Live now
Live now
Masquer
Plasticroûte // Source : Capture d'écran Youtube
Ecologie

Qu’est-ce que le plasticroûte ? Et non, ce n’est pas un dérivé du pâté en croûte

Sur l’île isolée de Trindade, à 1200km des côtes du Brésil, une roche aux reflets bleutés a été identifiée début mars. Preuve terrible de l’impact néfaste des humains sur les écosystèmes, cette découverte montre que même les lieux préservés, accessibles uniquement après trois jours de navigation à une poignée de scientifiques et militaires, ne sont pas épargnés de la pollution plastique.

Contraction de « plastique » et de « croûte », le plasticroûte, derrière ses sonorités biscornues, cache une réalité environnementale inquiétante : il s’agit d’un type de roche formée lorsque du plastique, issu de la pollution des océans (provenant principalement de filets de pêche dans le cas de Trindade), vient s’incruster dans la roche. La fonte du plastique vient se mêler avec les matériaux minéraux présents sur la plage et leur combo forme alors une croûte épaisse qui recouvre les littoraux.

À lire aussi : Stop à la pollution plastique ! L’association No Plastic In My Sea publie un nouveau rapport

Triste conséquence de l’action humaine

Les premiers plasticroûtes ont été découverts par des scientifiques portugais en 2016, à Madère. Les particules de plastique y recouvriraient 9,46 % de la surface rocheuse de l’île volcanique.

Fernanda Avelar Santos, géologue, revient sur la portée de ces trouvailles pour nos confrères de FranceInfo : « Ce type de déchets plastiques dans les formations rocheuses va rester dans les registres comme un symbole de l’anthropocène, ce concept d’une ère géologique dans laquelle les humains ont une influence sur la nature ». Cette dernière craint que l’érosion des roches provoque « une fuite de micro-organismes plastiques dans l’océan » qui contaminerait la chaîne alimentaire de l’île et endommagerait les écosystèmes côtiers.

Alors que l’association No Plastic In My Sea a publié le 16 mars un nouveau rapport interpellant les pouvoirs publics sur le sujet de la pollution plastique, recensant 500 initiatives existantes dans le monde qui prouve qu’il est possible d’agir et proposant des pistes de lutte additionnelles, il devient urgent de s’investir collectivement pour lutter contre ce fléau qui bousille la biodiversité marine et terrestre.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Ecologie

nettoyer-ocean-plastique
Ecologie

3 podcasts pour repenser notre lien à la nature

Source : Getty Images
Daronne

Voici les 15 villes françaises les plus écolos où il fait bon vivre, surtout en famille

16
Saison des semis // Source : Markus Spiske
Ecologie

3 comptes Insta à suivre pour jardiner en ville

Le Mot de Mad : El Niño // Source : Unsplash / Yoda Adaman
Société

Climat : qu’est-ce que le phénomène El Niño, dit « l’enfant terrible du pacifique »  ?

echantillons-beaute-ecologie
Ecologie

Pourquoi il faut arrêter de collectionner les échantillons beauté

8
Une main tenant une bille de verre devant un plan d'eau // Source : Sindre Strom de Pexels
Société

Ce que contient le « plan eau » pour plus de sobriété énergétique

8
Sur Instagram, l'influenceuse Aimée Renault alias @coolestgirlsaregreen partage sa vie et ses astuces pour le climat et la justice sociale, la seconde main et la mode durable, et la nourriture vegan // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Les influenceurs peuvent-ils inciter à un mode de vie plus durable ?

Gertrude Oforiwa Fefoame // Source : Capture d'écran Youtube
Société

Les personnes handicapées sont en première ligne des catastrophes naturelles, alerte l’ONU

[Site web] Visuel horizontal Édito (30)
Ecologie

Valérie Masson-Delmotte : « le changement climatique exacerbe les inégalités »

Marche pour le climat // Source : Jeanne Menjoulet
Ecologie

Et si le changement climatique était synonyme d’abondance ?

10

La société s'écrit au féminin