Live now
Live now
Masquer
foot sexisme cpbbreqfeminine
Sport

Pour dénoncer le sexisme dans le foot, des footballeuses rennaises jouent en slip

En jouant en slip, les joueuses du CPB Bréquigny ont voulu dénoncer le manque de moyens donnés au football féminin.

L’idée est partie d’une plaisanterie et s’est finalement transformée en action symbolique contre le sexisme et les inégalités dans le football. Ce dimanche, veille de 8 mars, les joueuses de football de l’équipe de Cercle Paul-Bert Bréquigny à Rennes ont joué en crampons, maillot sur le dos… mais sans short et sans chaussettes.

Elles ont fait leur entraînement avec le seul matériel qui leur a été donné suite à leur qualification en coupe de France : « un simple maillot alors que les garçons ont toujours le maillot, le short et les chaussettes fournis », a précisé l’une des membres de l’équipe, Manon Éluère à Ouest France. Notez l’ironie, elles ont reçu des maillots taillés pour les hommes, mais pas le reste du matériel…

L’équipe a donc opté pour une dénonciation par l’absurde : vous ne nous donnez pas de short ? on jouera donc en culotte !

Le foot féminin, une discipline délaissée

Faudra-t-il jouer sans short, voire sans rien du tout, pour que le grand public s’intéresser au football féminin et surtout au problème global du manque d’investissement dans ce domaine ? Faudra-t-il jouer à poil pour qu’on prenne le foot féminin au sérieux ?

Blague à part, l’action des joueuses bretonnes montre bien que les petits clubs ne sont pas épargnés par les différences de traitement entre équipes féminines et équipes masculines. Au plus haut niveau, ces inégalités sont d’ailleurs régulièrement dénoncées par les meilleures joueuses mondiales. L’une d’entre elles, l’Américaine Megan Rapinoe, connue pour ses engagements féministes et antiracistes, a même critiqué ouvertement la FIFA pour son manque de volonté à lutter contre les inégalités salariales.

En France, les écarts de revenus ont aussi de quoi mettre en colère : 2.500€ brut mensuels si vous êtes une joueuse de D1, contre près de 110.000€ si vous êtes un joueur de Ligue 1, rapportait France Info. Vous avez dit sexisme ?

Moins diffusé à la télévision, moins médiatisé, et donc forcément moins suivi et moins soutenu, le football féminin rapporte du coup… moins d’argent. Il est alors difficile de susciter l’intérêt du côté des sponsors et des investisseurs. Un cercle vicieux dont on peine à sortir, et c’est bien dommage, surtout quand on se souvient de l’engouement sans précédent du public lors du Mondial de 2019.

À lire aussi : Coupe du Monde féminine ou film de charme ? TF1 hésite

Les Commentaires
12

Avatar de Sadala
11 mars 2021 à 15h54
Sadala
@FraiseDeGrouchy Pour connaitre tes interventions, je sais bien que tu trolles quant à ma remarque sur le jeu féminin "ennuyeux". Je ne parlais pas de ça, et tu le sais très bien.

Par contre, de manière générale, le sujet a été abordé sur ce topic via un angle très "méritocratique" si je peux dire.
Comme si le sport le plus populaire était celui qui offrait le meilleur spectacle et que les joueurs les mieux payés étaient les meilleurs (je caricature hein). Dans les faits, l'industrie du sport est un business comme un autre qui obéit à des règles médiatiques qui ne sont pas pas exemptes de sexisme.
Donc je suis totalement pour donner les mêmes chances aux femmes de jouer et faire carrière en club (pas gagné à certains endroits), le même accès au matériel et aux infrastructures etc., etc.
Effectivement, toutes ces inégalités actuelles créent un cercle vicieux quant à leur médiatisation et donc leur salaire. Mais malgré tous ces efforts, si la société reste la même, on ne peut pas s'attendre à ce que les joueuses soient traitées de manières équitable aux joueurs. (Si on regarde les bleues par exemple, elles avait suscitée une hype assez inédite pour une équipe féminine, mais aussi de la misogynie (sexualisation inadaptée, insultes etc.)
3
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Sport

Conseils mode
J’ai testé une brassière Etam à maintien élevé pour ma forte poitrine et petit dos

Crash-test d’une brassière « maintien fort » de chez Etam : ça vaut le coût ou non ?

Anthony Vincent

01 déc 2021

Sport
Sport – anxiété – stress – dopamine

Le sport est bien un anxiolytique naturel, selon une nouvelle étude

Sport
Photo Didier Bonin

On vous emmène dans un cours de strip tease visant à… piétiner le patriarcat

Mathis Grosos

28 nov 2021

Bons plans
Femme qui utilise sa montre connectée Xiaomi Mi Watch Lite

Un coach sportif sur votre poignet à moins de 40€ : cette montre connectée Xiaomi est en promo

Eva Dillais

25 nov 2021

Actu mondiale
WhereIsPangShuai

#WhereIsPengShuai : l’affaire de viol d’une tenniswoman qui provoque censure en Chine et mobilisation internationale

Anthony Vincent

22 nov 2021

6
Féminisme
course d'athlétisme

63% des Français les moins sportifs sont des femmes, et c’est un enjeu féministe

Aïda Djoupa

19 nov 2021

5
Féminisme
norvegiennes-handball

Les joueuses de beach handball ont eu gain de cause : les bikinis, c’est fini !

Aïda Djoupa

02 nov 2021

16
Actualité mode
Tijana Stojkovic pose pour la première collection Decathlon x les JO de Paris 2024

Vous ne connaissez peut-être pas l’égérie de la collec Decathlon pour les JO de Paris 2024, mais son histoire vaut de l’or

Anthony Vincent

28 oct 2021

Sport
josh cavallo coming out adelaide united

« Je suis footballeur et je suis gay » : le sportif australien Josh Cavallo fait son coming out et c’est historique

Maëlle Le Corre

27 oct 2021

Culture Web
Viens On Danse

Une série ARTE sur… TikTok ? C’est réel, et c’est très cool !

Eva Levy

16 oct 2021

La vie s'écrit au féminin