Live now
Live now
Masquer
walk-with-me-critique
Cinéma

Walk With Me, un film parfait pour reprendre goût à la vie

Walk With Me lève le voile sur une collaboration peu connue : les danseurs qui aident les soldats blessés à se ré-habituer à leurs corps et à surmonter la rééducation.

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec KMBO. Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Nos ami•es les Danois•es arrivent souvent à me surprendre. Si peu de leurs films arrivent jusqu’à nous, ceux qui y parviennent ne me laissent pas indifférent•es.

Walk With Me a été short-listé dans la sélection pour représenter le Danemark aux Oscars cette année, et même si finalement c’est Les Oubliés qui a été choisi par le pays, Walk With Me a été très bien reçu !

madmoiZelle est très fière d’être partenaire du film qui traite d’un sujet méconnu : les danseurs et danseuses qui viennent aider les soldat•es blessé•es pendant leur rééducation.

Thomas a 25 ans, a combattu en Afghanistan jusqu’au jour où une bombe lui fait perdre ses deux jambes. Rapatrié au pays, il doit tout réapprendre pour pouvoir remarcher.

À l’hôpital, il fait la rencontre de Sofie, danseuse au Ballet Royal qui est venue rendre visite à sa grand-mère et va l’aider à retrouver foi en la vie.

Deux mondes opposés se bousculent dans Walk With Me

La réalisatrice, Lisa Ohlin, voulait parler du stress post-traumatique des soldats revenus du front. Elle a eu l’idée de

Walk With Me en rencontrant des danseurs du Danish Royal Ballet.

Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que des danseurs aident souvent les vétérans de guerre, ou les soldats blessés, dans leurs rééducations. Grâce à leur connaissance du corps, ils redonnent confiance aux personnes meurtries.

Walk With Me est presque une histoire vraie, avec l’aspect romantique en plus.

Mais plus qu’une histoire d’amour, la force du film repose sur les passions de ses personnages principaux : un patriotisme sans faille pour l’un, vivre pour la danse pour l’autre.

À lire aussi : Sélection de jolis films d’amour sans supplément niaiserie

walk-with-me-rain

Le message d’espoir de Walk With Me

Thomas a perdu l’usage de ses deux jambes. C’est une épreuve quasi-insurmontable, et le jeune homme ne retrouve évidemment pas le sourire du jour au lendemain. Dans ce genre de situations, l’entourage compte.

Que ce soit juste une petite blague, un sourire ou rien que la présence d’une personne, ça peut tout changer.

Pourtant, au début, Thomas pense que s’il lui suffit d’être courageux, de faire mine que tout va bien. Il pense pouvoir s’en sortir tout seul.

À lire aussi : Le syndrome du membre fantôme, cet étrange phénomène

Quand cet ancien soldat a l’impression que tout lui échappe et surtout que tout semble perdu, une chose le fait tenir : ces moments où il se dit qu’il pourra marcher à nouveau.

Le regard des autres pèse énormément sur lui, et Sofie arrive à point pour le soutenir. En même temps, les deux vont s’ouvrir à l’amour en établissant une relation de confiance.

Walk With Me donne vraiment à ses personnages une persévérance à toute épreuve, renforcée par la volonté d’aider son prochain et de réussir à passer par-dessus la lamentation. Et c’est beau.

En salles le 26 juillet, laissez-vous tenter par cette balade danoise et cette romance atypique.

Où voir Walk With Me au cinéma ?

Walk With Me sera présent dans une sélection restreinte de cinémas. En voici la liste !

  • Paris – Elysées Lincoln
  • Paris – Gaumont Opéra Premier
  • Paris – MK2 Entrée BNF
  • Paris – UGC Ciné Cité les Halles
  • Angoulême – CIBDI
  • Bordeaux – UGC Ciné Cité
  • Brest – Studios
  • Carpentras – Rivoli
  • Cherbourg – Odéon CGR
  • Clermont-Ferrand – Ciné Capitole
  • Dijon – Devosge
  • Grasse – Studio
  • Grenoble – Nef
  • La Rochelle – CGR Olympia
  • Le Havre – Sirius
  • Lille – UGC Ciné Cité
  • Limoges – Lido
  • Lyon – UGC Ciné Cité Internationale
  • Marseille – Variétés
  • Mont de Marsan – Le Grand Club de Mont de Marsan
  • Montpellier – Diagonal Capitole
  • Mulhouse – Palace
  • Nice – Rialto
  • Pau – CGR Saint-Louis
  • Reims – Opéra
  • Rennes – Arvor
  • Rouen – Omnia République
  • Strasbourg – UGC Ciné Cité
  • Tours – Studio

À lire aussi : Jake Gyllenhaal et Tatiana Maslany terriblement émouvants dans « Stronger »


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

1
Avatar de MrsAnonyme
26 juillet 2017 à 15h07
MrsAnonyme
Rien à voir avec le film mais si une Mad' pouvait me donner le nom de la chanson qui passe en arrière-plan de la BA, je lui serai très reconnaissante !

EDIT : ayé je l'ai ! Give me hope de Three Laws
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Source : Wikimedia Commons
Société

#MeTooGarçons : André Techiné accusé d’agression sexuelle par l’acteur Francis Renaud

Universal Studios 1
Cinéma

MeToo : She Said, le film sur l’enquête qui a révélé l’affaire Weinstein, est sur Netflix

1
Mati Diop Berlinale // Source : capture d'écran
Culture

La cinéaste afroféministe Mati Diop gagne l’Ours d’Or à Berlin, et c’est la meilleure nouvelle

Judith Godreè // Source : capture d'écran
Culture

Judith Godrèche aux César : lutter contre les VSS, « ce n’est rien comparé à deux mains dégueulasses sur mes seins de 15 ans »

Source : Capture vidéo
Cinéma

César 2024 : triomphe d’Anatomie d’une Chute, Adèle Exarchopoulos meilleur second rôle… voici le palmarès complet

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-12-22T201104.020
Cinéma

Les 12 meilleurs films à voir sur Netflix

1
Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1

La pop culture s'écrit au féminin