« Le Chasseur et la Reine des Glaces » (et pas la Reine des neiges) en met plein les yeux

Le Chasseur et la Reine des Glaces n'est pas votre « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants » habituel... Replongez dans l'univers de Blanche-Neige aux côtés du Chasseur qui combattra plus d'un vilain.

« Le Chasseur et la Reine des Glaces » (et pas la Reine des neiges) en met plein les yeux

620-mmz-aime-chasseur-reine-neiges

Ce dossier a été créé dans le cadre d’un partenariat avec Universal.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

La suite / préquelle de Blanche-Neige et le Chasseur débarque dans les salles ce 20 avril. Derrière la caméra, le français Cédric Nicolas-Troyan, superviseur des effets spéciaux dans l’opus précédent, rend un travail propre pour un blockbuster magique.

À lire aussi : La carrément vraie histoire de Blanche-Neige, par Klaire fait grr

Le Chasseur et la Reine des Glaces gagne une franchise et devient Les Chroniques de Blanche-Neige dans son titre !

D’ailleurs, je vous l’annonce de but en blanc : non, Kristen Stewart n’y apparaît pas, on ne voit qu’une doublure de dos, pour des raisons de budget mais aussi de communication.

620-dossier-contes-fees

La vengeance dans la peau

L’histoire dans les grandes lignes se résume comme suit : Freya, la sœur trop choute de Ravenna — l’ancienne Reine des Glaces vaincue dans le premier film toujours sous les traits de Charlize Theron qui reprend son rôle — attend une petite fille (dont le papa n’est autre que Merlin aka Colin Morgan) hors-mariage.

Le hic, c’est que peu après sa naissance, son enfant meurt dans un incendie déclenché par son amant.

Et là, l’enfer se déchaîne, elle let it go. Jusque-là sans pouvoir magique… son don se révèle en deux secondes, ses cheveux blanchissent et elle gèle sur place le père de sa progéniture.

Freya décide alors de se retirer dans son propre royaume fait de glace, et pour étendre ses terres, elle kidnappe des enfants pour les éduquer et en faire des Chasseurs, son armée personnelle, dont la règle numéro une est de ne pas aimer.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… m’engager dans l’armée 3/3

Eric (Chris Hemsworth) et Sara (Jessica Chastain), deux des Chasseurs, sont bien évidemment les premiers de la classe, et on va suivre leur épanouissement au sein de cette communauté. Dites donc, ils gèrent la fougère !

La deuxième partie du film se déroule quelques années plus tard, alors que Ravenna a été vaincue par la bande à Blanche-Neige et qu’Eric croit Sara est morte…

À lire aussi : Le Miroir, un court-métrage qui résume une vie en 6 minutes

Et le miroir, miroir sur le mur, aux grands pouvoirs, essaye de retrouver une nouvelle maîtresse… en quelque sorte.

Et le miroir, miroir sur le mur, aux grands pouvoirs, essaye de retrouver une nouvelle maîtresse… en quelque sorte. Car si Ravenna semble avoir disparu, son outil le plus puissant traîne encore dans les parages, et la paix n’existera pas tant que le miroir perdurera.

Du divertissement à l’état pur

Ne vous imaginez pas que vous allez choper une migraine devant la réflexion du Chasseur et la Reine des Glaces. Le film vous propose du divertissement, avec des images bourrées d’effets spéciaux, des costumes grandioses et une histoire d’amour passionnelle !

À lire aussi : 136 ans d’effets spéciaux au cinéma en une vidéo !

Blanche-Neige et le Chasseur allait trop loin dans la romance à mon goût, tandis que ce second opus nous invite à plonger dans une ambiance plus noire et en même temps plus drôle.

chasseur-reine-des-glaces-critique2

À lire aussi : La tarte aux pommes de Blanche-Neige — Recette Disney

En effet, Nick Frost revient dans le rôle d’un nain, accompagné cette fois-ci de nouveaux comparses qui viennent apporter une touche d’humour anglais au film.

Des personnages prisonniers du passé

À lire aussi : Jessica Chastain, Juliette Binoche & d’autres femmes fondent leur propre société de production féministe

Tous les personnages sont liés par leur passé commun, avec une reine qui a bâti une armée pour combattre l’amour perdu, tandis que les amants maudits se sont perdus de vue par sa faute. Et puis comme par hasard, le Chasseur en question a vaincu sa sœur.

chasseur-reine-des-glaces-critique3

Eric représente un héros malgré lui, dans la lignée du premier, mais avec ses principes dignes du plus honorable des chevaliers. Dans Le Chasseur et la Reine des Glaces, il part retrouver sa dame, dans une quête contre le mal bien entendu.

Pour compenser la testostérone, voici Sara, une archère hors-pair, mais surtout une nouvelle grande méchante : Freya. Les films d’action continuent d’insérer des personnages féminins forts dans leurs intrigues pour plus de parité.

À lire aussi : « Ghostbusters » a une bande-annonce et la chasse aux fantômes est ouverte !

big-femmes-badass-cinema-series

Emily Blunt, ma star du film

À lire aussi : Emily Blunt ou le charme à l’anglaise — Les fantasmes de la Rédac

Si dans le film de 2012, Charlize Theron réussissait à attirer les lumières sur elle, tant littéralement que métaphoriquement, cette fois-ci, les yeux sont rivés sur Emily Blunt.

Si dans le film de 2012, Charlize Theron réussissait à attirer les lumières sur elle, tant littéralement que métaphoriquement, cette fois-ci, les yeux sont rivés sur Emily Blunt. Sa Reine des glaces est d’une intensité folle, et elle apporte vraiment une valeur ajoutée !

Si vous êtes à la recherche d’un bon divertissement avec de l’action, de l’humour et surtout de très belles images qui vous emmènent dans un autre univers, jetez-vous sur Le Chasseur et la Reine des Glaces !

À lire aussi : Test – Quel héros de film fantastique vintage es-tu ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Calindours
    Calindours, Le 25 avril 2016 à 17h07

    Déjà je confirme que oui, le trailer est en gros le résumé du film, donc merci bien de ne nous avoir laissé presque aucune surprise... :mur:
    Ensuite au sujet de l'article qui dit que "Blanche-Neige et le Chasseur allait trop loin dans la romance à mon goût, tandis que ce second opus nous invite à plonger dans une ambiance plus noire et en même temps plus drôle".. Alors pour l'humour OK, mais pour l'amour WTF?? Pour moi c'est exactement le contraire, il n'y avait presque pas de romance dans Blanche Neige à part 1 chaste bisou, alors que là c'est le festival!!
    Bon, j'y suis allée hier, peut-être parce que j'étais en manque cruel de medieval fantasy :thestral: et dans la foulée j'ai regardé le 1 pour checker un détail de scénario qui me titillait... Alors autant le 1 avait pour moi une certaine originalité dans sa réécriture de l'histoire, autant pour le 2 j'ai eu l'impression de voir un medley entre : LOTR, Narnia, Maléfique, Frozen, et GoT au moins... Ils ont mis tout ça dans une boîte, ils ont secoué et ça a donné un film qui est loin d'être une bouse mais durant lequel on a non stop des impressions de déjà-vu (pas sûr que ce soit l'effet recherché...). Mais en tout cas l'esthétique du film est hyper magnifique, elle m'a remonté le moral en ce dimanche après-midi :cretin:

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)