Quatre chansons qui célèbrent les femmes indépendantes

Naya aimerait entendre plus de chansons qui ne parlent pas du couple ou de ruptures amoureuses. Pour celles et ceux qui, comme elle, trouvent que le célibat n'est pas une fatalité, voici une sélection musicale dédiée à la femme libre et indépendante !

Quatre chansons qui célèbrent les femmes indépendantes

Article initialement publié le 22 avril 2015

Il existe un tas de chansons qui prônent le couple. Elles racontent les complaintes d’une femme ou d’un homme abandonné par sa moitié, ou sont des déclarations d’amour passionnées à l’être tant aimé. Je ne vais pas mentir, moi aussi j’écoute ce genre de morceaux qui font chialer d’émotion ou redonnent foi en un amour éternel et imaginaire !

Trop rares, cependant, sont les titres qui louent les bienfaits d’être une femme célibataire et indépendante. Voici un échantillon de quelques-unes des meilleures chansons qui prônent l’indépendance, le célibat et les parties de jambes en l’air sans obligations d’engagement !

Chanson qui célèbre les femmes indépendants #1 :Tété – Emma Stanton

« Ubique
Emma Stanton a des amants
Ça prend moins de place
C’est vrai mais hélas
Aucun ne la satisfait vraiment

[…]

Ludique
Pas garce pour autant
Les gens confondent souvent
Est-ce l’apanage des seuls garçons ?
Y a pas d’raison… »

Emma Stanton raconte l’histoire d’une fille d’aujourd’hui, au caractère bien trempé, qui vit sa vie sans vraiment se soucier des conventions sociales. Elle ne voit pas vraiment le problème de multiplier les amants puisque, comme le dit si bien Tété, le batifolage n’est pas une pratique strictement réservée aux hommes ! Lors de la découverte de cette chanson en 2003, j’avais à peine 13 ans et ne comprenais pas bien le sens des paroles, le débit du chanteur ne m’aidant pas beaucoup.

Je croyais qu’Emma Stanton était une espèce de folle furieuse qui faisait peur aux hommes à cause de ses pratiques peu conventionnelles !

Si un jour je deviens professeur de français au collège, je ferais étudier cette chanson pour sensibiliser au slut-shaming — parce que oui, je serais ce genre de prof jeune et cool aimée par l’intégralité de ses élèves grâce à son swag sans pareil. Ça sera toujours mieux que d’étudier les paroles de L’Été indien de Joe Dassin (grâce à cette contribution de ma prof de français de 4ème, je frime cependant aux plus prestigieuses soirées karaoké parisiennes) !

Chanson qui célèbre les femmes indépendants #2 : TLC – No scrubs

« Un crétin est un mec qui pense qu’il est au top
Aussi connu sous le nom de beau parleur
Toujours en train de parler de ce qu’il désire
Sans se soucier des autres

Non, je ne veux pas de ton numéro
Non, je ne veux pas te donner le mien
Non, je ne veux pas te rencontrer
Non, je ne veux plus que tu te consacres à moi »

No scrubs, c’est un genre de mode d’emploi de ce qu’il faut répondre quand un homme t’accoste de manière déplacée, par exemple dans la rue ou en soirée. Le genre de discours que tu sors après le énième « Eh mad’moiselle » grossier, lancé par de multiples individus sur le chemin vers la boulangerie (paye ton envie de tartines confiture/beurre de cacahuètes).

Lors de nombreuses soirées j’ai pu remarquer un phénomène assez amusant : la mine dépitée des hommes, tête baissée et dos rond, lorsque No scrubs résonne dans la salle, alors que les bandes de copines se regardent, les yeux pétillants en criant « C’est notre chansoooon » avant de frénétiquement se déhancher le bassin en rythme !

Chanson qui célèbre les femmes indépendants #3 : La Roux – Bulletproof

« Brûlant les ponts d’une rive à l’autre, je m’en irai pour quelque chose de mieux
Je ne suis pas du genre à rester quand ça devient une relation bas de gamme
Je suis allée ici, j’ai fait ça, j’ai déconné
Je m’amuse, ne me rabaisse pas !
Tu ne me feras jamais perdre la tête

Cette fois, bébé, je serais blindée
Cette fois, bébé, je serais blindée »

Bulletproof, c’est un peu la tenue de combat que tu enfiles pour affronter cette difficile phase post-rupture. La chanteuse raconte comment elle a réussi à se détacher d’une relation dans laquelle elle n’était pas heureuse et comment aujourd’hui elle veut profiter de la vie, seule.

Après une rupture amoureuse, tu as le choix entre deux solutions : soit tu pleures dans ton coin pendant des semaines en espérant que la fontaine qui te sert de canal lacrymal s’assèche un jour, soit tu danses en petite culotte sur cette chanson de La Roux. Pour ma part, mon choix a été vite fait !

Chanson qui célèbre les femmes indépendants #4 :Natasha Bedingfield – Single

« Je n’attends pas qu’un homme vienne me sauver
(Parce que je suis heureuse d’être moi)
Je ne dépends pas d’un homme qui me validerait
(Non non)
Je n’ai pas besoin d’être le bébé de quelqu’un
(C’est si dur à comprendre ? )
Non je n’ai pas besoin de ma moitié pour me guérir

C’est pas parce que je te dis d’agir comme tu le veux que moi je vais agir ou ne pas agir
Je suis libre de faire ce que je veux de mon esprit

C’est mon statut de célibataire
Ma déclaration d’indépendance
Je n’ai pas besoin d’aller dans des lieux d’échange
Maintenant une étoile est en train de briller

Je suis seule
(Maintenant)
C’est ce que je veux être
Je suis seule
(Maintenant)
C’est ce que je veux être »

J’avais déjà raconté mon amour pour Natasha Bedingfield dans un article dédié aux artistes qui m’ont réconciliée avec la soul et le r’n’b. Single est plus qu’une simple chanson, c’est une ode à la femme indépendante ! Elle casse les clichés qui affirment qu’une femme a absolument besoin d’être en couple pour être épanouie.

Certain diront que c’est exagéré de le crier dans une chanson. Pour ma part, je pense au contraire qu’il est nécessaire de montrer aux femmes qu’être seule n’est pas une honte. Ce titre montre que d’être célibataire n’est pas un choix par défaut mais parfois un statut nécessaire pour pouvoir apprendre à se connaître soi-même et avancer d’une manière saine !

À lire aussi : Mes 15 bonnes raisons d’aimer le célibat

Et vous, quelles chansons prônant l’indépendance vous ont-elles fait vibrer ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)