Adam Pacitti, chômeur viral et cool

Adam Pacitti est chômeur et cherche désespérément un emploi. En dernier recours, il a décidé de tenter la campagne virale. Et c'est siiiii drôle.

Dans un monde idéal, il n’y aurait ni meurtres ni violence ni faim dans le monde ni blagues sur les blondes. Dans un monde idéal, le saumon fumé serait moins cher que les épinards en conserve et le Nutella pousserait sur les arbres. Dans un monde idéal, surtout, il n’y aurait pas de chômage.

Mais nous sommes au 21ème siècle, c’est la crise, l’huile de palme est mauvaise pour la santé et les légumes en boîtes ont de beaux jours devant eux. Pire, le taux de chômage est affolant. Alors parfois, malgré la morosité de leur vie professionnelle, certains demandeurs d’emploi savent faire la différence et, à défaut de conquérir le coeur des DRH, ils conquièrent le nôtre. C’est le cas d’Adam Pacitti, un Londonien au chômage alors qu’il pourrait aisément se convertir en sosie officiel de loin de Neil Hannon.

Adam cherche du travail dans le secteur des médias et a vu sa candidature refusée un grand nombre de fois. Du coup, il a décidé de jouer le tout pour le tout et de se faire connaître autrement que par le classique envoi-de-CV-lettre-de-motivation : il a misé sur la viralité (et en profite pour prouver combien il maîtrise l’Internet). Il a donc mis en place un site à sa gloire, tourné une vidéo, commandé une affiche pour promouvoir son site, s’est pris en photo devant cette affiche et l’a postée hier sur Twitter. On compte à l’heure où je vous parle pas moins de 8188 retweets.

adam affiche Adam Pacitti, chômeur viral et coolJ’ai dépensé mes 500 dernières livres dans cette affiche publicitaire. Embauchez-moi s’il vous plaît.

Sa vidéo est aussi drôle que sa démarche en général. Au milieu de la liste des mails de refus des entreprises, on trouve par exemple une réponse de l’animatrice anglaise Davina McCall lui demandant d’arrêter de lui envoyer des mails, insinuant probablement qu’Adam la harcèle. Il retrace son (faux) parcours professionnel, jalonné de loses en tout genre (employé à Woolworths, une chaîne de grande distribution britannique qui a fermé en 2009, journaliste pour le News of the World (tabloïd qui a cessé de paraître en 2011 suite au scandale du piratage téléphonique par News International) ou entraîneur particulier de Lance Armstrong, cycliste destitué de ses 7 victoires au Tour de France et radié à vie par l’Union cycliste internationale). Il évoque aussi ses passions, ses centres d’intérêt et ses plus belles réussites en ligne.

Si je pouvais, je l’embaucherais sur le champ. Malheureusement, tout ce que j’ai à lui proposer c’est de faire mon repassage de temps en temps histoire que je ressemble parfois à quelque chose. Rémunéré 2 Dragibus par t-shirt lisse. Je suis pas sûre qu’il s’y épanouirait.

Tous les articles Actu dans le Monde , Culture , Etudes, jobs & métiers , Insolite , Pour rire , Société , Sur le web
Les autres papiers parlant de Chômage , Job , Royaume-Uni
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Petrichor
    Petrichor, Le jeudi 3 janvier 2013 à 17h50

    Je l'embaucherais bien pour qu'il vienne me parler avec son superbe accent toute la journée mais ça m'étonnerait qu'il s'épanouisse aussi là dedans :cretin:

  • Delphineee
    Delphineee, Le jeudi 3 janvier 2013 à 19h18

    Je crois que je vais faire pareil.... ou bien peut-être me promener avec une pancarte "donnez-moi du travail svp" :puppyeyes:

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)