Atelier photo : les bases

Un appareil photo, c’est un peu comme un animal de compagnie : une fois qu’on l’a, on ne peut plus s’empêcher de l’admirer, on fait tout pour qu’il se sente bien, qu’il soit heureux… Il faut s’en occuper pour éviter qu’il ne dépérisse ! Alors, révisons les bases pour apprendre à dompter la bête… 1 […]

Atelier photo : les bases

Un appareil photo, c’est un peu comme un animal de compagnie : une fois qu’on l’a, on ne peut plus s’empêcher de l’admirer, on fait tout pour qu’il se sente bien, qu’il soit heureux… Il faut s’en occuper pour éviter qu’il ne dépérisse ! Alors, révisons les bases pour apprendre à dompter la bête…

1 – Le cadrage

Déjà, essaie de rester stable ! Quand tu cadres ta photo, essaie de trouver un repère pour savoir que ta photo est bien droite (en faisant en sorte que ton cadre soit parallèle au sol, ou à un mur, par exemple.)

Fais attention à tous les éléments de ta photo. Certains peuvent t’apparaître comme des détails, mais si l’un d’eux est « coupé » par ton cadrage, cela pourrait être assez gênant. Pour tes premières photos, choisis donc des choses « simples » avec assez peu de décor ou d’éléments, comme ça, tu pourras gérer plus facilement les détails.

 Un ovni ? non, un lampadaire qui gâche tout !

Au lieu de rester bien en face de l’élément que tu veux photographier, tu peux aussi prendre une photo en plongée, ou en contre plongée. Démonstration avec Ernest et Emile.

Voici Ernest et Emile, vus de face : on les voit comme si nous étions pile à la même hauteur qu’eux (ce qui est un miracle en soi pour une peluche de 40cm de haut.). On ne voit pas le dessus de leurs têtes, et leurs corps ne sont pas déformés, bref, c’est une vue « normale ».

Nous retrouvons E&E en plongée : cette vue donne une impression de «rapetissement», d’écrasement, un peu comme si tu étais un géant parmi les lilliputiens. Pour cadrer une photo de la sorte, on a plutôt tendance à être debout, légèrement penché vers l’avant.

Cette fois, E&E nous apparaissent en contre-plongée. Et là, on retourne la situation : E&E deviennent des géants qui donnent l’impression d’être écrasant, imposant, dominant, voire menaçant (grrrrrrr). D’ailleurs, pour prendre cette photo, le photographe doit souvent être à genoux ou très près du sol, et lever l’appareil photo vers le haut.

2 – La lumière

  Voilà un joli contre jour !

Pour éviter de te retrouver avec un sujet qui ressemble à une ombre ou une silhouette noire sans détails, évite d’avoir le soleil tout juste en face de toi (autrement dit : évite de prendre quelque chose ou quelqu’un en photo quand le soleil est juste dans son dos). Parfois le contre-jour peut être un atout (pour faire des photos de paysage, par exemple), mais nous y reviendrons !

 Voici ce qui peut arriver quand la lumière est trop intense : elle « mange » une partie du sujet comme si elle le brûlait. Et pourtant, cette image est la preuve que ce genre de phénomène, une fois maitrisé, vient participer au caractère de la photo en lui ajoutant une certaine atmosphère.

Pour éviter que la lumière devienne un inconvénient, il faut réussir à choisir la bonne. Pour l’instant, essaie de reproduire (ou de capter) la lumière du jour. C’est le plus simple. Alors quand un ciel dégagé se pointe à l’horizon, saisis ton fidèle compagnon, et profites-en !
Plus tard, nous reviendrons plus longuement sur les différentes luminosités, leur atmosphère etc….

Bien sur les « défauts » évoqués peuvent aussi être parfaitement maitrisés, et les photographes les utilisent régulièrement, de manière « volontaire », et c’est ce qui fait le style de leur photo. Mais bon, concentrons-nous d’abord sur des choses simples. Bon, tu es prête à te lancer ? Promis, on étudiera plus longuement la lumière, le cadrage et le photoshopage dans les articles suivants ( :

Par quoi commencer ?

Le mieux, c’est de ne pas se « forcer » à réaliser une photo dans la minute qui suit. C’est le meilleur moyen pour ne plus savoir où donner de la tête !

Pour tes premiers essais, je te propose un petit exercice :

Emmène ton appareil lors d’une ballade en ville, en forêt, ou dans un jardin… Essaie si possible de te balader assez longuement, tranquillement, en étant ouverte à tout ce que tu croises. Et lorsque quelque chose t’intéresse, tu n’as plus qu’à capturer son image !

Vers quoi ton regard peut se porter ? Mais tout, bien sur ! Les objets abandonnés, le mobilier urbain, le nom des rues, les plantes qui poussent dans les fissures du goudron et des pierres, les ombres, les maisons, tout simplement… Ce ne sont que des exemples, tout peut être possible !

Tu peux aussi demander à une amie de se balader avec toi et de poser pour toi, mais c’est un exercice déjà plus périlleux : il faut penser à la mise en scène, au « décor », à l’expression que tu vas demander à ton amie… Tu risques d’avoir beaucoup de choses à gérer pour une première « séance ». Il vaut mieux te concentrer sur des éléments statiques, déjà implantés dans un décors, pour le reste, nous verrons plus tard.

On corse le tout ? allez un 2eme exercice

Je te propose de te pencher un petit peu sur un artiste, et d’essayer de réaliser une série de photo « à la manière de ».
Parlons d’Alexandre Rodchenko, un photographe russe né en 1891. La plupart des photos « urbaines » qu’il a prises donnent une impression de vertige, on y voit plein de lignes qui s’entrecroisent, des ombres qui créent de nouveaux volumes…

Quelques conseils pour ta série :

– Essaie d’abandonner le cadrage « classique » : tourne ton appareil dans tous les sens ! Lève-le vers les toits comme si tu levais les yeux au ciel, cadre en diagonale…

– Cherche des endroits où tu peux t’amuser avec les lignes pour construire ta photo : des pylônes électriques, des poteaux et leurs fils, des rambardes…

Voilà un lien vers le MoMA qui te permettra d’en voir un peu plus concernant le travail de Rodchenko.

 

Prête ? Alors rejoins-nous sur le Forum Art pour un petit atelier photo qui durera jusqu’à la fin du mois de Septembre !

(Merci à Pierre, le créateur d’Ernest et Emile, et à Spry, l’auteur de « la-photo-illuminée ».)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • EmmadmoiZelle
    EmmadmoiZelle, Le 17 octobre 2008 à 22h26

    merci beaucoup pour le cours! :clap: en plus, je pars demain en Angleterre, donc vive les photos! (j'ai pris des notes) merci!
    j'attends le prochain cours avec impatience!:happy:

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)