Les amours suspendues, une BD étonnante et intense sur la fidélité et le souvenir

Les amours suspendues est une bande dessinée de l'épatante Marion Fayolle, qui aborde la fidélité dans le couple avec une imagination insaisissable !

Les amours suspendues, une BD étonnante et intense sur la fidélité et le souvenir

Il y a des livres que l’on referme dans un état de trouble, en comprenant que même si cette lecture est terminée, elle va continuer à vivre dans un coin de notre esprit.

En général, ce sont des ouvrages que l’on quitte en laissant s’échapper un grand pffiouuu, pour se signifier à soi-même que c’était un sacré bouquin. C’est aussi un signal sonore qui montre que l’on vient de vivre une de ses meilleures expériences de lecture.

La bande dessinée dont je vais vous parler aujourd’hui répond tout à fait à ce cahier des charges du bon livre, et il me tardait de pouvoir vous en parler.

Notre coupable de trop plein d’intensité émotionnelle s’appelle Marion Fayolle, avec son livre Les amours suspendues paru aux éditions Magnani.

Les amours suspendues, l’envie de plaire à tout prix

Le récit raconte l’histoire d’un homme en proie à son désir irrépressible de séduire et d’être aimé.

Mais il a des sentiments pour sa femme et il n’est pas question pour lui de la quitter, bien au contraire. Dans ses réflexions, il se dit que ce qu’il cherche est peut-être simplement le fait de pouvoir rencontrer de nouveau sa femme, la redécouvrir.

Il va alors cultiver le souvenir de relations avec d’autres femmes qui ont un trait de caractère commun avec son épouse.

Il va les fréquenter platoniquement afin de vivre quelque chose de nouveau et de passionnel, pour mieux apprécier l’amour dévoué et sécurisant de sa femme.

Un peu trop centré sur lui-même, le héros va alors se brûler les ailes avec ces trois femmes qui vont prendre une place toute particulière dans sa vie par leur personnalité, tantôt fière, tantôt fragile, ou très intellectuelle.

À lire aussi : La fidélité, un concept compliqué depuis l’Antiquité

Une expérience de lecture… indescriptible !

C’est un comble de vouloir vous parler d’une bande dessinée en annonçant qu’elle est difficile à décrire mais je vais le tenter.

Sachez donc que ce que je pourrai vous écrire sera forcément bien plus faible que tout ce que vous ressentirez avec Les amours suspendues !

Marion Fayolle emporte ses lecteurs dans un univers surréaliste complètement fascinant.

Elle parvient à donner corps, littéralement, aux émotions. Ses dessins au style si personnel traduisent les sentiments, les envies, les joies, les fantasmes, les peines.

Ce traitement de l’image est captivant car il apporte du sens au texte, au point parfois de s’y substituer. La résonance de l’image suffit.

Néanmoins, malgré la puissance évocatrice de l’image, il faut absolument souligner la délicatesse du texte qui vient percer sa propre sensibilité pile où cela fait réagir.

La BD parle du couple, de l’amour et de la fidélité, alors quiconque aura connu des relations plus ou moins similaires saura être touché par ce qui est raconté.

Mais au delà de l’identification par son passé, ce livre est un spectacle. L’ouvrir est comme prendre place sur un siège au théâtre pour admirer les corps se mouvoir dans leur langage si particulier pour raconter leur histoire.

On se fond alors momentanément dans leurs états d’âme pour les ressentir comme s’ils venaient de nos propres cœurs.

Alors en toute transparence, le prix des Amours suspendues est élevé (35€).

Mais de mon côté, je ne regrette pas une seule seconde mon investissement, sachant que je jetterai régulièrement des yeux d’amour contemplatif sur les planches si éloquentes de ce beau livre !

Pour te procurer cette bande dessinée, rendez-vous sur Place des libraires, Amazon et Fnac

À lire aussi : « Guirlanda », une BD entre expérience de lecture et rêve couché sur papier

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
  • Lucie Kosmala
    Lucie Kosmala, Le 15 janvier 2018 à 21h05

    minachka
    @Lucie Kosmala cette bd a l'air chouette et j'aimerai beaucoup l'offrir à un ami, qui est un amoureux de l'amour mais je voulais savoir si elle est moralisatrice par rapport à la fidélité ou pas?
    Non elle n'est pas moralisatrice du tout, il n'y a pas de grand message, c'est l'histoire d'un parcours de vie !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!