Antoine Daniel, le Frames Festival et le lancement de notre blog ! — Youdeo et ses avancées

Laëtitia et Paul sont étudiants-entrepreneurs, et chaque mois ils nous racontent les aventures de leur start-up Youdeo qui fait découvrir les nouveaux vidéastes à suivre sur YouTube. Aujourd’hui, ils nous parlent de leur rencontre avec Antoine Daniel et des autres moments forts qu’ils viennent de vivre.

Antoine Daniel, le Frames Festival et le lancement de notre blog ! — Youdeo et ses avancées

Coucou toi ! On a fait une petite pause estivale pour recharger nos batteries et nous voilà de retour : frais, reposés et supra motivés. Cette folle année s’annonce encore plus dingue que prévue.

Tu verras, on a fait plein de belles rencontres qui nous ont donné des ailes pour faire de Youdeo un truc vraiment cool ! Comme chaque mois, on finira en répondant à une question qui pourrait te bloquer pour te lancer dans un projet.

À lire aussi : Youdeo au Festival de Cannes ! — Notre start-up et ses avancées

Podium de nos trois derniers grands moments

On avait une tonne d’idées pour te faire découvrir des vidéastes de talent et la seule newsletter Youdeo, reçue le mercredi soir, ne nous suffisait plus ! Du coup, on a réfléchi à plusieurs rubriques pour te parler de YouTube de façon originale :

  • « Cette semaine sur YouTube » : une compilation des meilleures vidéos de la semaine
  • « Tes Prochains Vidéastes Préférés » : une sélection hebdo de quatre nouveaux talents à suivre
  • « C’est Quoi Ta Chaîne ? » : la présentation d’une chaîne YouTube par son auteur•e
  • « La Carte Blanche » : on invite des vidéastes à s’exprimer sur des sujets qu’ils n’abordent pas forcément en vidéo
  • « L’Actu Youdeo » : on partage des anecdotes sur notre quotidien de jeunes entrepreneurs

Même si nous sommes blogueurs à côté depuis quatre ans, c’est un grand saut dans le vide. Mais comme l’ont si bien dit les invités du Floodcast de Flober, « il faut savoir sortir de sa zone de confort ». Alors voilà, tu retrouveras tout ça et plus encore sur le blog Youdeo.

C’était la première fois que nous nous rendions dans les locaux de Google — pas la dernière, on l’espère. Après avoir passé les grilles et la sécurité, nous avons été guidés à travers les immenses couloirs du bâtiment. Donatien du YouTube Space Paris nous a présenté PV et Waxx avec lesquels nous avons ensuite passé plus de deux heures. Paul a même discuté de son batteur préféré Omar Hakim avec PV !

Cette rencontre est le fruit d’une succession de hasards heureux dont nous te parlions la dernière fois.

N’ayant pas osé prendre de photo au YouTube Space Paris, on te partage en exclusivité leur featuring avec le Fossoyeur de Films et Thomas O’Brien pendant le Frames Festival.

  • L’invitation au Frames Festival

Le Frames Festival, c’était incroyable. Et on pèse nos mots. On a rarement participé à un événement aussi bien organisé et géré avec autant de passion et de professionnalisme. On en profite pour remercier toute l’équipe pour le boulot accompli. Merci pour l’invit’, on reviendra !

À cette occasion, nous avons eu la chance de discuter avec Antoine Daniel de l’importance de valoriser la diversité et la qualité des contenus sur YouTube. Il nous a raconté comment il s’y prenait avant de recommander des vidéastes dans son 29 avec Antoine Daniel, ainsi que ses questionnements à propos de l’impact que son relai pouvait avoir sur l’avenir de leurs chaînes.

Si son émission est un modèle, nous ne pensons pas encore avoir un « impact » mais cette question nous intéresse et nous y réfléchissons déjà.

Durant nos pérégrinations avignonnaises, nous nous sommes également entretenus avec Axolot et le Fossoyeur de Films. Nous avons réfléchi avec eux à différentes façons que pourraient employer les vidéastes reconnus pour découvrir et soutenir les nouveaux talents de YouTube (notre mission principale avec Youdeo).

Et puis, entre deux belles rencontres, nous avons assisté au Grand Procès de Manon Bril par L’Originale. Elle était attaquée par DirtyBiology et « défendue » par Pilote. Un moment historique qui nous a fait réaliser l’importance de bien choisir son avocat !

La Storynette Youdeo

En plus de raconter nos aventures, on souhaite t’encourager à vivre les tiennes en réalisant le projet de tes rêves. On répond donc chaque mois à une peur qui t’empêcherait de te lancer !

« J’ai peur que mon projet n’intéresse personne. »

– Adrien S.

Il en intéresse déjà un ou une : toi. Ton intérêt est sans doute le plus important pour commencer. Avec vient le plaisir, et rien de tel que d’aimer ce que l’on fait pour communiquer sa passion aux autres, et donc gagner leur intérêt. Aujourd’hui, Internet donne un peu l’image d’un eldorado où le succès d’un projet est immédiat sinon rien. C’est faux dans la majorité des cas.

La reconnaissance d’Antoine Daniel, du Fossoyeur de Films ou de Cyrus North n’est pas arrivée du jour au lendemain. Il faut beaucoup de travail, de la passion et de la persévérance. Cela peut être long ou se faire rapidement. Le plus important, c’est de s’accrocher et de croire à ce que l’on fait. On a tous une bonne étoile (si, si).

Bien sûr, il faut rester raisonnable. Pour voir si ton idée est cool, rien de tel que d’en parler à ton entourage pour avoir des retours (personne ne te la volera, t’inquiète). Le seul risque serait de t’emballer et de lâcher tout le reste en pensant que ton projet est le meilleur du monde. N’arrête peut-être pas tes études, par exemple.

Rien ne t’empêche de monter ton projet quand tu es étudiant. C’est pour associer études et projet que nous avons candidaté pour le statut d’étudiant-entrepreneur.

Pour finir, oublie la course aux clics, likes, RT, vues et abonnés. Le nombre importe peu, il faut chouchouter les quelques personnes qui te suivent dès le début (même s’il s’agit juste de ta maman et de ton petite frère). Dans le jargon, on les appelle « early adopters » si tu veux tout savoir. Les premiers à croire en ton projet sont forcément les plus importants !

big-comment-realiser-ses-reves

Par exemple, pour nous, cela faisait quatre ans que nous bourlinguions sur le web en montant divers projets plus ou moins aboutis. Pour Youdeo, nous avons tout recommencé de zéro. L’objectif de base était : « On veut créer une start-up pour les vidéastes web ». Une idée tellement vague qu’elle en devenait inintéressante.

C’est à force de travail, de réflexion, de débrouille, de rencontres et de passion, que nous avons pu affiner notre concept d’origine. Plutôt que d’inventer un YouTube 2 comme nous étions sur le point de le faire, pourquoi ne pas répondre à un réel problème auquel nous étions confrontés ? Le fait que les algorithmes de YouTube ne nous permettent pas de découvrir de nouveaux youtubeurs s’est imposé.

En discutant de ce problème autour de nous, c’est tombé comme une évidence. Il nous fallait imaginer un service qui permette de connaître des vidéastes de qualité qui manquent de visibilité. Youdeo était ainsi né.

L’idée de commencer en recommandant nos youtubeurs de façon éditoriale via une newsletter est venue ensuite. Nous cherchions un moyen de diffusion qui soit facile à mettre en place et qui nous offrirait une relation privilégiée avec notre communauté. La newsletter s’est alors imposée d’elle-même.

C’est déjà la fin de cette chronique… Le mois prochain, on te parlera du premier Youpéro qu’on organise, d’une possible interview et des cours de YouTube qu’on donne au collège !

D’ici là, n’hésite pas à partager une peur que tu éprouves pour monter un projet sur Facebook ou Twitter. On y répondra dans les prochaines Storynettes Youdeo !

Vous pouvez suivre nos folles aventures sur Facebook, Twitter, Instagram et notre newsletter ainsi que notre nouveau blog !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire