Live now
Live now
Masquer
autisme-viol-violences-sexuelles-agressions-sexuelles-
Actu en France

90% des femmes autistes auraient subi des violences sexuelles en France

D’après une nouvelle étude française, en France, les femmes autistes ont trois fois plus de risques d’être victimes de violences sexuelles que les femmes non autistes.

En France, neuf femmes autistes sur dix assurent avoir subi des violences sexuelles, selon un rapport scientifique parue dans Frontiers in Behavioral Neuroscience, le 26 avril 2022. Elles ont aussi trois fois plus de risques d’être victimes de violences sexuelles que les femmes non autistes.

Déjà surexposées aux violences en tant que femmes, l’autisme devient un facteur de risque supplémentaire : « leur plus grande vulnérabilité semble être repérée par les prédateurs qui en tirent profit et elles ne parviennent pas toujours à décoder le danger », observe l’Association Francophone des Femmes Autistes.

Aussi, la fragilité des femmes autistes est renforcée par une menace quotidienne : elles sont particulièrement entourées à cause de leur handicap. Une bonne chose en théorie. Mais parfois mauvaise dans les faits : la majorité des violences sexuelles sont commises à leur domicile par des proches ou du personnel soignant.

47% des filles autistes agressées sexuellement avaient moins de 14 ans

Les résultats de cette nouvelle étude, la plus importante à ce jour consacrée spécifiquement aux femmes autistes, révèlent aussi que 75% de ces victimes ont été agressées à plusieurs reprises. Souvent le même schéma se répète : la majorité d’entre elles ont subi des abus sexuelles dans leur jeunesse et n’étaient ni en mesure de les signaler ni de demander des soins.

En effet, d’après une étude antérieure réalisée par l’Association Francophone de Femmes Autistes, « 47% des filles autistes de moins de 14 ans ont été victimes d’une agression sexuelle, dont 31% avant l’âge de 9 ans ». Sans surprise, cela entraîne pour nombre d’entre elles un développement d’un trouble de stress post-traumatique.

Mieux prendre en charge les femmes autistes victimes de violences sexuelles

Les chercheurs espèrent que les conclusions de leur rapport permettront alors d’améliorer les programmes de prévention et de traitement, comme l’a déclaré une des co-auteures, la doctoresse Fabienne Cazalis, du pôle sciences sociales du Centre national de la recherche scientifique (CNRS – EHESS), à Mediapart :

« C’est important car les symptômes de traumatisme sexuel peuvent être négligés chez les personnes présentant des traits autistiques, ce qui fait que ces personnes ne reçoivent pas les soins dont elles ont besoin. Nous espérons que cette recherche aidera les personnes autistes qui ont été victimes de violences sexuelles à être mieux comprises et à recevoir de meilleurs soins. »

peter-burdon-C2zX9DEVSDs-unsplash
© Peter Burdon – Unsplash

Un tiers des victimes ont signalé leur agression sexuelle

L’étude scientifique constate aussi qu’un tiers des victimes ont signalé leur agression sexuelle. Parmi celles-ci, 75% n’ont fait l’objet d’aucun suivi, que cela soit sous forme de traitement de la part des forces de l’ordre ou par des poursuites judiciaires.

Pour les auteurs du rapport, les stratégies d’éducation ne sont certainement pas le moyen de prévention le plus efficace. Ils prônent plutôt l’instauration de programmes à grande échelle visant à réduire les violences sexuelles systématiques et les inégalités entre les genres, en suivant le modèle proposé par l’Organisation Mondiale de la Santé et le US Center for Disease Control (soit la la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique).

La doctoresse Fabienne Cazalis espère que les professionnels de santé seront désormais plus attentifs aux questions de violences sexuelles à l’encontre de femmes autistes afin de mieux les accompagner :

« Nous attendons des cliniciens et des professionnels qu’ils reconnaissent l’importance d’enquêter sur la victimisation sexuelle potentielle lorsqu’ils travaillent avec des femmes et des personnes non binaires du spectre. Nous souhaitons également que cette étude contribue à améliorer la sensibilisation générale à la violence sexuelle, afin de contribuer à la prévenir dans la mesure du possible. »

Les femmes autistes invisibilisées au détriment de leur protection

En octobre 2019, le Sénat a dévoilé son rapport Violences, femmes et handicap : dénoncer l’invisible et agir dans lequel il déplorait le manque de statistiques sur le sujet, constituant un obstacle à la construction d’une véritable politique publique de prévention.

Dès 2016, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH) constatait : « Difficilement surmontables pour les femmes valides, les obstacles propres aux parcours des victimes de violences peuvent être infranchissables pour les femmes handicapées. »

D’après l’Association Francophone des Femmes autistes, ces obstacles présents dans les structures dédiées aux victimes de violences sexuelles sont multiples tels que le bruit des locaux, la puissance de la lumière, les couleurs utilisées… L’association appelle à la mise en place de dispositifs adaptés. Urgemment !

« Surexposition aux violences et sous-exposition aux dispositifs : il est grand temps de prendre conscience de la situation et de rendre la lutte contre les violences sexuelles inclusives. »

À lire aussi : Quand les violences sexuelles causent des troubles du comportement alimentaire

Image en Une : © Dmitry Schemelev – Unsplash


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !

Les Commentaires
4

Avatar de hellopapimequepasa
4 mai 2022 à 21h19
hellopapimequepasa
ça ne me surprend pas.Quand dans une bd,saluer par la critique on te montre une méthode visant a forcer un enfant autiste a faire des calins sans aucune remise en question mais présenter comme quelque chose de beau faut pas s'étonner qu'il y ai des aggressions derrières.respectons (parent,pro,proche)les limites des personne autiste et montrons leur que leur limite sont importante et doivent être respecter par tous et déja on avancera.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actu en France

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1
women-protesting-together-for-their-rights
Société

L’accès à l’IVG est loin d’être acquis dans les campagnes françaises

Élodie Potente

24 jan 2023

1
pexels-markus-spiske-3671136
Société

Le sexisme a encore de beaux jours devant lui en France, selon le HCE

01gpxmmnj1f9azbs2ayd
Sport

La footballeuse Sara Björk Gunnarsdóttir révèle comment l’OL a coupé son salaire durant sa grossesse

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus
Actu en France

Juju Fitcats dénonce les photomontages pornos que subissent trop de créatrices de contenus

Anthony Vincent

10 jan 2023

1
Capture d’écran 2023-01-10 à 10.48.29
Société

« Il ne m’a jamais regardé comme un agent mais comme un bonbon à croquer » : Sonia Souid dénonce les comportements de Noël Le Graët

[Site web] Visuel horizontal Édito (19)
Actu en France

Florence Porcel se débat toujours dans l’affaire PPDA et signe un essai sur la honte

Camille Lamblaut

06 jan 2023

La société s'écrit au féminin