton avis, quels sont les moyens d’action à privilégier ?

Dis-moi tout dans les commentaires !

À lire aussi : Comment survivre à un festival de musique quand on est fauchée ?

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!