Agressé par six homophobes, un jeune homme prend courageusement la parole

Le 10 novembre 2015, Clément et son ami ont été victimes d'une agression homophobe à Montpellier. Il a choisi de la raconter sur Facebook, pour montrer qu'il ne se laisse pas abattre.

Agressé par six homophobes, un jeune homme prend courageusement la parole

En mai dernier, un rapport dévoilé par SOS Homophobie montrait que si les violences à l’égard des personnes homosexuelles en France semblaient diminuer, elles étaient encore bien présentes dans la vie quotidienne. C’est triste, mais c’est vrai.

À lire aussi : LGBT-phobies : les violences augmentent, mais les peines sont fortes

La dernière preuve en date de ce constat malheureux, c’est celle apportée par Clément. Le 10 novembre 2015, lui et son compagnon Aaron ont été agressés par six individus à la sortie de La Villa Rouge, une boîte de nuit de Montpellier. Leurs agresseurs, en voiture, les ont d’abord insultés, puis les sont descendus pour les tabasser. Aaron est tombé à terre, inconscient. Il a un traumatisme crânien, et la peau de son visage a été brûlée par les frottements contre le sol.

Cette agression, Clément a choisi de la raconter sur Facebook, dans un post visible par tous. Il a aussi publié une photo de son visage tuméfié, avec son oeil au beurre noir et ses points de suture. Une photo sur laquelle il affiche volontairement un grand sourire. Un acte de résistance, pour montrer à ses agresseurs qu’il est plus fort que leurs coups :

« Vous serez toujours impuissants ! Vous pourrez frapper et encore frapper , vous n’enlèverez jamais ce sourire que vous voyez sur mon visage , et ne m’empêcherez pas d’aimer mon mec plus que tout. »

La publication de Clément a déjà été partagée plus de 23 000 fois sur Facebook. Il a mentionné à L’Express qu’il prévoyait de porter plainte ce jeudi 12 novembre, même s’il n’est pas certain de pouvoir identifier ses agresseurs a posteriori. Clément a aussi reçu le soutien de Vincent Autin, militant LGBT et premier marié homosexuel en France :

L’agression de Clément et Aaron, le visage contusionné du jeune homme, rappellent tristement une autre affaire : en 2013, Wilfried, un Néerlandais et son compagnon Olivier, tous deux homosexuels, avaient été tabassés à la sortie d’un bar à Paris. Wilfried avait décidé de raconter ce traumatisme, et la photo de son visage tuméfié avait fait le tour des médias.

Deux ans après donc, la haine homophobe est toujours là. Espérons juste que sa médiatisation contribuera à éveiller les consciences contre ces actes révoltants, afin qu’ils ne se produisent plus jamais.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 39 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 13 novembre 2015 à 23h43

    Pour partager ma petite histoire,

    Spoiler

Lire l'intégralité des 39 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)