Comment passer de « potes » à « amies » (en 4 idées)

Tu aimerais partager plus que des shooters avec tes potes ? Voici quelques conseils pour approfondir votre relation.

Comment passer de « potes » à « amies » (en 4 idées)

Le 28 novembre 2018

Tu fréquentes tout un tas de beautiful people et je t’en félicite car être bien entourée, c’est bon pour la santé mentale.

Mais justement, un banal poto n’est pas automatiquement un·e véritable ami·e.

Comment approfondir tes relations amicales pour avoir autour de toi des gens sur qui tu peux vraiment compter ? Voilà quelques idées !

Tous les bons potes font-ils de bons amis ?

Non. C’est dit.

Si je peux boire des coups et me marrer avec à peu près tout le monde (c’est presque un problème), je ne peux pas confier mes pensées les plus intimes au premier pilier de comptoir venu.

Tout comme un bon plan cul ne fait forcément une belle histoire d’amour, des qualités rares et subtiles distinguent le pote du véritable ami.

L’ami sait être disponible quand ça va ET quand ça ne va pas. Le pote disparait en même temps que ta bonne humeur ou, au contraire, fuis ton insupportable bonheur.

L’ami partage tes valeurs et tes principes, ou du moins il les respecte. Le pote te juge à tout va, du choix de ton sandwich à celui de ta carrière professionnelle.

L’ami t’apporte un soutien inconditionnel mais sait aussi être honnête quand il le faut. Le pote ne prendra pas le risque ou le temps de s’investir à ce point, il a déjà des amis pour ça.

Bref, un ami, c’est comme un membre de sa famille mais en mieux, car on peut le choisir !

Alors si tu souhaites aller plus loin avec ce pote, voici quelques tactiques pour bâtir une relation plus profonde.

Demander un petit service

À quoi reconnait-on les vrais amis ?

Ils sont chiants, chiants comme la pluie, car ils ont besoin d’aide et qu’on ne peut pas la leur refuser, car on les aime (et qu’ils le feraient pour nous, les salauds).

C’est comme ça que je me suis retrouvée à transporter une table basse EN VERRE d’un bout à l’autre de Paris sous la pluie, ou encore à me lever à 8h un samedi pour attendre toute la matinée dans un appartement VIDE la livraison d’un matelas qui n’est jamais arrivé.

Pour tester le potentiel amical d’un·e pote, tu peux donc lui demander un service, pas trop gros et pas trop contraignant.

Cela lui montrera la valeur qu’il ou elle a à tes yeux et ton envie de t’investir pour lui rendre la pareille.

C’est aussi une banale technique de manipulation pour se faire aimer des gens, de manière générale : on a plus de sympathie pour quelqu’un qu’on a aidé, car notre cerveau veut croire que la personne vaut le sacrifice. Pratique !

Te prendre des frites au RU, récupérer un jeu de clé, t’accompagner à la CAF, prêter un livre, des notes de cours… Le petit service est une bonne approche tester l’envie de s’investir de l’autre et renforcer les liens entre vous.

Se retrouver en tête à tête

Une véritable relation d’amitié est celle dans laquelle tu pourras confier tes moindres pensées à l’autre, et écouter les siennes en retour.

Et tu sais ce qu’il faut pour ça ? Du calme et un endroit où poser vos fesses.

Les soirées, c’est idéal pour se déguiser n’importe comment, rencontrer de nouvelles personnes, danser mal, crier fort, mais PAS pour avoir une discussion à cœur ouvert.

Vous retrouvez en tête à tête, sans votre groupe de potes, te permettra de mieux découvrir la personne et de lui consacrer du temps rien qu’à elle.

Pour attirer le ou la pote chez toi, tu peux utiliser la technique ancestrale de mon amie Manue : les cookies. Manue n’était encore qu’une vague camarade de promo quand elle m’a invité à goûter ces gâteaux maison dans sa cité U.

Ce jour-là, alors que l’on se retrouvait pour la première fois en tête à tête, j’ai osé péter sur son balcon et lui dire. Ça nous fait rire depuis maintenant 10 ans.

Est-ce que je suis entrain de vous conseiller de péter chez les gens pour tester leur ouverture d’esprit et leur motivation à vous côtoyer ? Peut-être.


Les gens sont plus tolérants qu’on le croit 

Vivre une expérience ensemble

Cette connaissance risque bien de ne rester qu’un·e pote si vous ne vous côtoyez que par « obligation », en cours ou au travail par exemple.

Partager un moment de vie, une activité qui sort de votre quotidien pourrait au contraire vous rapprocher fissa.

Sortie sportive, culturelle, festive, mais aussi mission bien relou sont l’occasion de découvrir d’autres facettes de vos personnalités et de vous créer des souvenirs communs.

Tests ultimes : monter un projet ensemble ou partir en vacances.

Il est fort probable que vous ne pourrez plus vous encadrer à la fin, mais ce sera le bon moment pour décider si tu es prêt·e à le ou la supporter pour le meilleur et pour le pire.


Ou peut-être que tu le trouveras encore plus génial

S’investir davantage

Comme toutes les relations, et les meubles Ikea, l’amitié se construit à deux.

Tu peux t’investir davantage dans votre relation en te montrant disponible, en lui rendant à ton tour un service, en prêtant une oreille attentive à ses problèmes, en proposant des activités, en demandant de ses nouvelles…

Mais tu peux aussi faire grandir votre amitié en te dévoilant un peu plus. Un·e ami·e est quelqu’un à qui l’on peut se confier sans crainte d’être jugé·e.

Ce·tte pote sera sûrement touché·e de la confiance que tu lui témoignes et te connaitra mieux. N’hésite d’ailleurs pas à le ou la complimenter et à lui dire pourquoi il ou elle compte pour toi. 

Ose donc être vulnérable et livrer des trucs persos quand tu en ressens le besoin (moins « Je sais roter l’alphabet », plus « Je suis triste car mes parents divorcent »)

Ça peut aussi être une confidence positive mais tu ne dois pas avoir peur de repousser le pote avec tes coups de blues. Un·e vrai·e ami·e sera content·e de t’offrir une épaule sur laquelle morver.

Garde en tête qu’une relation d’amitié doit être équilibrée et que ce n’est pas toujours à toi de donner !

L’amitié ne se construit pas en un jour, elle nait souvent spontanément, et si ça n’accroche pas, rien ne sert de forcer.

Et toi, comment tu fais pour transformer tes potos en BFF ?

À lire aussi : Et si vous faisiez du tri dans vos amis ?

JE DEPASSE MA PEUR DU SKATE (AVEC BÉRENGÈRE KRIEF)

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • TennanTen
    TennanTen, Le 19 février 2019 à 8h43

    @Dame Verveine Ah ouais là du coup on est pas sorti de l'auberge XD

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!