Lançons (efficacement) nos bonnes résolutions pour 2016 !

Les bonnes résolutions, c'est comme une savonnette : facile à prendre, moins facile à tenir. (C'est Josie Allégorie qui vous parle.) Voici une petite expérience psycho pour les démarrer au bon moment !

Lançons (efficacement) nos bonnes résolutions pour 2016 !

Mes bien chères madmoiZelles, les fêtes de fin d’années approchent… et leurs traditions un peu ringardes aussi. De mon côté, je cède TRÈS facilement aux traditions ringardes : ça vous dit, qu’on cause une nouvelle fois des sacro-saintes résolutions ?

En 2015, pour ma part, j’avais envie de courir. De courir vers une santé merveilleuse, vers un état d’esprit serein, vers un corps en meilleure forme… figure-toi que j’ai tellement couru qu’un jour, je suis tombée avec la grâce d’un paresseux et que ma résolution s’est envolée avec ma dignité.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… les joies de la course à pied

nike-pub-jogging

Comment faire pour que nos résolutions 2016 tiennent la route ?

La chercheuse Katherine Milkman s’est intéressée au sujet et a étudié ce qui pouvait nous aider à abandonner nos plus viles habitudes.

Dans un premier temps, elle s’est aperçue que la fréquentation des salles de sport augmentait souvent à des moments clés : les anniversaires des abonné•e•s, le début du semestre, le début de la semaine… En bref, il semblerait que les membres aient des sursauts de motivation à certains moments !

Intéressée par ce premier constat, Katherine Milkman met au point une petite expérience : elle demande à des volontaires de parler d’un objectif qu’ils souhaitent atteindre.

Après cette petite conversation, on propose aux participant•e•s d’imaginer qu’ils viennent juste d’emménager dans un nouvel appartement. À certain•e•s, la chercheuse demande d’imaginer que c’est la première fois qu’ils déménagent depuis 9 ans. À d’autres, elle demande d’imaginer qu’ils déménagent chaque année.

vice-versa

À lire aussi : Les dix plaies du déménagement

À tou•te•s les volontaires, elle demande ensuite d’évaluer leur niveau de motivation s’ils devaient atteindre leur objectif et les interroge sur la manière dont ils voient leur « soi » passé. C’est un simple exercice d’imagination, et pourtant, il suffit déjà modifier un peu les états d’esprit des participant•e•s : les personnes qui ont imaginé qu’elles déménageaient pour la première fois depuis 9 ans se sont révélées plus motivées que les autres à atteindre leurs buts, et mettaient plus de distance entre leur « soi » actuel et leur « soi passé » !

À lire aussi : Comment se motiver à se sortir enfin les doigts ?

L’effet « nouveau départ »

Autrement dit, pour la chercheuse, ce serait l’effet « nouveau départ » : la perspective d’un nouveau départ (dans ce cas, un déménagement après une longue période de stagnation) pourrait mettre un p’tit coup de boost à notre motivation, et être un bon moment pour se lancer de nouveaux défis. Lorsque nous sommes face à une nouvelle étape, nous serions plus prêt•e•s à laisser notre passé et ce que nous étions derrière nous, et à nous tourner vers ce que nous souhaitons être.

mange-prie-aime

Cette recherche est utile pour celles et ceux qui souhaitent adopter de nouvelles habitudes sans pression : pour profiter de « l’effet nouveau départ », nous aurions tout à gagner à guetter les bons moments, les jours où nous avons une vraie chance d’abandonner nos comportements les plus pourris ou de tenir correctement une bonne résolution.

Le bon moment pourra être le premier de l’an, votre anniversaire, ou même le troisième jour du mois – ce qu’il faut, c’est juste un l’opportunité d’essayer quelque chose. Peu importe ce qui se passe ensuite, l’important, ce sont les opportunités ! Peut-être que vous déciderez de courir, d’arrêter de fumer, d’être bienveillant•e, de manger mieux… Peut-être que vous échouerez, mais ce n’est pas très grave : vous aurez toujours une autre occasion d’essayer !

Pour aller plus loin…

À lire aussi : 10 astuces psychologiques pour tenir nos résolutions

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kaylie
    Kaylie, Le 18 décembre 2015 à 10h36

    Je ne suis pas hyper étonnée d'apprendre ça... Moi, tout ce qui est bilan et projets et bonnes résolutions, je le fais début septembre. Je profite du double tremplin : c'est mon anniversaire, j'entre dans une nouvelle année de vie, et c'est la rentrée, j'entre dans une nouvelle année scolaire... Comme années scolaires et mes années à moi se correspondent, ça marche assez bien !
    Mais là je vais refaire un petit bilan et quelques projets pour 2016 (parce que j'utilise le merveilleux agenda d'Angelina Trinidad, et que j'ai eu de nouvelles idées depuis septembre ! Et janvier, c'est la Nouvelle Année ET ça coupe pile en 2 mon année/année scolaire). Ca c'est du timing !

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)