Barrage, un long-métrage languissant, intemporel et 100% féminin

Par  |  | Aucun Commentaire

Barrage est le premier long-métrage français réalisé par Laura Schroeder. Cette œuvre mélancolique réunit Isabelle Huppert et sa fille Lolita Chammah à l'écran !

Barrage, un long-métrage languissant, intemporel et 100% féminin

Barrage, en salles depuis le 19 juillet, est le deuxième long-métrage de sa réalisatrice luxembourgeoise, Laura Schroeder.

Elle recrute Lolita Chammah et Thémis Pauwels pour jouer une mère qui a confié sa fille à sa grand-mère il y a 10 ans. Catherine revient dans sa ville natale pour assumer pleinement son rôle de mère, mais se heurte à bien des rejets.

J’ai eu la chance de rencontrer Laura Schroeder et Lolita Chammah, voici ce qu’elles ont à dire sur ce film !

Barrage et son paysage envoûtant

La première chose qui frappe dans Barrage, c’est le choix de la réalisatrice d’avoir filmé en 4/3. Alors forcément, dans mon entretien avec Laura Schroeder et Lolita Chammah, c’était le sujet de ma première question.

L’extérieur (notamment la forêt) rendait mieux dans ce format selon la réalisatrice. Ça immerge complètement le spectateur et le fait plonger dans les bois avec ses héroïnes pour les accompagner.

On est clairement dans la nature, au bord d’un lac, avec le silence et la simplicité.

De plus, ce cadrage permet de mettre les personnages au centre. Comme Barrage est avant tout un drame sur les relations personnelles, le format semblait adapté !

À lire aussi : Je viens de la campagne, et par tous les chemins… j’y reviendrai !

Les affaires de famille dans Barrage

Catherine a laissé sa fille Alba à sa propre mère, Élizabeth. Cette dernière est donc la grand-mère d’Alba.

La jeune fille ne se laisse pas attendrir par sa mère qui tente de se racheter, mais elles vont passer plusieurs jours ensemble dans le chalet familial, ce qui va abattre quelques résistances.

On ne sait tellement rien sur Catherine, au point que quand sa fille imagine la vie qu’elle a, je l’ai presque crue… Mais ce n’est pas dérangeant, car ce qui importe réellement, c’est le présent et comment elles vont se rabibocher.

Le clin d’œil est parfait puisque c’est Isabelle Huppert, la mère de la comédienne Lolita Chammah, qui interprète sa mère dans le film.

À lire aussi : Quand les complexes se transmettent de mère en fille…

Un Barrage contre la peur pour t’aider à grandir

Une réplique m’a particulièrement marquée dans le film : Catherine demande à Alba ce qu’elle se dit pour ne plus avoir peur. Du coup, j’ai demandé à mes interlocutrices ce qu’elles en pensaient de cette phrase.

Lolita Chammah répond qu’elle a peur de plein de choses, beaucoup plus que Laura Schroeder. Se dire « n’aie pas peur », ça ne marche pas vraiment sur elle.

En plus, l’actrice avoue être difficilement « rassurable ». Ça crée pas mal de stress…

Quant à la réalisatrice, il lui arrive d’être très angoissée mais la vraie peur est plus rare chez elle.

Elle cite l’auteure Joyce Carol Oates et son livre Blonde sur Marilyn Monroe : quand elle a peur, elle se dit que c’est comme une scène de film, qu’« everything is temporary » (« tout est éphémère »). Ça l’aide à surmonter ses frayeurs.

C’est aussi de cette manière que dans Barrage, Catherine fait face à ses responsabilités.

Tout au long du film, elle donne l’impression d’avoir un rapport mère-fille inversé avec Alba, qui est beaucoup plus responsable et semble mature, toujours concentrée sur son tennis.

Mais au final, en acceptant ce qui peut faire peur, elles grandissent ensemble.

Barrage est sorti ce 19 juillet au cinéma, c’est l’occasion de voir un film 100% féminin sur les relations mère-fille !

À lire aussi : Ces moments où je me rends compte que je deviens comme ma mère

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!