La voiture a-t-elle toujours sa place chez les 2000 ?

Si les millenials et les 2000 continuent à conduire, leur rapport avec la voiture a changé. C'est ce que révèle une nouvelle enquête !

La voiture a-t-elle toujours sa place chez les 2000 ?

Polluante, chère, de moins en moins nécessaire avec les transports en commun, le développement du covoiturage et autres solutions type VTC…

La voiture a-t-elle encore sa place au sein de ma génération ?

Selon une enquête de YouGov commandée par l’Obs sur le rapport des personnes de moins de 35 ans avec la voiture, la réponse est oui.

Les millenials et les 2000 utilisent toujours la voiture

Selon l’enquête, ma génération a encore envie et/ou besoin d’utiliser la voiture. 46% des 18-24 ans qui n’ont pas conduit depuis un an envisagent un jour d’acheter une voiture.

C’est plus que chez les 25-34 ans, qui ne sont que 16% à l’envisager.

Pour l’ensemble des participants et participantes à l’enquête, qui ont entre 18 et 34 ans, la voiture est encore nécessaire au quotidien. 63% l’utilisent principalement pour aller étudier ou travailler.

Une représentation différente de la voiture est tout de même présente selon l’âge. Les 18-24 ans associent en effet davantage la voiture au mot « liberté » que les 25-34 ans : 34% contre 27%.

La liberté associée à la conduite semble tenace !

Un rapport différent avec la voiture pour les millenials et les 2000

La voiture a toujours sa place au sein de ma génération, mais notre rapport avec elle évolue.

Les personnes de moins de 35 ans qui ne prennent pas la voiture évoquent deux raisons : 43% n’en voient pas l’intérêt, et 24% trouvent que c’est trop cher.

En effet, la tendance à allonger les études et à rentrer de plus en plus tard dans la vie active limite le budget ! Alors tant qu’elle n’est pas indispensable, la voiture, eh bien on peut s’en passer.

C’est bien sûr lié à un bon réseau de transports en commun dans les grandes villes. 81% des personnes interrogées par le sondage les empruntent !

Et à Paris, ma génération utilise encore moins la voiture que dans les autres villes : 37% des moins de 35 ans vivant à la capitale rapportent avoir parcouru moins de 1 000 kilomètres dans les douze derniers mois, contre 14% au niveau national.

Le covoiturage est également de plus en plus populaire. Pour 51% des moins de 35 ans, il est « envisageable ». Pour 27% des 18-24 ans, il est même une « évidence » — contre 14% des 25-34 ans.

Le critère écologique est enfin de plus en plus présent dans les esprits. Ma génération a un rapport ambivalent avec la notion de pollution…

21% des 18-24 ans associent la voiture au mot « pollution ». C’est plus que chez les 25-34 ans, qui sont 12%.

Ella, 17 ans, résume pour l’Obs son rapport compliqué à la voiture et à l’écologie. Et je suis certaine que nous sommes nombreuses à ressentir la même chose qu’elle :

« Il y a deux côtés en moi, j’aimerais avoir une voiture, mais je sais que ça pollue. […] Mon espoir est que [la voiture] ne soit pas supprimée mais améliorée. »

La mortalité des jeunes liée à l’alcool au volant

C’est une triste réalité, mais ma génération reste la plus touchée par les accidents liés à la consommation d’alcool et de stupéfiants au volant.

L’alcool est responsable de 24% des accidents mortels chez les 18-24 ans, contre moins de 15% chez les autres tranches d’âge.

On ne le rappellera jamais assez, mais si tu as bu pendant une soirée, reste dormir chez une ou un ami, ou fais-toi ramener par une personne qui n’a pas bu.

Et toi, quel est ton rapport à la voiture ? Est-elle nécessaire pour toi, ou préfères-tu t’en passer ? Viens m’en parler en commentaire !

À lire aussi : Le permis de conduire va bientôt te coûter moins cher

 

Faustine M

Faustine M


Tous ses articles

Commentaires

Noyu

@Khyra @Clematis
Pour bien connaître Marseille, je peux vous dire qu'y habiter et se passer de voiture est plus que complexe... Lorsqu'on balade en centre-ville en journée, tout va bien (enfin à peu près), mais dès qu'on essaie d'aller à la fac, de faire ses courses, de se déplacer en soirée (et encore ça s'est amélioré, jusqu'en 2008 le métro circulait jusqu'à 22h30.Voilà voilà.), c'est vite compliqué. La présidente du département a avoué que Marseille avait 40 ans de retard en termes de transports en commun... En tout cas on est d'accord sur le fait que s'y déplacer en voiture est pas spécialement agréable non plus ^^.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!