Live now
Live now
Masquer
Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad à son insu
Actu en France

Un proche d’Emmanuel Macron comparaît devant la justice pour avoir drogué une ancienne collaboratrice

10 nov 2022
Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad à son insu. Depuis, la victime se bat pour qualifier les faits de tentative de viol, essuyant les rejets répétés de la justice.

C’est une affaire qui gratte la Macronie. Laurent Bigorgne, proche d’Emmanuel Macron, comparaît ce jeudi 10 novembre 2022 devant le tribunal correctionnel de Paris. Selon 20 Minutes, l’ancien directeur de l’Institut Montaigne est accusé d’avoir drogué à son insu une de ses anciennes collaboratrices. Sophie Conrad, responsable du pôle politique du puissant Think Tank autrefois présidé par Bigorgne, est aussi la sœur de sa première épouse.

Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad contre son gré
Sophie Conrad a témoigné en mars 2022 sur le plateau télé de RMC. © Capture d’écran YouTube.

Droguée pour discuter

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 22 au 23 février 2022. Sophie Conrad était invitée à dîner chez Laurent Bigorgne. Elle raconte s’être sentie mal après seulement quelques gorgées de champagne. Après avoir envoyé un SMS à une amie, elle parvient à quitter le domicile de son hôte pour se rendre à l’hôpital où les analyses sanguines confirment la présence d’amphétamine et de MDMA. Deux jours plus tard, lors de sa garde à vue, Laurent Bigorgne reconnaît avoir drogué sa collaboratrice. Il ajoute même avoir déjà drogué sa propre épouse à son insu. La question dans ce procès n’est donc pas de vérifier les faits, mais de préciser les motivations de l’accusé. Pour l’instant, Laurent Bigorgne n’est pas jugé pour tentative de viol, et c’est là que le bât blesse.

L’idée folle sur le moment était de la faire rentrer dans ma bulle de complicité

Laurent Bigorgne

Selon le dossier de l’enquête, que Libération a pu consulter, Laurent Bigorgne, lui-même sous MDMA lors des faits, n’avait pas d’intentions sexuelles en droguant son ex belle-sœur. « L’idée folle sur le moment était de la faire rentrer dans ma bulle de complicité », a-t-il déclaré lors de sa garde à vue. Son conseiller, Me Sébastien Schapira, met quant à lui l’accent sur l’état dépressif de son client, en proie au burn-out et addict à la cocaïne.

Depuis le début de cette affaire, Sophie Conrad se bat pour que son agresseur soit jugé pour tentative de viol. Une qualification qui lui a jusqu’alors été systématiquement refusée. Elle dénonce une enquête « bâclée » et sous influence et a également porté plainte contre le directeur de la Police Judiciaire parisienne et la procureure de Paris pour « faux en écriture publique » et « obstruction à la manifestation de la vérité ».

EXCLU RMC - Pour la première fois, Sophie Conrad témoigne contre Laurent Bigorgne

Encore un coup du boys club ?

Le pouvoir et la proximité de Laurent Birgogne avec le chef de l’État est ici pointée du doigt. Conseiller de l’ombre d’Emmanuel Macron avant qu’il devienne Président, il avait accueilli à son adresse personnelle la première domiciliation officielle de son parti La République en marche. Il a aussi participé à la création du programme en 2017 et a souvent été cité comme un ministre potentiel. Un lien qui n’a pas échappé à Me Arié Alimi, l’avocat de Sophie Conrad. « L’un des enjeux de ce procès, a-t-il précisé, est de savoir si dans cette affaire, le parquet a pris une posture et un positionnement en raison de la stature du mis en cause. Plus généralement, cela montre pourquoi beaucoup de victimes de viol se détournent de la justice. » Vous avez dit boys club ?

Elles témoignent après avoir été droguées à leur insu 💊

À lire aussi : « J’ai peur de retourner dans un bar » : elles témoignent après avoir été droguées à leur insu

Crédit photo de Une : Capture d’écran YouTube.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu en France

consequence-ivg-avortement-etude
Actu en France

Le 29 Novembre 1974, l’Assemblée nationale adoptait le droit à l’IVG

Camille Lamblaut

29 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
antifa
Actu en France

Le jeu Antifa affole l’extrême droite, la Fnac le retire de la vente

Maya Boukella

28 nov 2022

6
amandiers
Pop culture

Au nom de la présomption d’innocence, Valeria Bruni-Tedeschi a protégé Sofiane Bennacer malgré les plaintes pour viol

Maya Boukella

25 nov 2022

6
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Société

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

WhatsApp Image 2022-11-24 at 18.06.52
Société

Isabelle Rome : des objectifs ambitieux, mais toujours plus de violences faites aux femmes en 2022

Psychologue-gratuit-cheque-psy-etudiant
Actu en France

Pédopsychiatrie : les professionnels de la Seine-Saint-Denis sonnent l’alarme 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

1
Sophie Ardenot devient la 2e femme française astronaute de l’Histoire
Actu en France

Sophie Adenot devient la 2e femme française astronaute de l’Histoire 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

8
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

sofiane
Actu en France

L’acteur Sofiane Bennacer est accusé de viols et de violences sur des ex-compagnes

Maya Boukella

23 nov 2022

1
le consentement
Actu en France

Le Consentement : le livre de Vanessa Springora adapté dans une pièce de théâtre puissante

Maya Boukella

23 nov 2022

1

La société s'écrit au féminin