Live now
Live now
Masquer
nguy-n-hi-p-unsplash-don-du-sang
Actu en France

Victoire ! Les restrictions au don du sang pour les hommes gays vont enfin être levées

Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) n’étaient plus exclus du don du sang depuis 2016, mais devaient en passer par une période d’abstinence pour pouvoir donner leur sang. Un arrêté va harmoniser les critères d’accès.

Ce sont de nouveaux critères pour le don du sang qui entreront en vigueur le 16 mars prochain — et surtout, une avancée attendue depuis longtemps.

Selon un arrêté publié ce mardi 11 janvier, les conditions pour donner son sang seront désormais les mêmes pour tous les donneurs et donneuses : cela signifie qu’il n’y aura plus de conditions spécifiques pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH).

Les questions préalables au don ne porteront donc plus sur les pratiques sexuelles, mais s’en tiendront entre autres au nombre de partenaires au cours des quatre derniers mois.

Enfin le même accès au don du sang pour tous

Une annonce qui correspond aux déclarations d’Olivier Véran en octobre 2021 devant l’Assemblée nationale :

« Concernant l’alignement des conditions de don de sang en fonction des pratiques sexuelles, le gouvernement s’est engagé à ce que la mise en œuvre opérationnelle de ce que vous avez voté soit effective dès le début de l’année 2022.

Ça constituera l’aboutissement d’un long travail entre les institutions concernées, les associations de donneurs mais aussi les associations de receveurs, les autorités santaires, et il sera possible en maintenant le plus haut niveau de sécurité transfusionnelle de permettre cette égalité à l’accès au don. »

Depuis 1983, les hommes gays et bisexuels ont été exclus du don du sang. Cette exclusion ne résultait pas d’une volonté de discriminer, mais avait été mise en place en raison du taux de prévalence du VIH important dans la communauté gay et pour réduire les risques de contamination par transfusion.

L’exclusion des HSH avait été levée et remplacée par de nouvelles conditions en 2016 : les aspirants donneurs devaient désormais n’avoir eu aucune relation sexuelle avec un autre homme pendant douze mois pour pouvoir donner leur sang.

Une période d’abstinence réduite par la suite à quatre mois en 2020.

« Si l’égalité d’accès aux dons est garantie, c’est une avancée majeure » a estimé la présidente d’SOS homophobie Lucile Jomat auprès du Monde.

Comme le précise Têtu, la prise de la PrEP sera cependant un motif d’exclusion au don. Ce traitement accessible aux personnes séronégatives qui n’utilisent pas le préservatif de façon systématique afin de ne pas être contaminées par le VIH, peut en effet fausser le résultat d’un dépistage.

À lire aussi : Une personne séropositive sous traitement ne transmet plus le VIH et bien trop de gens l’ignorent encore

Crédit photo : Nguyễn Hiệp vía Unsplash


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Madmoizelle : participez à notre enquête !

Les Commentaires
3

Avatar de abou333
12 janvier 2022 à 19h25
abou333
Je ne comprends pas vraiment l'article, il est écrit à la fois que la raison d'exclure les gays n'était pas discriminante mais en raison du taux de cas de vih chez eux ET que c'est une victoire pour l'égalité d'accès au don.
Du coup c'était discriminant ou pas ?
J'imagine que ceux qui ont établi et soutenaient la restriction initiale défendaient le fait qu'elle puisse être discriminante du point de vue que : « ce n'est pas parce qu'ils sont homosexuels, mais parce qu'ils font partie d'un groupe plus à risque de contracter le VIH. »
Mais en soi, généraliser le fait que toute personne homosexuelle a de nombreux partenaires et ne se protège pas est discriminant, sachant qu'il y a moyen de cibler les risques autrement qu'en excluant un groupe au complet, donc pour moi, c'était discriminant.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Actu en France

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

01gpxmmnj1f9azbs2ayd
Sport

La footballeuse Sara Björk Gunnarsdóttir révèle comment l’OL a coupé son salaire durant sa grossesse

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus
Actu en France

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus

Anthony Vincent

10 jan 2023

1
Capture d’écran 2023-01-10 à 10.48.29
Société

« Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

[Site web] Visuel horizontal Édito (19)
Actu en France

Florence Porcel se débat toujours dans l’affaire PPDA et signe un essai sur la honte

Camille Lamblaut

06 jan 2023

La société s'écrit au féminin