On m’a cambriolée, je fais quoi ?

Quand tu es victime d'un cambriolage, il y a certaines démarches à effectuer, et c'est souvent plus facile à gérer quand on sait à quoi s'attendre...

On m’a cambriolée, je fais quoi ?

Hier matin, j’ai appris que Kim Kardashian avait été cambriolée. Un cambriolage c’est souvent difficile à gérer émotionnellement et/ou matériellement, et ça ne dépend pas forcément de la somme d’argent que l’on t’a volée.

À lire aussi : Que dit l’attaque de Kim Kardashian sur notre empathie vis-à-vis des stars ?

Alors je me suis dit que ce serait plus facile à gérer si tu savais quoi faire après-coup, au cas où ça devrait malheureusement t’arriver un jour.

1. Ne rien toucher et appeler la police

Quand tu vois que tu as été cambriolé•e, ton premier réflexe peut être de vouloir vérifier quels objets sont encore là, et, pour faire un inventaire propre, de ranger. Mais, en fait, c’est une mauvaise idée parce qu’en rangeant et en nettoyant, tu fais disparaître des « preuves » du cambriolage qui pourraient être utiles.

La première chose à faire est d’appeler la police.

La première chose à faire est donc d’appeler la police ou la gendarmerie (tu peux composer le 17, ça va tout aussi vite). Ils devraient envoyer des agents pour constater les dégâts et éventuellement relever des empreintes.

En les attendant, tu peux commencer à regarder si tu trouves ton contrat d’assurance habitation dans tes affaires (toujours sans ranger, si tes papiers sont éparpillés partout et que c’est un foutoir, attends la police), et vérifier que ton chéquier et/ou ta carte bancaire sont toujours avec toi.

big-trier-ranger-papiers-administratifs

Si tu trouves l’assurance et tes moyens de paiement, c’est top, il faut juste que tu appelles ton assurance (le numéro est sur le contrat) et que tu les préviennes. Il vont te demander d’envoyer des trucs par la Poste. C’est normal, ça tu le feras après.

Pense à demander à ton assurance si elle a le numéro d’un serrurier en particulier à te fournir, pour éviter d’avancer les frais de réparation.

Par contre, il faut leur demander s’ils ont des numéros d’urgence pour ce genre de situation (serrurier, vitrier… bref quelqu’un de compétent pour réparer le bouzin). Ça pourrait t’éviter d’avancer les frais pour les réparations, parfois faramineux.

D’autre part, si tu es locataire, n’hésite pas à lui demander directement si elle couvre les cambriolages car si ce n’est pas le cas, il y de fortes chances pour qu’elle te renvoie vers ton/ta propriétaire (qui lui/elle-même fera appel à son assurance), car légalement, le bailleur peut être tenu responsable du cambriolage si tu n’as pas « introduit le tiers [i.e. le cambrioleur] dans le logement ».

big-comment-frais-cambrioleur-acrobate

Si tu ne trouves ni l’un ni l’autre, appelle quand même ton assurance (sans le numéro d’assuré, ni le numéro client spécifique, c’est pas dramatique), mais aussi le numéro d’urgence que tu trouveras sur le site de ta banque pour faire opposition sur tes cartes bancaires et chéquiers.

À défaut, tu peux aussi appeler ce numéro payant : 0 892 705 705.

Si tu en as envie, profites-en aussi pour appeler un proche, car un cambriolage ça peut être très stressant et avoir quelqu’un avec soi peut faire du bien.

En plus, il faudra à un moment donné que tu te rendes à la gendarmerie ou au poste de police pour porter plainte… Donc si ta porte est complètement niquée, ça t’évitera de laisser le reste de ton logement à l’abandon.

Ensuite, la police vient et fait son constat de la situation. Avant leur arrivée, pense éventuellement à prendre des photos, en particulier des appareils endommagés que tu voudrais faire réparer ou de façon générale des trucs abîmés…

2. Porter plainte et envoyer les documents à l’assurance

Sache qu’à partir du constat du cambriolage, tu as 48h maximum pour envoyer les documents de dépôt de plainte (et autres informations, on va y venir…) à l’assurance. Qu’il s’agisse de la tienne, si elle prend en charge ce risque, ou de celle de ton/ta propriétaire.

Pour accélérer la procédure, il vaut mieux remplir une pré-plainte sur le site dédié avant de te rendre au poste de police ou à la gendarmerie la plus proche (parce que oui, il faudra quand même t’y rendre pour porter plainte).

Celle-ci te fournira ensuite un récépissé de ta plainte. Si possible fais-en une photocopie à conserver avec toi.

Une fois que c’est fait, direction la Poste, toujours dans le délai des 48h, pour envoyer un courrier recommandé à ton assurance (ou si elle ne prend pas en charge, passe les infos à ton/ta propriétaire rapidement) contenant les informations suivantes, selon le site du service public :

  • tes coordonnées (nom, adresse) et ton numéro d’assuré ou de contrat d’assurance — ce point te concerne seulement si tu adresses le courrier à ton assurance, sinon c’est au/à la propriétaire de remplir ces informations
  • une description du sinistre (nature — ici un cambriolage, donc — lieu, date, heure)
  • une description des dommages
  • un état estimatif des meubles et objets détruits, détériorés ou dérobés. En gros, ce qu’il te manque, l’état dans lequel sont les affaires abîmées (bonnes pour la casse, possibles à réparer…) et si possible des copies de factures pour préciser combien t’ont coûté ces objets/meubles
  • le fameux récépissé de dépôt de plainte.

Voici un exemple de lettre que tu peux envoyer, si tu as besoin d’inspiration. Maintenant, tu as fait le gros du boulot…

3. En attendant Godot l’assurance

À partir du moment où la police est passée faire le constat de ton cambriolage, tu peux faire réparer la porte, les fenêtres… Là, il va y avoir plusieurs possibilités en fonction de ton assurance.

Soit elle couvre la réparation, dans ces cas-là mieux vaut l’appeler et voir si elle peut faire envoyer un•e réparateur•trice qui t’évitera d’avancer les frais.

Sinon, tu peux appeler ton/ta propriétaire pour que ce soit lui/elle qui envoie le/la réparateur•trice et t’évite encore une fois de payer.

En tout dernier recours, tu peux faire toi-même appel à un•e professionnel•le en gardant bien la facture pour te faire rembourser.

Là, ça y est, le moment tant attendu est arrivé… TU PEUX RANGER.

yes-great

Dans tous les cas, il est préférable de rester prudent•e tant que tu n’as pas de nouvelles de l’assurance et de ne pas te lancer dans un shopping frénétique de nouveau matériel.

Enfin, prendre en charge les biens matériels et gérer la paperasse, c’est une chose, mais si tu sens le besoin de parler du cambriolage parce que tu es stressé•e ou anxieux•se par exemple, tu peux contacter le numéro national d’écoute des victimes d’infractionle 08Victimes : 08 842 847 36.

Pour aller plus loin :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Aloysia
    Aloysia, Le 7 octobre 2016 à 8h30

    Coucou !
    Je bosse dans les assurances (et particulièrement dans un service vol...)
    Et euh.... surtout NE FAITES PAS REPARER LES DETERIORATIONS IMMOBILIERES sans l'accord de votre assureur !!! Par ce que déjà, si par exemple vous faites remplacer la porte alors qu'il suffisait de la réparer --> VOUS PAYEZ...
    Si l'état des dégâts est tel que le remplacement est inévitable et que vous faites installer une meilleure porte que ce que vous aviez ---> VOUS PAYEZ la différence (l'assurance ne vous doit que l'identique à ce que vous aviez)...

    Le passage de l'expert n'est pas systématique mais ça arrive dans 80% des cas quand même , l'assurance va vous envoyer un expert (indépendant) pour venir faire les constatations, chiffrer vos dommages... Donc s'il arrive (2 à 3 semaines après le sinsitre, les emplois du temps des experts sont ce qu'ils sont) et que tout est réparé.... ça va VRAIMENT pas le faire... ! Par contre il vous appartient de faire faire une MISE EN SECURITE, qui vous sera remboursée par l'assurance.

    J'en profite pour rappeler à tous que pas de justificatifs d'achat = pas d'indemnisation, donc TOUJOURS garder vos factures (oui même celle de ce petit truc à 20 balles, car si tu te le fais voler, tu peux décemment pas demander à l'assurance de te le rembourser si tu n'as pas de preuve d'existence, de valeur et de possession....!!!)

    Enfin, le propriétaire ne peut pas être tenu responsable du vol (?!?!), si vous n'êtes pas assuré contre le vol, son assurance peut prendre le relais pour les détériorations immobilières, mais ne comptez pas être indemnisé pour VOS biens par l'assurance du proprio, c'est logique :)


    Si besoin de petits conseils entre mad'z à ce sujet, vous pouvez me MP, j'essaierai de répondre :)

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)