La station de recharge « Pokémon Go », objet de désir intense

Vous en avez assez du manque de longévité de votre batterie sur Pokémon Go ? Croisez les doigts pour tomber sur Spencer Kern et son centre pokémon chargeur au détour d'une pokébalade !

Le mois dernier je vous parlais du pokédex pour smartphone, qui rechargeait votre batterie tout en vous donnant l’air plus cool que le plus cool des joueurs. Cette fois on passe un level au-dessus : découvrez le centre pokémon pour smartphone !

Rappelez-vous, quand vous jouiez à pokémon sur votre console (ou peut-être que vous y jouez encore et dans ce cas vous avez bien raison). Vous étiez de toutes les batailles, faisant combattre vos pokémons jusqu’à leur dernier souffle. Sauf qu’on ne conquiert pas le monde avec des pokémons à plat. Vous souvenez-vous alors de la joie que vous éprouviez quand vous tombiez sur un centre pokémon ?

pokemon center

L’infirmière Joëlle, toujours là pour jouer au solitaire ou au démineur.

Ben là, c’est à peu près pareil. On ne devient pas le meilleur dresseur avec une batterie à plat. Or, Pokémon Go est un vrai gouffre à énergie. Spencer Kern a décidé de venir en aide aux joueurs et joueuses à plat, en créant un centre pokémon à énergie solaire sur lequel on peut brancher son smartphone.

centre-pokémon-présentation

En plus d’être drôlement sympa, l’idée met l’accent sur le côté communautaire du jeu : Spencer Kern se balade avec une pancarte pour inviter les joueurs et joueuses à s’approcher, et la station permet de recharger simultanément dix à douze smartphones. Comme il l’explique sur le site qu’il a créé pour son invention, c’est là tout son intérêt :

Après avoir passé des heures à courir dans le parc du coin avec une centaine de personnes, j’ai su que c’était un moment spécial dans l’histoire du jeu vidéo. Le sens de la communauté créé autour du jeu m’a inspiré pour me lancer dans un rapide projet, et proposer une sorte de hub social et amusant aux gens qui jouent au jeu.

À lire aussi : Non, Pokémon Go ne crée pas une armée de « zombies asociaux », au contraire !

L’objet combine impression 3D, travail du bois et peinture, et il faut avouer que ça a clairement de l’allure. Après test, le résultat est sans appel : les joueurs et joueuses sont sous le charme.

centre-pokémon-social

Maintenant, trois solutions : Spencer Kern ouvre une boutique Etsy et je sors ma carte bleue, Pokémon company repère le projet et le rachète à son créateur pour le produire en série (et je sors ma carte bleue), ou l’idée se perd dans le méandres d’internet et je pars pleurnicher sous ma couette.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire