Live now
Live now
Masquer
Les élèves japonaises, interdites de queue de cheval car ça exciterait les garçons, vraiment
Actu mondiale

Pour éviter « d’exciter les garçons », des écoles japonaises interdisent la queue de cheval aux filles

Dans les écoles japonaises où règne l’uniforme, les filles doivent respecter des règles strictes sur la couleur de leurs sous-vêtements, la longueur de leur jupe et de leurs chaussettes, mais aussi leur coiffure. Un ancien prof’ s’en insurge sur TikTok.

Dans les écoles qui imposent l’uniforme, les règlements intérieurs s’affirment bien plus précis en ce qui concerne les vêtements pour filles que ceux pour garçons, à la seule surprise des gens qui ne croient pas à la dimension systémique du sexisme.

Ainsi, au Japon, outre la couleur des sous-vêtements ou la longueur des chaussettes, certaines écoles interdisent même aux élèves féminines le port de la queue de cheval. La raison ? La vision d’une nuque dégagée risquerait « d’exciter sexuellement » les garçons, rapporte un ancien prof’, révolté, auprès de Vice.

Queue de cheval interdite pour préserver la concentration des garçons

Motoki Sugiyama, un enseignant dans le secondaire, développe ainsi auprès du média :

« Ils craignent que les garçons ne regardent les filles, ce qui est similaire au raisonnement derrière le maintien d’une règle de couleur de sous-vêtements blancs uniquement. […]

J’ai toujours critiqué ces règles, mais parce qu’il y a un tel manque de critiques et que c’est devenu tellement normalisé, les étudiants n’ont d’autre choix que de les accepter. »

S’il n’y a pas de statistiques nationales concernant l’étendue de cette interdiction de la queue de cheval, Vice cite une étude datant de 2020 qui estime que une école sur dix interdit cette coiffure du côté de la préfecture de Fukuoka dans le sud du Japon.

Dans les 5 écoles où a enseigné Motoki Sugiyama durant 11 ans, toutes interdisaient aux jeunes filles le port de la queue de cheval.

Questionner les règles les plus douteuses de l’école japonaise

Sur TikTok, cet ancien enseignant contribue donc à sensibiliser le grand public à ces questions, parfois amusé par certaines règles, parfois révolté par les plus archaïques.

Cette vidéo TikTok de l’ancien enseignant Motoki Sugiyama répond à la rumeur selon laquelle des élèves amoureux dans une même classe seront alors séparés dans des classes distinctes.

Si certains étudiants, parents d’élèves, et membres du corps enseignants se révoltent de plus en plus contre ces règles strictes régissant l’uniforme scolaire appelées buraku kosoku, leur assouplissement se fait attendre.

Buraku kosoku remonte aux années 1870, lorsque le gouvernement japonais a établi sa première réglementation systématique de l’éducation. Au fil des années, ce règlement intérieur pouvant varier en fonction des établissements a pu devenir de plus en plus strict dans le but de prévenir le harcèlement scolaire, notamment.

films-animation-japonaise-adolescence

Mais certaines règles peuvent sembler arbitraires, absurdes, sexistes, et oppressives. Elles vont parfois à l’encontre du sain et constructif désir d’expression personnel des élèves, quand elles interdisent par exemple certaines coupes de cheveux, coloration, ou même forme d’épilation de sourcils, comme c’est le cas dans de nombreux établissements scolaires japonais.

C’est aussi ce genre de règles qui a donné naissance à certaines tendances mode typiquement nippones. À l’instar des chaussettes qui gondolent volontairement le long des mollets comme un acte de personnalisation et de mini-rébellion face aux codes vestimentaires.

À lire aussi : Darmanin veut faire bosser gratos des étudiants pour moderniser l’uniforme de la police

Crédit photo de Une : pexels-edgar-martínez-1625380

Les Commentaires
29

Avatar de Bleu pastel
15 mars 2022 à 10h54
Bleu pastel
@Skjaldmö @Valentina- @hellopapiméquépasa Alors que de notre coté, dans nos établissements scolaires on humilie les filles quand elles ne portent pas de tenue "républicaine". La paille, la poutre.
1
Voir les 29 commentaires

Plus de contenus Actu mondiale

Actu mondiale
mariage-gay-eglise-ecosse

Grande nouvelle : En Écosse, l’Église protestante va célébrer les mariages homosexuels

Manon Portanier

27 mai 2022

4
Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
Société
Créa Vertical

Procès Depp/Heard : comment les réseaux sociaux tournent en dérision les violences conjugales

Maya Elboudrari

27 mai 2022

18
Actu mondiale
freeherface-aghanistan-droitdesfemmes-feminisme-taliban

#Freeherface, le hashtag de solidarité envers les femmes afghanes lancés par des hommes

Marie Chéreau

25 mai 2022

3
Actu mondiale
Une femme consulte son smartphone dans la rue

Le revenge porn et la sextorsion de plus en plus signalés au Royaume-Uni

Anthony Vincent

20 mai 2022

2
Actu mondiale
Comment le foulard vert est-il devenu un symbole de la lutte pour le droit à l’IVG, de l’Argentine aux États-Unis

Comment le foulard vert est-il devenu un symbole de la lutte pour le droit à l’IVG, de l’Argentine aux États-Unis ?

Anthony Vincent

19 mai 2022

2
Actu mondiale
pollution-mort-monde-écologie-

La pollution cause 1 décès prématuré sur 6 chaque année dans le monde

Marie Chéreau

18 mai 2022

Société
[Site web] Visuel vertical Édito

L’affaire Johnny Depp contre Amber Heard : le récapitulatif

Marine Normand

16 mai 2022

179
Société
Des-podcasts-pour-comprendre-comment-aider-les-personnes-intersexes-1

3 podcasts pour comprendre l’intersexuation et soutenir les personnes intersexes

Anthony Vincent

14 mai 2022

Actu mondiale
L’Espagne propose le congé menstruel, une première en Europe !

L’Espagne propose le congé menstruel, une première en Europe !

Anthony Vincent

13 mai 2022

17

La société s'écrit au féminin