Victime d’antisémitisme, cette étudiante se défend

Une étudiante à la fac de médecine de Paris-13 a alerté la direction de l'université au sujet de l'antisémitisme virulent dont elle est victime. Son témoignage fait froid dans le dos.

Victime d’antisémitisme, cette étudiante se défend

Quand j’étais petite, je croyais que l’antisémitisme, le racisme et le sexisme, ça appartenait au passé. Que le monde avait évolué.

L’actualité ne cesse de mettre des taquets à la naïve enfant que j’étais.

L’antisémitisme vise une étudiante en médecine

C’est totalement ébahie que j’ai fait défiler l’article d’Europe 1 qui relaie la parole de Rose (prénom modifié), étudiante à la fac de médecine de Paris-13 et victime d’antisémitisme.

La jeune femme, 20 ans au compteur, est en deuxième année. Et elle témoigne d’une véritable vendetta antisémite menée par un groupe d’élèves, avec elle pour cible.

Des « blagues » sur la Shoah qui ne passent pas, qu’elle dénonce. Des saluts hitlériens. Des lancers de kippa. Toujours la même odieuse justification : « c’est de l’humour ».

De l’humour, toujours, quand « Rose » est victime de menaces : si elle vient au week-end d’intégration, elle sera « trashée ». Week-end renommé officieusement « Auschwitz 2019 ». Ou « les nazis contre les juifs ».

L’hallu ne s’arrête pas. « Rose » explique que ce groupe tient un classement des juifs et juives de leur promotion. Avec des « niveaux » indiquant leur implication dans le judaïsme et la communauté.

Les informations sont corroborées par des captures d’écran auxquelles Europe 1 a eu accès. L’avocat de la jeune femme soutient ses dires.

L’étudiante en médecine victime d’antisémitisme lance l’alerte

« Rose » a saisi la Justice, pour ne plus vivre dans la peur, pour que ces agissements cessent, pour pouvoir étudier en paix.

La direction de la fac, alertée par la plainte a immédiatement pris l’affaire au sérieux, convoqué l’étudiante ainsi que le groupe concerné et les profs en charge du week-end d’intégration (pour le moment suspendu).

Mais si la direction la soutient, « Rose » est isolée, indique toujours Europe 1 : elle est « qualifiée de traître, de cancer de la promotion ». Peu d’élèves sont de son côté.

La petite fille que j’étais est atterrée. En France, en 2018, une étudiante a peur d’aller en cours. Parce qu’elle est juive.

L’antisémitisme au cœur de l’actualité

Cette histoire me parvient au surlendemain d’un évènement tragique, marqué lui aussi du sceau de l’antisémitisme.

Ce 27 octobre 2018, aux États-Unis, à Pittsburgh, un dénommé Robert Bowers a fait irruption dans une synagogue, en plein service. Il a mitraillé les fidèles en scandant « tous les Juifs doivent mourir ».

L’homme a été appréhendé. Il a fait 11 victimes — c’est l’attaque antisémite la plus meurtrière de l’Histoire du territoire américain.

Mon cœur se serre devant ces deux actualités qui me forcent à regarder en face l’antisémitisme, la haine qui repousse, qui menace, qui tue.

J’envoie à « Rose » tout mon soutien, elle qui ne demande qu’à étudier, pour avoir enfin un métier dans lequel elle soigne des gens. Elle qui n’est victime que parce qu’elle est juive, tout comme les personnes assassinées à Pittsburgh.

Je vous laisse avec les mots de Joann Sfar, il en parle mieux que moi.

À lire aussi : Ginette, 93 ans et rescapée des camps, raconte son passé bouleversant dans Nos Aînés

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • 0h-dear
    0h-dear, Le 18 novembre 2018 à 6h18

    ClemBouBou
    Sinon hors-sujet mais je me demandais quelle est la différence entre anti-judaïsme et anti-sémitisme?
    Désolé je n’y connais rien en ce qui concerne la religion juive et tout ce qui l’entoure.
    Antisémitisme= acte visant le non respect du peuple juif
    Anti-judaïsme= actes visant le non respect de la religion juive, tout simplement ;)

    Genre quelqu'un qui capture un gamin parce qu'il est juif et qui demande une rançon à ses parents parce que comme ils sont juifs ils ont forcément de l'argent donc ils peuvent payer= anti-sémitisme

    Mais quand une personne ne respecte pas le fait que tu sois juif et que tu refuses de manger du porc mais que tu as aucun mot à dire parce que c'est l'adulte et toi le gamin= anti-judaïsme.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!