Live now
Live now
Masquer
Plasticroûte // Source : Capture d'écran Youtube
Écologie

Qu’est-ce que le plasticroûte ? Et non, ce n’est pas un dérivé du pâté en croûte

Sur l’île isolée de Trindade, à 1200km des côtes du Brésil, une roche aux reflets bleutés a été identifiée début mars. Preuve terrible de l’impact néfaste des humains sur les écosystèmes, cette découverte montre que même les lieux préservés, accessibles uniquement après trois jours de navigation à une poignée de scientifiques et militaires, ne sont pas épargnés de la pollution plastique.

Contraction de « plastique » et de « croûte », le plasticroûte, derrière ses sonorités biscornues, cache une réalité environnementale inquiétante : il s’agit d’un type de roche formée lorsque du plastique, issu de la pollution des océans (provenant principalement de filets de pêche dans le cas de Trindade), vient s’incruster dans la roche. La fonte du plastique vient se mêler avec les matériaux minéraux présents sur la plage et leur combo forme alors une croûte épaisse qui recouvre les littoraux.

À lire aussi : Stop à la pollution plastique ! L’association No Plastic In My Sea publie un nouveau rapport

Triste conséquence de l’action humaine

Les premiers plasticroûtes ont été découverts par des scientifiques portugais en 2016, à Madère. Les particules de plastique y recouvriraient 9,46 % de la surface rocheuse de l’île volcanique.

Fernanda Avelar Santos, géologue, revient sur la portée de ces trouvailles pour nos confrères de FranceInfo : « Ce type de déchets plastiques dans les formations rocheuses va rester dans les registres comme un symbole de l’anthropocène, ce concept d’une ère géologique dans laquelle les humains ont une influence sur la nature ». Cette dernière craint que l’érosion des roches provoque « une fuite de micro-organismes plastiques dans l’océan » qui contaminerait la chaîne alimentaire de l’île et endommagerait les écosystèmes côtiers.

Alors que l’association No Plastic In My Sea a publié le 16 mars un nouveau rapport interpellant les pouvoirs publics sur le sujet de la pollution plastique, recensant 500 initiatives existantes dans le monde qui prouve qu’il est possible d’agir et proposant des pistes de lutte additionnelles, il devient urgent de s’investir collectivement pour lutter contre ce fléau qui bousille la biodiversité marine et terrestre.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Écologie

131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
poele // Source : URL
Société

PFAS : quels sont ces endroits où les polluants éternels sont présents ?

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN, Primark, Temu… comment les marques d’ultra fast fashion seront-elles pénalisées  ?

8
Source : Alin Buda / Pexels
Écologie

Changement climatique : les femmes et les familles précaires des zones rurales sont les plus affectées

Source : Tarzan9280 / Getty Images
Écologie

Pour la première fois, la planète a connu un réchauffement climatique de +1,5°C pendant 12 mois consécutifs

2
Salomé Saqué, Paris, Septembre 2022 // Source : Clémentine Schneidermann
Société

Salomé Saqué : « Un pays qui méprise sa jeunesse est un pays perdu »

3
Source : Capture écran YouTube
Écologie

Qui est Mia Mottley, coprésidente de la COP 28  qui bouscule les pays du Nord ?

Source : Eurodéputés Europe Ecologie / Flickr
Actualités

Qui était Michèle Rivasi, eurodéputée anti-lobbies qui s’est éteinte à 70 ans ?

Un enfant au milieu d'une décharge à ciel ouvert pleine de pollution textile // Source :  Muhammad Amdad Hossain de Pexels
Actualité mode

Contre la surproduction textile, cette ONG veut que les marques communiquent leurs volumes, et a besoin de vous

Source : eleonimages / Canva
Écologie

La Commission européenne renouvelle pour 10 ans l’autorisation du glyphosate

La société s'écrit au féminin