Ode aux claviers de téléphone à touches

Les téléphones tactiles, ça peut être très relou. Miss Lu milite pour le retour des claviers à touches.

Ode aux claviers de téléphone à touches

La technologie, j’aime bien ça. Je m’en sers tous les jours, puisque je travaille sur ordinateur, que j’ai un portable que j’utilise énormément pour communiquer avec mes proches, que j’ai un iPod, un petit appareil photo… bref, je dirais que je fais partie d’une génération assez à l’aise avec ces merveilles du monde moderne.

Et pourtant… je souhaite un certain retour aux sources. Aux origines. À la base de la base. LES CLAVIERS À TOUCHES. Je suis pour qu’on les remette au goût du jour, à la place de tout ce tactile qui m’embête. Voilà.

Vous vous demandez peut-être pourquoi. Petite argumentation.

Écrire sans regarder (en mode pro)

On peut écrire dans le noir et sans regarder

Les claviers à touche, c’est tout simplement plus pratique. D’abord, parce qu’on peut apprendre le positionnement desdites touches par coeur. Et du coup, top du top, on peut ÉCRIRE DANS LE NOIR ET SANS REGARDER. Je vous assure que ça peut être très utile !

Par exemple, quand on s’ennuie à un déjeuner de famille, on peut écrire sous la nappe tout en souriant hypocritement à son tonton raciste et homophobe. Utile aussi si on est un•e espion•ne en mission et qu’on doit prévenir le Q.G. qu’il se trame un truc louche. Ben quoi, ça peut tout à fait arriver !

À lire aussi : Lettre ouverte à mes amis Facebook « décomplexés »

Ne pas graisser l’écran

Quand on a un clavier à touches, et qu’on a les doigts tout gras (à cause de ce gâteau au miel et à la fleur d’oranger, celui que le monsieur du libanais glisse avec le menu), eh ben on ne dégueulasse QUE les touches au lieu de tellement salir l’écran qu’on ne peut même plus lire la réponse à ce SMS qui, vraiment, ne pouvait pas attendre qu’on se lave les mains.

À lire aussi : Le ramadan de mon enfance et ses doux souvenirs

winnie-1

Les fôtes d’haurtograf

Et puis, une fois que vous avez correctement mémorisé l’emplacement des touches et le nombre de fois que vous devez appuyer dessus pour obtenir la lettre voulue, vous aurez beaucoup moins de chance de faire de fautes de frappe. Alors que franchement, sur les claviers tactiles, tout est à côté de tout, et on appuie tout le temps sur la mauvaise touche. Ou alors vous utilisez un correcteur orthographique et c’est encore pire, parce que ça apprend les gros mots que vous utilisez régulièrement et ça les ressort quand vous écrivez à votre chef•fe (cependant si c’est Mymy, ça va, vous-mêmes vous savez).

À lire aussi : Ces objets du quotidien censés me « simplifier » la vie

L’éléphant et le smartphone de porcelaine

Enfin, les touches d’un clavier, il faut dire que ça se répare plus facilement (et se casse surtout moins) qu’un écran tactile. Beaucoup trop fragiles, ces choses-là, pour la brute maladroite que je suis (mon portable passe beaucoup de temps en chute libre). Et encore une fois, même si vos touches sont cassées, votre écran, lui, peut être intact ! Ce qui fait que vous pouvez quand même, en tant qu’espionne, recevoir ce fameux SMS qui vous dit de ne pas toucher à l’hydromel qu’on vous a offert parce qu’un tarba a mis du poison-pas-bon dedans (oui ma vie c’est Harry Potter et alors).

À lire aussi : Vingt-cinq trucs que vous ne savez peut-être pas sur Harry Potter

ron-1

Les petites mains et les grands portables : le désamour

Mon premier portable tenait dans ma paume

Un dernier détail : avec les claviers à touches, notamment sur un portable coulissant ou à clapet, on pouvait avoir un tout petit téléphone ! Mon premier tenait dans ma (petite) paume et c’était trop bien. Alors qu’aujourd’hui, si vous voulez voir quelque chose quand vous écrivez, il faut un grand modèle.

Bon, c’est aussi parce qu’on regarde plus de choses dessus… Mais les petits portables, ça permet de faire ses affaires discrétos ! Et croyez-moi, il y a des jours où c’est utile (je vous réexplique les réunions de famille ou vous avez compris ?).

À lire aussi : Les petites mains, c’est relou : la preuve

Bref, vous voyez le truc ? Les claviers tactiles, c’est vite relou. Les claviers à touches, ça fait peut-être moins classe en apparence mais au moins c’est pratique. Alors remettons ces petites choses à la mode !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Wildation
    Wildation, Le 7 décembre 2015 à 17h27

    Moi aussi je suis pour le retour des téléphones à touches!
    Bon, j'avoue je fais parti de la génération portable tactile mais mon premier c'était un alcatel genre blackberry, j'avais 13 ans et il était génial. Je me souviens que je m'étais dit que JAMAIS je passerais au tactile (oui bon...).
    Le truc c'est qu'en plus de pouvoir écrire sans fautes de frappes, c'était méga résistant ces choses là! Je l'ai gardé 3-4 ans, mais j'aurai pu le garder plus longtemps s'il avait pas pris l'eau. Et franchement je trouve que jouer sur un portable à touche, c'est bien plus fun, ça donne une ambiance gameboy.

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)