Live now
Live now
Masquer
santé-mentale-jeune-hôpital-france-santé-
Actu en France

Un plan d’urgence pour la santé mentale des jeunes réclamé à Élisabeth Borne

La Défenseure des droits interpelle le gouvernent d’Élisabeth Borne à propos de l’état critique de santé mentale des jeunes. Elle demande que des mesures concrètes soient enfin prises pour tenter de répondre au mal être d’une jeunesse délaissée par la santé publique française.

On le redit, la psychiatrie est le parent pauvre de l’hôpital public, et du côté de la pédopsychiatrie, c’est pire encore. Claire Hédon, l’actuelle Défenseure des droits, appelle la Première ministre Élisabeth Borne à instaurer au plus vite un plan d’urgence pour la santé mentale des jeunes, via un communiqué publié ce jeudi 2 juin 2022.

L’autorité administrative indépendante estime qu’il est impératif de se concentrer sur le bien-être mentale des jeunes face à la « gravité de la situation », en rappelant que les moyens actuels déployés sont « largement insuffisants ».

Les prises en charge des jeunes en santé mentale sont parfois inadaptées

En novembre dernier, dans son rapport annuel sur les droits de l’enfant, la Défenseure des droits avait déjà apostrophé l’état sur la santé mentale des jeunes mise à mal par la pandémie de Covid-19, avec notamment une augmentation des troubles dépressifs, ainsi que sur le peu de moyens débloqués dans les prises en charge psychiatrique pour y répondre :

« Santé publique France lui a malheureusement donné raison en publiant des chiffres alarmants sur une augmentation des passages aux urgences pour gestes suicidaires, idées suicidaires et troubles de l’humeur chez les 15 à 24 ans. Pourtant, certaines structures continuent de fermer des lits en pédopsychiatrie par manque de personnels et de moyens. »

[Site web] Template Produit – Paysage
© Vitolda Klein – Unsplash

À noter que 11% des jeunes de 15 ans et plus, ont souffert d’un syndrome dépressif en 2020, d’après une étude réalisée par la direction de la recherche, des études, de l’évolution et des statistiques. La Défenseure des droits assure dans son communiqué que « le pic d’hospitalisation des adolescents de 2021 ne redescend pas », soulignant que la situation de nombreux mineurs demeure « dramatique tant les prises en charge sont parfois inadaptées. » Il y a donc urgence à « sortir des approches fragmentaires et strictement sanitaires. »

Dans son rapport de novembre 2021, la Défenseure des droits avait présenté 29 recommandations pour tenter de remédier à ces manquements dans la prise en charge de la santé mentale des jeunes. Parmi ses propositions, elle recommandait d’améliorer les dispositifs d’accueil du jeune enfant, de développer le « soutien à la parentalité » et ouvrir des « maisons d’adolescents » dans chaque département. 84 maisons des adolescents seraient actuellement en service d’après les ministères de la Santé et de la cohésion sociale.

À lire aussi : Le Samu a-t-il négligé la souffrance de Yolande Gabriel ? Sa famille réclame aujourd’hui justice

Image en Une : © Thought Catalog – Unsplash

Les Commentaires
8

Avatar de Mayushi
3 juin 2022 à 15h57
Mayushi
La défenseure des droits n'est pas LREM
En effet mes excuses, j'ai lu trop vite l'article en pensant que la demande venait de la première ministre et pas de la DDD. Après la DDD est nommée par le Président (donc par Macron) et même si la DDD n'est pas issue de sa formation politique et s'est déjà prononcée plusieurs fois contre la ligne de LREM la demande reste assez déplacée, s'en tenir uniquement à une demande de plan d'urgence quand le système de santé va si mal...
Aussi quand on connait les pouvoirs réels de la DDD après c'est un combat difficile... cela fait des années que ce rôle se fait allègrement piétiner par les pouvoirs en place. (Il suffit de voir le rapport du précédant DDD concernant l'état des prisons en France et le système carcéral dans son ensemble, rien n'a été fait ou presque.)
Complètement d'accord avec @hellopapiméquépasa on utilise beaucoup le covid comme excuse "fourre-tout" alors que le covid était juste un révélateur de problèmes qui existaient déjà.
1
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Actu en France

Actu en France
immeuble

Changement de nom, sortie de crise sanitaire, tickets-restaurant… Tout ce qui change en France au 1er juillet 2022

Guide d'achat

On a testé 32 culottes de règles pour vous aider à choisir celle qui vous ira

Humanoid Native
Actu en France
formule1-sportautomobile-femme-sexisme-inclusivité-france-renault-droit-des-femmes-

Le pari du constructeur automobile Alpine pour plus de femmes en F1

Marie Chéreau

30 juin 2022

11
Actu en France
PMA-personnes-transgenres-bioéthique-france-conseil-constitutionnel-MaëlleLecorre-sperm-ovocyte-

La PMA pour les hommes transgenres débattue devant le Conseil constitutionnel

Marie Chéreau

29 juin 2022

3
Actualité mode
La députée Marie-Charlotte Garin reporte la robe du scandale sexiste subie par Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale dix ans plus tôt

La députée Marie-Charlotte Garin reporte la fameuse robe de Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale

Anthony Vincent

29 juin 2022

10
Société
damien abad rmc

Une plainte a été déposée contre Damien Abad, mais Élisabeth Borne va-t-elle agir ?

Maëlle Le Corre

28 juin 2022

11
Actu en France
pexels-polina-kovaleva-my-body-my-choice-IVG

Le HCE appelle à inscrire le droit à l’avortement dans la Constitution française

Actu en France
Brigitte-Macron-transphobie-homosexualité-emmanuel-macron-france-politique-

Deux femmes devant la justice pour répondre de leurs rumeurs transphobes sur Brigitte Macron

Marie Chéreau

15 juin 2022

23
Beauté
tests-animaux-cosmetiques-peta-romy

PETA et l’influenceuse Romy s’associent pour lutter contre les tests sur les animaux en cosmétique

Actu en France
nguy-n-hi-p-unsplash-don du sang mode d’emploi

Don du sang, mode d’emploi : tout ce qu’il faut savoir avant de donner son sang

Azeleen

14 juin 2022

122
Actu en France
question de laura gaillac macron

Laura, la lycéenne qui a interpellé Macron sur les violences sexuelles, sermonnée par la gendarmerie

Maëlle Le Corre

13 juin 2022

17

La société s'écrit au féminin