Live now
Live now
Masquer
Les élèves japonaises, interdites de queue de cheval car ça exciterait les garçons, vraiment
Actualités mondiales

Pour éviter « d’exciter les garçons », des écoles japonaises interdisent la queue de cheval aux filles

Dans les écoles japonaises où règne l’uniforme, les filles doivent respecter des règles strictes sur la couleur de leurs sous-vêtements, la longueur de leur jupe et de leurs chaussettes, mais aussi leur coiffure. Un ancien prof’ s’en insurge sur TikTok.

Dans les écoles qui imposent l’uniforme, les règlements intérieurs s’affirment bien plus précis en ce qui concerne les vêtements pour filles que ceux pour garçons, à la seule surprise des gens qui ne croient pas à la dimension systémique du sexisme.

Ainsi, au Japon, outre la couleur des sous-vêtements ou la longueur des chaussettes, certaines écoles interdisent même aux élèves féminines le port de la queue de cheval. La raison ? La vision d’une nuque dégagée risquerait « d’exciter sexuellement » les garçons, rapporte un ancien prof’, révolté, auprès de Vice.

Queue de cheval interdite pour préserver la concentration des garçons

Motoki Sugiyama, un enseignant dans le secondaire, développe ainsi auprès du média :

« Ils craignent que les garçons ne regardent les filles, ce qui est similaire au raisonnement derrière le maintien d’une règle de couleur de sous-vêtements blancs uniquement. […]

J’ai toujours critiqué ces règles, mais parce qu’il y a un tel manque de critiques et que c’est devenu tellement normalisé, les étudiants n’ont d’autre choix que de les accepter. »

S’il n’y a pas de statistiques nationales concernant l’étendue de cette interdiction de la queue de cheval, Vice cite une étude datant de 2020 qui estime que une école sur dix interdit cette coiffure du côté de la préfecture de Fukuoka dans le sud du Japon.

Dans les 5 écoles où a enseigné Motoki Sugiyama durant 11 ans, toutes interdisaient aux jeunes filles le port de la queue de cheval.

Questionner les règles les plus douteuses de l’école japonaise

Sur TikTok, cet ancien enseignant contribue donc à sensibiliser le grand public à ces questions, parfois amusé par certaines règles, parfois révolté par les plus archaïques.

Cette vidéo TikTok de l’ancien enseignant Motoki Sugiyama répond à la rumeur selon laquelle des élèves amoureux dans une même classe seront alors séparés dans des classes distinctes.

Si certains étudiants, parents d’élèves, et membres du corps enseignants se révoltent de plus en plus contre ces règles strictes régissant l’uniforme scolaire appelées buraku kosoku, leur assouplissement se fait attendre.

Buraku kosoku remonte aux années 1870, lorsque le gouvernement japonais a établi sa première réglementation systématique de l’éducation. Au fil des années, ce règlement intérieur pouvant varier en fonction des établissements a pu devenir de plus en plus strict dans le but de prévenir le harcèlement scolaire, notamment.

films-animation-japonaise-adolescence

Mais certaines règles peuvent sembler arbitraires, absurdes, sexistes, et oppressives. Elles vont parfois à l’encontre du sain et constructif désir d’expression personnel des élèves, quand elles interdisent par exemple certaines coupes de cheveux, coloration, ou même forme d’épilation de sourcils, comme c’est le cas dans de nombreux établissements scolaires japonais.

C’est aussi ce genre de règles qui a donné naissance à certaines tendances mode typiquement nippones. À l’instar des chaussettes qui gondolent volontairement le long des mollets comme un acte de personnalisation et de mini-rébellion face aux codes vestimentaires.

À lire aussi : Darmanin veut faire bosser gratos des étudiants pour moderniser l’uniforme de la police

Crédit photo de Une : pexels-edgar-martínez-1625380


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

29
Avatar de Bleu pastel
15 mars 2022 à 11h03
Bleu pastel
@Skjaldmö @Valentina- @hellopapiméquépasa Alors que de notre coté, dans nos établissements scolaires on humilie les filles quand elles ne portent pas de tenue "républicaine". La paille, la poutre.
1
Voir les 29 commentaires

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

La société s'écrit au féminin